« Le musée de la RAF | Accueil | Londres, une ville dangereuse ! »

28 juillet 2007

La France, la Libye et le nucléaire

Voici un espace de discussion sur le thème complexe et actuel de la relation entre la France, l'Union européenne et les pays d'Afrique du Nord, et notamment des récentes décisions françaises vis-à -vis de la Libye. En cause, le traitement différencié de Tripoli concernant le nucléaire, qui fait grincer les dents d'autres pays membres de l'UE, ainsi que le rapprochement voulu à l'enseigne de l'Union méditerranéenne. A vous la parole !

Publié par Ludovic Monnerat le 28 juillet 2007 à 22:10

Commentaires

J'espérais un article des votre pour ouvrir la discussion :-)

Publié par Mikhaël le 29 juillet 2007 à 3:11

ce qui est intéressant dans votre blog, ce sont vos analyses, pas les "commentaires"
le 1° imbécile venu (+ les idiots inutiles) ne va pas manquer une occasion de "s'exprimer", la preuve :
Sarko a bien compris les leçons de son prédécesseur : là où il y a des Musulmans et du pétrole, ya bon bakchich à l'abri de l'investigation des juges français,
en mouillant quelques socialistes du genre Kouchner & autres, + en arrosant un peu le PS, avec des médias qui dépendent du gouvernement, de Dassault et de Lagardère,
il n'y a que des Allemands pour raler un peu, les petits Suisses étant encore perduadés que la France est une grande nation
aux suivants...

Publié par JPC le 29 juillet 2007 à 11:06

Il faut étre prosaique, les anglais étaient en négociations pour l'Eurofigter avec le "Colonel" voulant remplacer ses vieux Mirage, si on peut faire venir des capitaux dans les banques françaises, pourquoi pas...

A condition d'étre extrémement vigilant sur cette histoire de centrale nucléaire pour désaliniser l'eau, il me semble qu'il y d'autres projets de ce type dans les cartons depuis les années 1970 mais sans résultat concrets.

Publié par Frédéric le 29 juillet 2007 à 22:29

La personnalité de Nicolas SARKOSI est très particulière: Ministre du budget, il avait réduit le budget de la défense en cours d'année, obligeant l'armée française à stopper tout recrutement, à annuler certaines manoeuvres et à réduire les renouvellements de contrats. L'objectif inavoué était de destabiliser Michèle Alliot Marie, ministre de la défense alors proche de Jacques Chirac. Les conséquences ont perduré après son départ du budget, puisque l'armée a été contrainte d'opérer un recrutement massif et de mauvaise qualité sur le début de l'année suivante. Ma conclusion était à l'époque que Nicolas SARKOSI n'avait pas de vision à long terme et n'était pas très sensible aux notions d'intérêt général.
Bref, je m'était juré à l'époque de me méfier de NS, et je conseille à tous de faire de même. Voilà un homme qui décevra tous les vrais patriotes!

Publié par ex CNE le 29 juillet 2007 à 22:57

La France a toujours eu une certaine façon de gérer ses affaires moyen-orientales: Asile pour Khomeni et préparation de la révolution islamique iranienne sur sol français (avec piste d'atterrissage privée hors de tout contrôle judiciaire), aide au développement de la bombe nucléaire israélienne (par "prêt" de dizaines d'ingénieurs), construction de la centrale nucléaire de Sadam en Irak (bombardée par Israël). Il faut d'ailleurs noter que suite à la 2ème guerre mondiale, la France était totalement ruinée; pour pouvoir obtenir la bombe, n'oublions pas que le programme nucléaire français a été financé par le Shah d'Iran...
Maintenant, tout en soutenant mollement et sans grande conviction les pressions sur le régime des mollahs de la république islamique d'Iran (mauvais pour les affaires), la France propose une centrale à la Libye...chercher l'erreur!
Les 5 pays les plus pourris de la planète sont justement ceux qui siègent au conseil de sécurité, les crises qu'ils provoquent sont avant tout des coups bas gérés par le busisnes. C'est avant tout une façon de faire marcher la concurrence, au niveau des grandes entreprises d'état (pétrole, armement, aviation et...nucléaire).
Sarkosy est juste le pion d'EDF, de Cogéma, de d'Assault et d'EDAS. C'est eux qui ont payé la facture présidentielle, que cette facture soit de gauche ou de droite tout le monde s'en fout.
Que tout le monde ait sa bombe! La Suisse aussi!
De toute façon, nous allons droit dans le mur, il y a une époque ou l'occident dictait sa loi, c'est bien fini! Même la plus "puissante" armée du monde prend une déculottée par quelques barbus armés léger. Je crois simplement que le coeur n'y est plus.

