« Sur nos monts quand la pluie... | Accueil | Dans le ciel helvétique »

2 août 2006

Autopsie d'une mise en scène?

Alors que la presse traditionnelle a couvert le drame de Cana avec une absence remarquée de distance et de sens critique, plusieurs blogs ont rapidement étudié les images disponibles des décombres et des victimes. Cet article du Jerusalem Post résume leurs interrogations et leurs découvertes : comme le bilan révisé à la baisse de la Croix Rouge tend à le montrer, il existe désormais une forte présomption d'une mise en scène destinée à forcer le trait et à exploiter cet événement au maximum. Si pareille chose se confirme, cela montrerait une fois de plus l'intérêt d'une information participative en source ouverte, et rappellerait toute l'importance de la vérité dans la lutte pour les coeurs et les esprits. A vouloir surexploiter ou dissimuler, on finit en effet par perdre.

Affaire à suivre, par exemple ici...

COMPLEMENT (3.8 1845) : Sur le rôle des médias, je conseille la lecture de cet article du Jerusalem Post. Il fournit en effet des aperçus inquiétants sur le traitement des informations à la source, et notamment sur les influences qu'acceptent les reporters et dont le public n'est pas informé. Extrait :

CNN "senior international correspondent" Nic Robertson admitted that his anti-Israel report from Beirut on July 18 about civilian casualties in Lebanon, was stage-managed from start to finish by Hizbullah. He revealed that his story was heavily influenced by Hizbullah's "press officer" and that Hizbullah has "very, very sophisticated and slick media operations."
When pressed a few days later about his reporting on the CNN program "Reliable Sources," Robertson acknowledged that Hizbullah militants had instructed the CNN camera team where and what to film. Hizbullah "had control of the situation," Robertson said. "They designated the places that we went to, and we certainly didn't have time to go into the houses or lift up the rubble to see what was underneath."

[...]

Another journalist let the cat out of the bag last week. Writing on his blog while reporting from southern Lebanon, Time magazine contributor Christopher Allbritton, casually mentioned in the middle of a posting: "To the south, along the curve of the coast, Hizbullah is launching Katyushas, but I'm loathe to say too much about them. The Party of God has a copy of every journalist's passport, and they've already hassled a number of us and threatened one."

Rien de bien nouveau sous le soleil, malheureusement.

Publié par Ludovic Monnerat le 2 août 2006 à 8:44

Commentaires

Les manoeuvres de désinformation du Hezbollah semblent particulièrement courantes. Plusieurs journalistes ont rapporté des intimidations et les transformations peu subtiles de combattants en civils innocents dès qu'une caméra fait son apparition.


La J.F. donnait hier quelques informations intéressantes sur le conflit, telles que le soutien possible de la Corée du Nord au Hezbollah dans sa construction d'infrastructures souterraines modernes (dont plusieurs ont été découvertes par les soldats de l'IDF), ainsi que l'internationalisation possible du "jihad" au Liban, notamment par l'envoi de combattants indonésiens.
(Jamestown Foundation - Terrorism Focus 08/01/06, http://www.jamestown.org/terrorism/AboutTF.php)

Publié par Mugon le 2 août 2006 à 10:12

Dans l'édition du "Temps" d'aujourd'hui, l'information selon laquelle le Hezbollah retient des civils dans certains villages est confirmée par le correspondant sur place. La mise en scène vient s'ajouter à ce fait. Il est aussi mentionné que la résistance face au Hezbollah ce dévelloppe dans certaines aglomération pour empêcher les miliciens d'installer des batteries de missiles et d'attirer ainsi les foudres de Tsahal. Ce que je prenais pour de la propagande militaire israélienne est donc bel et bien une information avérée.. Cette guerre nous pousse dans nos derniers retranchements, c'est sa force, et c'est tout mon schéma de représentation du conflit qui est en train de virer de bord, et je ne lis désormais plus la presse avec le même regard.

