« Une articulation cellulaire | Accueil | Fin de service »

22 novembre 2007

Un peu de sérénité...

Alpes.jpg

... histoire de prendre de la hauteur par rapport aux discordes humaines ! Vues des airs, les Alpes ramènent à une plus juste proportion nos préoccupations. Evidemment, on ne peut pas toujours vivre entre terre et ciel ! :-)

Publié par Ludovic Monnerat le 22 novembre 2007 à 19:02

Commentaires

Tu pourras plus XXXXX des XXXXX à XXXXXX hein ?

[le commentaire ci-dessus, issu d'un frustré de la plus pitoyable espèce, a été censuré par le taulier après un temps de retard. Il aurait pu être effacé, mais les commentaires ci-dessous - du moins les premiers d'entre eux - auraient perdu tout sens...]

Publié par anar le 22 novembre 2007 à 23:10

Il y a de plus en plus de dingos dans ces commentaires, et les gens normaux se découragent.

Publié par Hunden le 22 novembre 2007 à 23:19

Assez d'accord avec Hunden...


Publié par Alex le 23 novembre 2007 à 8:05

La rançon de la gloire peut-être ;-) mais c'est vrai que ce n'est pas vraiment agréable...

Sinon j'imagine que la photo a été prise depuis une alouette ou quelque chose comme ça ?

Publié par Emma le 23 novembre 2007 à 8:23

C'est ce que je pense également: le "laboratoire d'idées" a vécu. Il s'est transformé progressivement en un blog assez glauque comme on en trouve des milliers d'autres sur la toile. Triste!

Ceci étant, cela dépend juste du maître des lieux que le blog retrouve ses ors et le respect des anciens participants.

Il y a là un drapeau suisse un peu entâché qui mériterait de retrouver ses couleurs. La Suisse que je connais, les Suisses (et officiers) que je connais ne sont plus représentés ici.

Colonel, quel est ton choix?

Publié par Spikey le 23 novembre 2007 à 8:24

En effet, en partant d'un suget, on arrive à des dérapages philosophico historico politico hetniques qui se répétent en boucle...:(

Publié par Frédéric le 23 novembre 2007 à 10:59

Glauque, le terme est sans doute un peu fort!
Il faut bien distinguer les billets des commentaires qu'ils attirent et, surtout du nombre de ceux-ci : c'est un fait communément admis que plus une discussion via Internet se prolonge, plus elle a de chances de déraper (je crois que c'est ce qu'on appelle la loi de Godwin).
De plus Ludovic Monnerat nous a prévenu qu'il serait en retrait ces temps ci, publiant moins qu'autrefois. De facto, les commentateurs habituels se retrouvent pour discuter et, avec le temps, finissent par s'éloigner du sujet du billet pour parler de ce qui leur tient à cÅ“ur.
Après, sur le fond des discussions, je ne trouve personnellement rien de vraiment choquant, sauf exceptions inévitables dues à l'énervement et au danger de « raisonner en rond » (cf. Godwin). Pour le reste, on assiste à des échanges plutôt policés et argumentés, même si, comme c'est mon cas, on ne partage pas lesdits arguments.
Maintenant, les billets de Mr Monnerat, lorsqu'ils reviendront, seront, j'en suis sur, de la même qualité qu'autrefois, si ce n'est même supérieure puisqu'il aura certainement cogité à bien des choses qu'il souhaitera partager avec nous.
Donc, non, je ne dirai pas que ce blog est devenu glauque (du reste, l'association des deux mots sonne bizarrement à l'oreille lorsqu'on les prononce, mais ce n'est pas le sujet, comme quoi il est facile de s'en éloigner!).
Juste un peu fouillis pour l'instant, tout au plus!
Bon, en même temps, c'est vrai que Checkpoint avait une sacrée gueule !!!

Publié par François Duran le 23 novembre 2007 à 11:33

Assez d'accord avec Alex et Hunden.

Publié par pan le 23 novembre 2007 à 11:50

Il est vrai qu'au bout d'un moment, on finit par ne plus lire les commentaires. D'ailleurs si l'on vient sur ce blogue, j'imagine (en tout cas pour moi c'est le cas) que l'on y vient principalement pour les billets de l'auteur et pas pour les commentaires.

Publié par stéphane le 23 novembre 2007 à 13:31

Il y a quand même chez les républicains et autres libéraux culturels une certaine propension à vouloir garder les mains propres, à ne pas vouloir les plonger dans le cambouis, à détourner le regard de ce qui fonde la mécanique des peuples, à parler du drapeau en oubliant ce qui transfigure un banal morceau de tissu en un très riche et précieux centre vital - et comment parler de la chose militaire, de façon pertinente, en faisant abstraction de ces liens?.