Publié par kadaf le 30 juillet 2007 à 22:12

le projet d'une centrale nucleaire pour dessaler l'eau de mer en Lybie, c'est l'affirmation que les pays musulmans aussi participeront a la modernité si ils acceptent de le faire suivant les regles du jeu internationales.

C'est isoler les terroristes de leur pretendus correligionaires, et donc les affaiblir.

C'est un coup de pied dans l'edifice intellectuel des commentateurs bien informés et beaux penseurs, qui sont nombreux aussi sur ce site...

Publié par LE ROUX le 31 juillet 2007 à 11:14

Je ne vois pas comment on peut affaiblir des états terroristes en leurs fournissant de quoi faire la bombe...
le chamelier-colonel ne sera pas éternel et vu l'état des hôpitaux du pays je n'ose imaginer quel sera celui du parc nucléaire...
Dessaler l'eau...quel gag! lorsque l'on regorge de pétrole, de soleil et d'étendues géantes sur lesquelles installer des panneaux solaires par km2, c'est vrai, le nucléaire est la meilleure solution (...)
Les pays musulmans pourraient commencer, pour entrer dans la modernité, par respecter les droits humains fondamentaux, supprimer l'esclavage, respecter la femme, arrêter de marier des petites filles impubères et améliorer le quotidien des sujets de ces royaumes totalitaires (il y en a qui n'en sont pas, ah bon?!)
...et arrêter d'appeler à rayer des états de la carte de ce monde, souhaiter un génocide juif et occidental et envoyer des gosses ceinturés avec la clé du paradis autour du cou (en plastique...)
Certains bien-pensants laissant des commentaires sur ce site doivent avoir des actions COGEMA et leur carte du parti socialiste...

Publié par Kadaf le 31 juillet 2007 à 14:29

A Kadaf:
Quelles règles la Libye respecte t elle?
- Pas les accords concernant la torture, en tout cas!
- Pas de respect de la liberté d'expression...
- Pas de liberté de la presse...
- Pas d'élections...
- Un discours prèchant toujours un affrontement avec l'occident...(cherche Kadhafi sur youtube, pour voir!)
10 ans de paix relative avec ses voisins ne peuvent pas suffir à racheter une des pires dictatures de la planète!

Publié par ex CNE le 31 juillet 2007 à 22:56

A CNE:Tu dois tr gourrer de post, la signature est en bas. Je ne crois pas que je fais l'éloge de ce trou-du-cul...tu dois me confondre avec LE ROUX-actionnaire-Cogéma...

[le qualificatif employé ci-dessus a été évalué par le taulier, qui vu le personnage ainsi considéré, a somme toute estimé qu'il s'approchait de façon métaphorique assez près de la réalité]

Publié par Kadaf-maître-des-chameaux le 31 juillet 2007 à 23:53

Bien vu, Kadaf.
Vu les dernières infos du journal LE MONDE et du Canard enchaîné sur les contreparties données pour la libération, on peut raisonnablement prévoir qu'un vaste scandale se prépare. le nouveau président démarre bien mal. Il est d'hors et déjà averré qu'il a ouvertement menti: la France n'est pas les USA, mais les électeurs de droite sont plus réceptifs que la moyenne à ce type de problêmes, et je ne pense pas qu'il en sorte indemne.

Publié par ex CNE le 1 août 2007 à 23:20

Le fils du colonel parle de 200 millions de missiles antichars Milan et d'une manufacture d'armes pour ces négociations.

Trés léger tout cela...

Publié par Frédéric le 2 août 2007 à 8:59

Le choix du missile milan n'est pas un hasard: C'est un missile capable de résister à toutes les contremesures (filoguidé+lampe à éclat pour éviter le brouillage infrarouge), capable aussis de percer tous les blindages existants (même celui du Leclerc dans la pluspart des situations), et avec un taux coup au but de 90% à l'exercice, en incluant les incidents techniques. C'est ce dont à manqué l'Iraq pour résister aux américains, et c'est ce type de matériel qui a permis au Hezbollah de stopper les israéliens.
En fait, un gros stock de postes de tir MILAN (100 millions d'€, ça devrait faire environ 300 postes avec munitions minimum)garanti la Lybie contre toute opération militaire au sol, mieux que nimporte quel accord politique.
avec une centrale nucléaire suffisamment protégée contre les attaques aériennes (par les avions rafale qui font l'objet d'un autre projet de contrat, par exemple), le guide suprème va enfin pouvoir débuter son programme nucléaire à l'abrit des occidentaux.