Le drame de Cana reste un drame en soit, comme de nombreux autres durant ce conflit, et les images d'enfants restent bien réelles, mais c'est notre capacité à prendre du recul et à analyser froidement le conflit qui est entravée. Reste que nous devons continuer à rendre hommage aux victimes involontaires du conflit. S'il débouche un jour sur une solution diplomatique, ces morts n'auront pas été vaines, si la manoeuvre échoue, je crains qu'on s'en remette difficilement...

Publié par Carlos le 2 août 2006 à 10:23

Ludovic a publié de nombreux articles sur Checkpoint relatifs au rôle des médias dans les conflits.

Finalement, manipuler des journalistes dociles est bien moins cruel que de tuer des enfants et combien plus efficace sur le plan stratégique. Donc, sur le plan tactique, le Hezbollah aurait tort de se priver de ce moyen.

C'est à nous (sociétés occidentales) de faire un effort et d'admettre que l'information, même véhiculée par nos propre médias, peut être largement manipulée.

Je suis profondément étonné que les milieux des journaliste si prompts à donner des leçons d'éthique et d'indépendance ne réagissent pas !

Respire

Publié par Respire le 2 août 2006 à 10:40

Zut, avec ce titre, je pensais que vous alliez faire un break avec le PO et parler de Cuba :o)

Publié par Deru le 2 août 2006 à 11:02

Si vous faites allusion à des journalistes comme les journalistes français, ça fait tellement longtemps qu'ils servent la soupe qu'ils ne se risqueront pas à réagir à contre-courant. Pour les autres nationalités on peut effectivement se poser la question.

Publié par Paul-Emic le 2 août 2006 à 11:11

Bah, oui, y a qu'a voir les ADM de Saddam!?

Fais ce que je dis, pas ce que je fais, c'est trop souvent cela la politique des pays occidentaux.

Vilain Hezbollah

Publié par Fred le 2 août 2006 à 11:29

"C'est à nous (sociétés occidentales) de faire un effort et d'admettre que l'information, même véhiculée par nos propre médias, peut être largement manipulée.

Je suis profondément étonné que les milieux des journaliste si prompts à donner des leçons d'éthique et d'indépendance ne réagissent pas !"

La tendance européeene est assez largement à une approche éthique théorique des problèmes. Peut-être nous berçons nous trop d'illusion dans notre confort moderne et notre fois en une mondialisation oú la guerre économique remplacerait la guerre classique. Et notre aversion de l'autoritarisme nous rend naturellement hostile aux positions israéliennes souvent assez radicales, mais comme le dit Ludovic, la notion de vie et de mort est dans la région foncièrment différentes de la notre. Peut-être aussi que notre peur secrète du terrorisme nous encourage à fermer les yeux pour ne pas vouloir l'affronter, et à ne pas tenir de discours publics qui pourrait suciter l'irre des fondamentalistes. Je crois que la position européenne est liée à cette peur de voir le problème du PO avoir des répercution fâcheuses sur notre civilisation. Or les journalistes, citoyens ordinaires, sont certainement pris dans cette tendance globale.

Mais l'éthique reste un combat important, qui doit certes tenir compte des priorités stratégiques, mais aussi nous permettre de ne pas sombrer trop profondément dans une vision froide et détachée du problème des morts civiles.

Pour ce qui est de l'information et de la vérité, je rejoins à 100% la position de Ludovic.

Publié par Carlos le 2 août 2006 à 11:31

"As the Israel Air Force continues to investigate the air strike, questions have been raised over military accounts of the incident.

It now appears that the military had no information on rockets launched from the site of the building, or the presence of Hezbollah men at the time.

The Israel Defense Forces had said after the deadly air-strike that many rockets had been launched from Qana. However, it changed its version on Monday.

The site was included in an IAF plan to strike at several buildings in proximity to a previous launching site. Similar strikes were carried out in the past. However, there were no rocket launches from Qana on the day of the strike."

http://www.haaretz.com/hasen/spages/745185.html

Publié par fass57 le 2 août 2006 à 14:34

"Mais l'éthique reste un combat important, qui doit certes tenir compte des priorités stratégiques, mais aussi nous permettre de ne pas sombrer trop profondément dans une vision froide et détachée du problème des morts civiles."


"The Yesha Rabbinical Council announced in response to an IDF attack in Kfar Qanna that "according to Jewish law, during a time of battle and war, there is no such term as 'innocents' of the enemy."

http://www.ynetnews.com/articles/0,7340,L-3283720,00.html

Publié par fass57 le 2 août 2006 à 14:37

sur http://aval31.free.fr/shahid/leila_shahid.htm
une démonstration du rôle néfaste du personnel non gouvernemental sur les zones de conflits.

de la croix rouge à amnesty

Publié par aval le 2 août 2006 à 14:59

@Carlos
Je comprends la dureté de la désillusion, j'ai fait le chemin il n'y a pas longtemps. La propagande est une industrie qui se porte bien dans les conflits du PO. Pallywood movie industry a maintenant clairement essaimé chez le Hezbollah. C'est à voir par soit-même parce que c'est difficilement croyable:

http://www.seconddraft.org/home.php

@fass57
Inutile que tu regardes ce site, car tu n'es pas motivé par la recherche de la vérité. Quoiqu'il arrive ton opinion est faite. Comme ce doit être reposant d'être étranger au doute!

Publié par elf le 2 août 2006 à 15:26

Pour les petits films de The 2nd Draft sous-titrés en français, c'est sur http://www.dailymotion.com/Tazda/video/x3b6f_pallywood-part-1 et sur http://www.dailymotion.com/Tazda/video/x49kh_pallywood-part-2

Publié par pistache le 2 août 2006 à 15:44

Au contraire, je doute constamment, de tout et de tout le monde. Avec la plus parfaite équité.

Publié par fass57 le 2 août 2006 à 15:46

@Elf

J'y ait déjà jetté un coup d'oeil et découvert que l'auteur du site se réclamait de "Dignity of Difference: How to Avoid the Clash of Civilizations" de Jonathan Sacks, rabin pour l'Angleterre et le commonwealth... Nous rejoignons le problème de l'éthique, une bonne manière d'aborder la pensée judaïque dans sa dimension éthique, et d'en finir avec certains préjugés...

Je ne peux que difficilement décrire ce que je ne qualifierais pas de désillusion, car bien qu'étant été dans ma prime jeunesse un homme de gauche convaincu et un défenseur de la cause palestinienne, ma désillusion a été croissante avec les années.. Il me semble plutôt au contraire que je suis en train de libérer ma conscience...

@fass57

Pareil, épuisant à la longue, paranoïa éthique?

Publié par Carlos le 2 août 2006 à 15:59

Existe-t-il une possibilité d'itenfier les victimes ? Leur origine ? Leur lieu d'habitation.
Autre remarque. Les couples, avec tous un enfant dans les bras, qui surgissent du lieu où a eu lieu le bombardement ne relèvent aucune trace de poussière. Ils sont propres, impeccables. Ils semblent qui plus est jouer la comédie (très mal d'ailleurs). Y a-t-il possiblité d'itentifier ces gens là ? Savoir d'où ils viennent ? Où ils habitent ?
Tout ceci est facilement vérifiable par des journalistes d'investigation. La Croix Rouge dit qu'il y eût tout au plus 29 morts. D'où les journalistes sortent-ils le chiffre de 60 morts ? Tout ceci est affligeant.

Publié par Tzophe le 2 août 2006 à 17:54

@ AVAL


Finalement on te voit, dis ton mail ne marche pas, les courriers retournent, zeh lo oved habibi!

Ton site est excellent, j'imagine qu'il a grandi à fur et à mesure que tu ramassait du matériel. Je n'ai qu'une observation: kzat seder?

Un index quelque part qui réunisse et organise toutes tes données? C'est un vrai dommage car on s'y perd. Je ne te dis pas le temps que j'ai passé une fois que je cherchais la page où il y a le paralel entre "le monde" et "signal".

Publié par Mikhaël le 2 août 2006 à 17:54

On dirait qu'il y a un psychodrame cathartique qui se joue depuis des années avec les acteurs suivants
- Israël dans le rôle du méchant, unilatéral, surarmé, sécuritaire, sanguinaire, colon, totalitaire, dictature ... sans oublier juif
- les "opprimés" palestino-arabes, gentils, victimes, indigènes, massacrés etc
- les moyens de communication qui revètent la robe sacrale de la soit-disante impartialité, les vestales de la vérité médiatique, les juges des évènements et les guides des consciences.