Publié par Ex CNE le 2 août 2007 à 10:46

OUPS, en fait ce n'est pas 100 millions mais 168 millions, selon l'AFP.

Publié par Ex CNE le 2 août 2007 à 21:01

...c'est ce type de matériel qui a permis au Hezbollah de stopper les israéliens...

Le "parti d'allah" avait des Komets à double charge, je ne sais pas si le Milan en a lui aussi.

Ceci dit ce n'est pas les Komets qui ont arrêté l'armée israëlienne mais, hélas, le gouvernement à la con présidé par le burocrate Olmert et le néo stalinien peretz aidés en ceci par ibn shiraq qui s'"interposa" faisant ainsi son devoir eurabien ...

Hizbullah officer: We would've given up
http://www.jpost.com/servlet/Satellite?cid=1185893683874&pagename=JPost%2FJPArticle%2FShowFull

"The cease-fire acted as a life jacket for the organization [at the end of the Second Lebanon War]," a Hizbullah officer said in an interview aired by Channel 10 on Tuesday."


Publié par Mikhaël le 2 août 2007 à 23:37

je confirme que le contrat porte sur des milans 3, double charge creuse, portée 1900m. ce poste de tir,jumelé à une caméra thermique Mirabel (dernière génération, refroidissement électrique)est toujours ce qui ce fait de mieux en la matière car il n'est pas leurrable, contrairement aux modèles reposant sur les technologies type "fire and forget".
Sa simplicité d'emplois (même un débutant a de bonnes chances de faires but) en fait une arme redoutable. La seule parade pour un char récent est d'arriver à déceler le départ du coup (réalisable à l'aide de capteurs thermiques jumelés à un système d'alerte, dont les chars actuellements en service ne sont pas équippés) et à atteindre le tireur avant la fin du guidage du missile. Bref, le char ne peut s'en sortir que si le tireur ou le chef de char voit le départ de coup, et s'il n'y a qu'un missile en vol...ce qui n'est jamais le cas!
les militaires français qui ont participé à la défense du tchad dans les années 80 doivent avoir la nausée.

Publié par Ex CNE le 3 août 2007 à 1:06

"En fait, un gros stock de postes de tir MILAN [...] garanti la Lybie contre toute opération militaire au sol"

Il ne faut pas exagérer : malgré toutes les qualités du Milan 3, les armes miracles n'existent, et toute mesure suscite immanquablement sa contre-mesure. Ce n'est pas un système d'arme, aussi performant soit-il, qui permet de prémunir un pays contre une opération militaire ; tout au plus va-t-il influencer l'ampleur et le déroulement de celle-ci. Disons que les Milan constituent un atout pour la Libye dans la perspective d'un conflit avec ses voisins, mais pas contre une opération menée par une puissance occidentale avec une projection de forces...

"les militaires français qui ont participé à la défense du tchad dans les années 80 doivent avoir la nausée."

Cela, par contre, est tout à fait exact. On voit même à quel point des intérêts politiques changeants peuvent donner le tournis aux gens chargés de l'appliquer par les armes, si l'on imagine que des armes françaises peuvent dans quelques années se retrouver du côté du Tchad face à des troupes françaises... Je serais bien intéressé à connaître en détail le calcul (ou le pari) stratégique de la France en la matière !

Publié par Ludovic Monnerat le 3 août 2007 à 10:19

"si l'on imagine que des armes françaises peuvent dans quelques années se retrouver du côté du Tchad face à des troupes françaises... "
Y aurait pas une légère confusion ?

Publié par Roland le 3 août 2007 à 13:56

Vos explications sur le missile Milan et son emploi sont passionnantes. On ne trouve pas ça ailleurs !

Je me suis amusé à écrire une petite nouvelle de science-fiction, militaire, où justement un soldat exprime une certaine forme de dégout des intérêts politiques...

http://avenirdufutur.hautetfort.com/archive/2007/08/03/zwitter-rammstein.html

Je sais qu'il y en a ici qui aiment la science-fiction...

Publié par Juan_rico le 3 août 2007 à 14:28

une main géante qui écrase un avion US, devant : Sarko et le guide suprème libyen au garde à vous ! photo sur Le Figaro on line :
http://www.lefigaro.fr/international/20070804.FIG000000879_l_elysee_veut_desamorcer_la_polemique_apres_la_revelation_d_une_vente_d_armes_a_la_libye.html
tout un symbole ?