Tout ça tourne très bien, le mécanisme est constament huilé par les pétrodolars du "dialogue euro-arabe" et ravitaillé par les nouvelles consciences formatée par les institut de formatage supérieur (université non scientifiques, faut encore des gens qui sachent faire les ponts), le tout transmit en nove-langue (de bois).

Les cibles/consommateurs reçoivent leur ration quotidienne d'antisémitisme primaire déguisé en "justice" et d'exaltation de la "religion de paix, amour et tolérance", de façon à pouvoir se taper leur petite crise de haïne, les 5 minutes de la haïne, le tout offert et encadré par le sponsor de la soirée producteur de yaourts, boissons, ou autre bien indispensable à la vie humaine sur terre.

Ca dégage les neurones de touts les doutes qu'on peut avoir en lisant les chroniques politiciennes, et ça rentre très bien dans une réalité virtuelle à la "kolanta", "big brother" ou bienfaits de la colonisation à la "nique ta mère".

On a vue ces derniers jour comme un exemple médiatique comme Mel Gibson soit touché par ce mal.

Publié par Mikhaël le 2 août 2006 à 18:14

Publié par F. Boizard le 2 août 2006 à 18:30

"Pareil, épuisant à la longue, paranoïa éthique?"

Non, il me semble que la paranoïa, éthique ou non, se niche plutôt dans les esprits de ceux qui privilégient constamment une vision univoque des choses et des événements.

Publié par fass57 le 2 août 2006 à 18:35

"...C'est à nous (sociétés occidentales) de faire un effort et d'admettre que l'information, même véhiculée par nos propre médias, peut être largement manipulée. Je suis profondément étonné que les milieux des journaliste si prompts à donner des leçons d'éthique et d'indépendance ne réagissent pas !..."

Je ne suis pas d'accord avec ce constat. Il s'agit beaucoup plus que de la manipulation. C'est une subversion orchestré par des Médias avec la complicité de journalistes, de groupements enfin de toute une nébuleuse gauchisante qui ont décidé d'assassiner politiquement W BUSH et le projet de société occidentale qu'il défend. Cette force que les Médias ont acquise en font les félons des temps modernes et le nettoyage poche par poche de cette ligne de front va mettre en péril l'esprit même de nos démocraties car ce ne sera pas BUSH qui fera ce travail mais le prochain ou un autre, qui en aura la tache et qui risque d'être plus radical que le Chrétien millénariste BUSH. Dans deux semaines ces saloparts du Hezbollah seront sans moyen mais toujours aussi dangereux politiquement parlant. Imaginez une association comportant des gens respectables et des gens du crime organisé, impossible me direz-vous ! Si si c'est l'ONU et au Canada nous avons eu le plaisir d'entendre l'opposition dire au parlement que la chasse au Hezb ne ferait qu'augmenter leur nombre. J'en déduis que lutter contre le crime organisé est contre productif. Ma vieille Tante avait coutume de dire qu'il valait mieux entendre cela que d'être sourd. Le problème c'est que ces imbéciles sont payés avec mes taxes. Il faut soutenir Israël, non pas parce que ce pays est juif, ceux ci sont capable de se défendre. Non pas parce qu'il fait parti du Monde Occidentale, ce ne serait pas suffisant. Il faut le soutenir parce qu'il est propre, son éthique est bien au dessus, non pas de la moyenne mais de la plupart des pays de cette planète. Ce pays n'est pas parfait, ni ses habitants mais il est Éthique et ça c'est un vice rédhibitoire dans la mafia des Nations ( lisez ONU ) qui est phagocyté par les Félons.

Publié par Yves-Marie SENAMAUD le 2 août 2006 à 18:39

Bon, essayons de comprendre les médias. Pourquoi désinforment-elles?

1. les médias sont un business très capitaliste, très lucratif et très concurrentiel.
2. le succès se mesure en parts d'audience pour faire court. Les outils de mesure sont sophistiqués et proches du temps réel.
3. les médias sont financés par des annonceurs. ("Dis moi qui tu annonces et je te dirais qui tu es" :-).
4. Mais certains médias sont financés sur fonds publics ou semi-publics et répodent à une logique d'information quasi-gouvernementale (euronews, arte)
5. les fournisseurs d'infos, sont des grossistes accrédités localement (reuters, AFP, etc.) Ils emploient des locaux qui savent très bien coffrer l'info en fonction du résultat recherché.
6. comme pour les plans de carrières dans tous les ministères des affaires étrangères du monde: il vaut mieux être copain avec les pays homogènes les plus nombreux où on a le plus de chance de faire carrière rapidement en parlant la langue locale (pays de l'OCI)et d'où on est sûr qu'on a une vente référencée auprès de la grande distrib (CNN, Grdes chaînes nationales, etc.)
7. les journalistes qui attaques les accréditeurs doivent a) le vouloir b) faire un effort personnel de formation dispendieux c) comprendre qu'ils perdront leur accréditation, donc...
8. les annonceurs s'informent auprès de ceux qu'ils financent et continuent de financer
9. et la boucle est bouclée...

La désinformation fonctionne ainsi en auto-allumage conscient sur certains maillons de la chaîne mais pas tous et l'un des rarissimes moyens de modifier la donne serait de faire prendre conscience aux annonceurs que leurs financements aveugles sont autant de balles perdues tirées dans les pieds de la démocratie...

Je doute que beaucoup de monde ait entrepris ce type de démarche en Europe...

Fass57, est-ce la seule réfutation de vos assertions qui correspond au concept "d'univoque" dans votre lexique?

Publié par louis le 2 août 2006 à 19:42

Bon, je suis tombe sur le site d'Aval et je me suis refait toute l'histoire d'Arafat qui m'aveuglait avec son foulard, que j'ai d'ailleurs porte a mes 18 ans. Je realise que ca fait 16 ans que je me doutais ni de son rapport au Moufti, ni de ses belles actions sympathique au Liban et ailleurs, mais la, soudain, je comprends pourquoi les israeliens avaien peur d'un Etat palestinien gouverne par Moufti II. Et alors que je gueulais sur les organisations juives sous motif d'exageration des propos antisemites, je realise que comme le 90% des europeens j'etais atteint d'antisemitisme primaire, ca me fait un choc (etrange mais salutaire), j'ai l'impression d'avoir perdu la moitie de mon existence a betement tomber dans le panneau... Va serieusement falloir que je digere mon ignorance..

Publié par Carlos le 2 août 2006 à 21:11

Ma trajectoire est celle d'un type seul qui découvre petit à petit l'horreur et le pire c'est qu'au début il croit que c'est de la propagande....mais petit à petit.

Sinon, mon email que je viens de vérifier est effectivement bizarre des fois ça marche des fois pas.

Je vais réflechir à une page presentant l'arborescence avec mes moyens techniques .

attention: archav ivrit cheli lo tov aze

Publié par aval le 2 août 2006 à 21:32

"Fass57, est-ce la seule réfutation de vos assertions qui correspond au concept "d'univoque" dans votre lexique?"

J'essaie de regarder les choses avec un esprit ouvert, c'est à dire sans me prendre pour un arabo-libanais et sans me prendre pour un israélien.

Je me méfie aussi beaucoup du mimétisme par imprégnation, même s'il est souvent amusant à regarder. Vous savez, comme le petit pinguouin de Tex Avery :-)

Enfin, je préfère discuter au sujet des arguments que d'extrapoler sur les personnes.

Publié par fass57 le 2 août 2006 à 22:05

Bravo pour ce blog... Enfin des gens qui tendent vers l'honnêteté intellectuelle et le respect des FAITS.

Encore une petite info sur le Hezbollah: au Sud-Liban, parmi les soi-disant "victimes civiles innocentes de l'aggression israélienne",
il y a eu paraît-il de nombreux "bergers"...

En Suisse, on compte généralement un berger pour une trentaine de bêtes, voire plus... Or, au Sud-Liban, des photos montrent qu'il faut à peu près inverser les choses: environ 30 "bergers" pour une ou deux chèvres... Mais les journaleux de nos media, fidèles à la doxa ambiante, jugent ce genre d'information peu utile... No comment...