Publié par JPC le 4 août 2007 à 8:59

En fait de "paris stratégique français", il semble qu'avec la Libye le président français applique la "stratégie Louis IX", une spécialité française que le monde entier nous envie. Louis 9, alias Saint Louis, était un redoutable négociateur qui préférait régler les conflits par la diplomatie plutôt que par les armes. Son plus brillant succès a été de faire du roi d'Angleterre son vassal en lui ocroyant le duché de Guyenne. La "stratégie Louis IX" est en fait vieille comme le monde, et consiste tout simplement à acheter l'adversaire plutôt que de se battre. Elle est actuellement plébiscitée dans les pays occidentaux en général et sert en particulier de fil conducteur à la politique étrangère de l'Union Européenne.
C'est un succès posthume inattendu pour le célèbre roi de France, puisque pour la pluspart des historiens l'affaire de la Guyenne est à l'origine de la "guerre de 100 ans" qui dura 116 ans de 1337 à 1453.
Comme quoi, à long terme, ce n'est pas toujours la diplomacie qui préserve la paix...

Publié par Ex CNE le 5 août 2007 à 23:05

Quand les Libyens bombardaient les Français:
Début 1984, Tchad, Ndjamena:
Le jeune lieutenant qui commande le peloton Roland reçoit un appel du centre de contrôle aérien: un avion non identifié est en approche. Le lieutenant met ses subordonnés en alerte, mais hésite sur les consignes à donner: Les pilotes de jaguar français ont la facheuse habitude de ne pas s'identifier à leur arrivée dans le secteur. Il appelle le centre de contrôle qui se révèle incapable de préciser le renseignement. Il observe à la jumelle l'arrivée de l'appareil, qui s'avère...être libyen!!
Il arrive, dos au soleil, pour bombarder la piste d'atterissage. Nul doute qu'il connait parfaitement l'emplacement de la DCA française. Le premier poste de tir, aveuglé par le soleil, ne parvient pas à identifier l'avion.
L'équipage du deuxième poste de tir est prévenu de la nature de l'appareil, mais n'est pas prêt: l'apéritif a été long...
Il tire cependant un missile dans la direction de l'appareil Libyen, mais hors de portée. Le missile est perdu.
L'avion libyen quitte cependant sa trajectoire pour s'échapper, et la bombe qu'il vient de larguer vient exploser en plein désert.
L'avion Libyen rentrera sans encombre à sa base de départ.
La conclusion de cette triste affaire, c'est que quand on a comme la France de grosses prétentions et de petits moyens, il ne faut pas sous estimer l'adversaire.
Et si possible, éviter de fournir à un ennemi potentiel un armement trop sophistiqué!

Publié par x le 5 août 2007 à 23:54

Le second raid à était un échec pour la Lybie, les batteries Hawk (commandé par une femme si je me rappelle bien) envoyé sur place abattire un Tu-22 piloté par des mercenaires américains et le second avion est rentré sans demandé son reste.

Sinon, le second contrat parle d'un systéme radio, les services français vont pouvoir écouter les communications à la source trés problamement.

Publié par Frédéric le 6 août 2007 à 10:34

En effet, Frédéric, voilà au moins un contrat dans lequel la France sera gagnante à 110%: Il sera même possible de revendre le texte des communications aux américains!

Publié par Ex CNE le 6 août 2007 à 12:46

Et si la voix dit qu'ils nous attaquent avec les missiles Milan, qu'est ce qu'on fait ? ;-)

Publié par Juan_rico le 6 août 2007 à 15:54

Tiens, un journal italien annonce la libération d'Ingrid BETANCOURT sur intervention de Cécilia SARKOSY...
Il me semble que celà rentre dans le topic général sur la nouvelle politique étrangère Française, non?
Pour l'instant, le gouvernement français ne confirme pas, mais il se pourrait que l'info ne soit connue que du président...et de son équipe de conseillers en communication!

Publié par Ex CNE le 6 août 2007 à 19:37

L'article du journal Repubblica indique que la libération aurait été négociée en échange de la libération du terroriste Vénézuélien CARLOS, condamné en France à Perpétuité en 1998 pour un triple meurtre. http://www.repubblica.it/2007/08/sezioni/esteri/betancourt/betancourt/betancourt.html

Publié par Ex CNE le 6 août 2007 à 19:52

J'espére que cette libération annoncé est une fausse info mais cela cadrerait avec les annonces de Chavez sur l'aide qu'il peut apporté pour la libération des otages...