Encore merci à LM pour son blog !

Publié par rocksoff le 2 août 2006 à 22:28

A noter que certains médias libanais aussi se posent des questions, voir :

http://www.libanoscopie.com/fulldoc.asp?doccode=994&cat=2

Publié par Frédéric le 3 août 2006 à 14:16

Le traitement des médias en général de ce conflit, avec plusieurs faits tirés d'un article lus cet après-midi, m'a inspiré un complément à ce billet. Je dois une fois de plus en conclure que l'absence de transparence des médias traditionnels et leur acceptation de la manipulation par le biais du Hezbollah en fait au mieux des complices, au pire des co-belligérants.

Publié par Ludovic Monnerat le 3 août 2006 à 18:50

@Carlos, ce qui est remarquable dans tout cela, c'est que l'info est là , autour de nous, il n'y a qu'à la ceuillir, elle n'attend que ça. De nos jours, il n'y a plus aucune excuse d'ignorer ce qui se passe sur le plan politique et militaire ni d'ignorer l'histoire. Je salue votre sincérité.

Publié par Sisyphe le 3 août 2006 à 22:26

@ Carlos, "...Va serieusement falloir que je digere mon ignorance..."

Non vous n'étiez pas ignorant, vous étiez à la recherche et vous avez trouvé. Certains ici on eu la chance de vivre ou d'avoir des renseignements privilégiers alors ils sont en avance. Dans cette vie sur trois continents j'ai appris que l'on pouvait vivre les événements sans en soupçonner la trame et la constance des faits dans leur globalité. Il manquait à l'humanité son système nerveux qui à la vitesse de la lumière nous permet maintenant de voir toute l'ampleur de nos actions et des dangers qui nous guette. Voilà pourquoi je suis entré dans la Résistance, bien sure ce n'est pas une résistance très glorieuse, nos armes sont Internet et nos munitions sont les paroles, les écrits et les images. Nous sommes des centaines à lutter en informant de cette guerre non dite que nous subissons depuis 1400 ans, la guerre contre l'islamisme, contre l'Islam. YMS

Publié par Yves-Marie SENAMAUD le 4 août 2006 à 6:59

Je vous rappelle à la lecture de La connaissance inutile, de JF Revel.

Il traite plus du soutien apporté dans les années 50-80 (voire 2006 pour Cuba) aux "démocraties populaires" que du PO, mais sa question fondamentale est la même : jamais nous n'avons autant d'informations et de points de vue différents, il devrait suffire de les confronter pour obtenir des opinions raisonnables, discutables, cohérentes avec les faits. Et pourtant, de plus en plus souvent, sont acceptées, voire majoritaires, des opinions en contradiction flagrante avec les faits les plus élémentaires. Pourquoi ?

Pour prendre un exemple, certains parlent de "génocide palestinien" par Israel. Or, un rapport récent (de la Croix Rouge me semble-t-il) montre qu'en 2005 il y a eu plus de morts du fait de combats inter-palestiniens que du fait d'Israel (de peu : 209 contre 208). Etrange génocide !

Revel concluait qu'en fait, les gens cherchant réellement à savoir sont fort peu nombreux, plus nombreux sont ceux qui cherchent dans l'actualité des faits permettant de conforter une opinion établie et écartent les faits dérangeants.

Les journalistes sont les premiers à réagir ainsi. Le Monde est en ce moment sur PO bien proche de la désinformation pure.

Publié par F. Boizard le 4 août 2006 à 9:10

Les fait sont plus souvent utilisés hors contexte comme outils pour appuyer des opinions que comme ressources pour les élaborer.

Et dans combien d'autres domaines...

Respire

Publié par Respire le 4 août 2006 à 9:18

Nous parlons tous de l influence pernicieuse des médias... On oublie aussi celle des professeurs d 'histoire dans les lycées. En terminale, nous avions quelques cours sur l histoire contemporaine. La guerre Israelo-Arabe avait eu lieu, et le sire Arafat commencait à se distinguer. Pour mettre mon grain de sel en cours, j avais répété ce que m avait dit mon père qui , Francais libre, avait fréquenté le proche Orient au moment de l affaire Dentz, puis en 1956 au moment de l affaire de Suez. Il (mon père!) m avait parlé du mufti de Jérusalem et des conséquences de son influence. Et il y avait déjà des bruits qui courraient sur les tendances de Arafat. Qu'est ce que je n'avais pas dit là : je me suis fait "sacquer"! Et conspuer par mes camarades: ce jour là j ai appris "sur le tas" ce qu était le politiquement incorrect. Eh bien après coup cela m a plu! Et dans ma carrière après c est une attitude qui m a servi. Avoir un point de vue après avoir "senti" les choses permet d éviter les chausse-trappes de la bien pensance.
C'est pourquoi je prends avec des pincettes les informations de la presse "aux ordres" qui manipule le Peuple. De même, les livres d histoire contemporaine présentent des analyses tendancieuses pour manipuler et orienter les esprits.
Regardez par exemple comment est présenté l islam dans les livres d histoir en France : c est présenté comme une religion comme une autre qui a engendré une civilistion brillante, Qui a transmis la connaissance des anciens grecs et celle des chinois et de l Inde. Mais alors quand on voit le retard de ces pays, leur désorganisation, leurs archaismes, il y a un gouffre entre la réalité et ce qu on nous bourre le crâne!!!
C est terriblement dangereux.

Publié par Padrig Castero le 4 août 2006 à 10:25

"...ce jour là j ai appris "sur le tas" ce qu était le politiquement incorrect..."

Et combien de copies " politiquement correct " données à ces professeurs corrompus pour éviter d'être ostracisé. En histoire et géo. le mien était communiste et c'était dans les années 50. La contamination par la vertu d'idées gauchisantes comme la Participation prônée par De Gaulle. Le travail de sape des Communistes qui recrutaient à fond la caisse les Magrébins. Mai 68, une révolte que l'on a crue française et qui a ses racines au État Unis... Nous avons tous vécu en Démocrature, encore un non dit ! Le plus gros problème des Français est d'être viscéralement contre la réforme, contre toutes réformes et d'avoir bâti son projet de société sur une révolution sanglante et d'une violence inouï, nous en payons le prix maintenant en manquant de jugement et je ne peux manquer de faire le parallèle avec ce monde Arabo-Musulman imperméable lui aussi à toutes réformes et remise en question. Un beau tandem pour un futur vert mais cette fois il ne sera pas vert de gris.

Publié par Yves-Marie SENAMAUD le 4 août 2006 à 16:44

@carlos

Je suis très touché par votre sincérité, et je suis presque désolé d'avoir été un peu dur avec vous lors d'un précédent article.
Sachez que votre auto évaluation me donne énormément d'espoir, car désormais, grà ce à vous, je sais qu'il est possible de sortir de l'aveuglement dans lequel nos médias nous plongent, et de se faire sa propre opinion critique à travers une analyse des faits.
Je reste cependant convaincu qu'il faut en avoir la volonté, et que c'est possible grà ce aux sources existantes. Cela demande beaucoup de lecture et d'efforts mais vaut amplement la peine.
Merci au site de Ludovic Monnerat de permettre ce genre de découverte rare.
La manipulation des opinions par les médias est une réalité dans beaucoup de domaine et elle s'exerce sur de nombreux conflits, mais en ce qui concerne celui du PO, ces mêmes médias mériteraient la palme d'or.

Pour ceux qui souhaitent découvrir ou redécouvrir une mises en scène audiovisuelle, à l'origine de nombreuses violences dans le monde et en particulier au PO:

http://www.laveritemaintenant.org

Publié par Adri le 4 août 2006 à 17:13

le pire est que les "journalistes" se plaignent de la censure exercée par les Israéliens :
http://fr.news.yahoo.com/04082006/5/liban-la-censure-israelienne-pese-sur-les-medias.html
alors que ces "journalistes" prétendent être libres d'informer objectivement dans le Hezbollah Land

Publié par JPC le 5 août 2006 à 12:38