PS : Y a t il un moyen de rendre inopérant un missile antichar si le fabricant se retrouve face à ses propres armes ? On à parlé durant la guerre des Malouines de codes concernant les Exocet argentins donné au Royaume Uni mais il s'agit d'un autre gabarit.

Publié par Frédéric le 6 août 2007 à 20:12

L'info sur la libération d'Ingrid BETANCOURT est reprise au conditionnel par BFM TV et Le monde.fr (http://www.lemonde.fr/web/article/0,[email protected],[email protected],0.html).
L'article du MONDE parle de perspectives de ventes d'armes. On sait que le Vénézuéla cherche actuellement de l'armement en Russie et en Europe. Il est possible que les USA aient finalement donné carte blanche à Nicolas SARKOSI pour prendre des marchés au grand rival russe (on parle par exemple de sous marins), dans l'espoir de pouvoir demander à la France un embargo sur les pièces détachées en cas de coup dur...En tout cas il semble impossible que le président français ait tenté une telle opération contre l'avis des USA.

Publié par Ex CNE le 6 août 2007 à 20:28

Frédéric:
Non. Le milan est un système simple.
La seule possibilité serait d'émettre une série de flashes lumineux du même type que ceux de la lampe à éclats placée à l'arrière du missile.
Le détecteur IR chargé de suivre la position du missile pourrait alors confondre le missile et les flashes. Cette méthode était utilisée de façon rudimentaire par les chars irakiens, qui allumaient leur projecteur infrarouge pour leurrer (avec un certain succès)les postes de première génération.
Cette méthode de leurrage aurait pour principal inconvénient d'attirer l'attention sur le char, et pourrait probablement être déjouée par un bricolage électronique du poste et des missile.

Publié par Ex CNE le 6 août 2007 à 20:39

Merci pour les informations.

Publié par Frédéric le 6 août 2007 à 21:07

D'après Libération, les rumeurs concernant Ingrid Betancourt seraient fausses. Ouf!

Publié par Ex CNE le 6 août 2007 à 21:10

"Il est possible que les USA aient finalement donné carte blanche à Nicolas SARKOSI pour prendre des marchés au grand rival russe (on parle par exemple de sous marins), dans l'espoir de pouvoir demander à la France un embargo sur les pièces détachées en cas de coup dur..."

Une triangulation entre USA et Russie qui permet aux "petits" Français de tirer leur épingle du jeu : on a déjà plus bête comme méthode, et on a déjà connu cela dans certains cas célèbres. Après tout, si l'essentiel de l'équipement dans l'armée irakienne était d'origine soviétique, certains matériels de pointe étaient français et offraient des avantages substantiels face aux pays voisins.

Publié par Ludovic Monnerat le 6 août 2007 à 21:13

Ludovic Monnerat : "Je serais bien intéressé à connaître en détail le calcul (ou le pari) stratégique de la France en la matière !"

Hypothèse : il faut voir quelle puissance régionale dispose de centaines de tanks de fabrication russe et à tendance en ce moment à acheter une telle somme d'équipements (pour 2 milliards) que tout le monde se pose la question de savoir contre qui ce matériel est destiné. La vente de Milans peut-être vue comme un léger input en vue de réequilibrer la balance des forces au Maghreb ; cela pourrait être associé aux rumeurs de vente d'avions Rafales au Maroc.

Kadaf : "Il faut d'ailleurs noter que suite à la 2ème guerre mondiale, la France était totalement ruinée; pour pouvoir obtenir la bombe, n'oublions pas que le programme nucléaire français a été financé par le Shah d'Iran..."

La France n'était pas totalement ruinée et s'est relevée relativement rapidement ; n'oubliez pas que pendant qu'elle recevait le plan Marshall, elle en dépensait trois fois le montant en investissement dans ses colonies.

Pour le Shah d'Iran, vous faites probablement allusion à l'affaire Eurodif ; mais Eurodif n'est qu'un plan d'enrichissement d'uranium datant de 1973, or la France maîtrisait déjà à l'époque toutes les technologies qui lui ont permis d'accéder à la bombe une dizaine d'années auparavant. Il ne faut pas oublier que le programme nucléaire français commence avant la seconde guerre mondiale avec les recherches de Joliot-Curie financées par le ministère de la défense, et se poursuit par la création du CEA en octobre 45 par De gaulle ; dire que le programme nucléaire français a été financé par le Shah est tout simplement faux, puisque Eurodif n'est qu'une usine de combustible, beaucoup trop tardive, l'intervention iranienne datant de 1975, pour avoir un impact en quoi que ce soit. ;)

Publié par Kiwi le 8 août 2007 à 12:59