Oui, comme un puritain de la Nouvelle-Angleterre pouvait être épouvanté par le sexe, de même un marxiste culturel (j'y inclus tout autant le libéral que le socialiste) est aujourd'hui terrorisé par tout ce qui constitue la chair des peuples, une même peur quasi primitive face au corps, au concret, à la réalité avant que celle-ci ne soit passée au tamis du concept et neutralisée par la doxa universaliste.

Je note simplement que l'armée suisse n'est visiblement pas atteinte par ce syndrome, étant donné que l'exercice "Stabilo" inclut dans son scénario une situation de guerre civile en "Danubia" voisine!


Publié par fass57 le 23 novembre 2007 à 13:35

Libéraux et marxistes sont des économistes.
Par conséquent, ils mettent l'économie au centre.
Or l'économie se réduit à un signe virtuel (votre relevé de compte par exemple, ou un billet de banque).
Et donc, elle tend à se dématérialiser de plus en plus.
Cela rentre en contradiction frontale avec la réalité des peuples.
D'ou, pour évacuer la question, toujours les mêmes analogies lourdes de sens avec l'Allemagne, ou l'Italie des années 30.

Publié par Three piglets le 23 novembre 2007 à 13:45

Et moi avec F. Duran. D'autant que je n'ai jamais remarqué de grands efforts d'argumentation chez Hunden ou Pan. Ce n'est pas en affirmant que les socialistes sont des absurdistes que l'on fait progresser un débat, que je sache.
Alors que ce ne sont pas les vrais arguments qui manquent, même si Albert est passé maître dans l'art de ne pas en tenir compte...

Publié par Roland le 23 novembre 2007 à 13:50

@ François Duran

D'accord avec vous. Quand je dis "glauque", je pense bien entendu aux commentaires pas aux billets de Ludovic. Par contre ne pas modérer les commentaires ou rester silencieux peut être perçu comme une acceptation des idées extrémistes développées.

Enfin, d'accord avec vous aussi concernant Checkpoint :-)

Publié par Spikey le 23 novembre 2007 à 14:07

@fass57 et @ three piglets : J'ai le même problème sur mon blogue. A savoir que nous vivons une époque fait de non-dit et de faux-semblants où il est difficile de parler de certains sujets.
Si l'on n'en parle pas ça ne sert à rien, si l'on en parle cela risque de dériver et/ou d'être mal interprété.
Bref, à mon avis, il ne faut pas trop en faire et laisser les gens réfléchir par eux-mêmes.
En faire trop - comme je crois que cela vous arrive ici - ne fait que bloquer les gens contre vous, même s'ils peuvent être en partie d'accord.

Publié par stéphane le 23 novembre 2007 à 15:05

Spikey, ne pas modérer les commentaires qui contiennent des "idées extrémistes" me semble plutôt être de la liberté d'expression. Tant que ces commentaires ne contiennent pas d'insultes, je ne vois pas pourquoi ils seraient modérés, sauf peut être dans le but de faire revenir le sujet des commentaires au billet posté.

La censure des idées, je ne pense pas que c'en soit une bonne (d'idée ^^) parce qu'en supposant qu'une idée soit "extrémiste" le seul moyen de la combattre, c'est de la détruire par l'argumentation, pas de l'ignorer en la censurant.

En tous cas, belle image des alpes ! Aaah ça me rappelle mon enfance en haute savoie, quand on pouvait parfois apercevoir le Mont Blanc par temps clair :)

Publié par Laurent le 23 novembre 2007 à 15:15

Je vais vous dire Stéphane, le probléme principal : on aimerai avoir une discussion apaisée (quoi qu'Albert se comporte beaucoup mieux que n'importe quel gauche ou libéral venu, tirons lui notre chapeau, c'est un adversaire à la hauteur du débat), dans un cadre sympathique et sans réel enjeu.
Seulement, face au déni de certaine réalité, le propos en réaction , le notre en somme avec Fass, devient, en miroir, maximaliste, alors que notre pensée profonde est bien évidemment plus nuancée et je doute que ce soit dans nos contrées qu'on trouvera des scénes d'épuration sauvage comme en Algérie ou au Zimbabwe.
L'Europe, malgré souvent des épisodes historiques peu glorieux (même si ceux ci doivent nullement devenir prétexte à abattre notre civilisation)restent la civilisation qui a porté le principe d'humanité à un degré supérieur.
L'abolition de l'esclavage ou la paix de Dieu permet de saisir le sens de mon propos.
Comme l'a rappellé Fass, le clivage ne situe plus dans cette opposition fictive et théatrale "droitevsgauche", mais entre "globalistes" et "anti-globalistes" et il existe de nombreux anti-globaliste dans le tiers-monde, des africains qui, par exemple, n'ont pas envie de voir débarquer des chinois par millions.
Si le systéme socialo-libéral joue sur la mobilité, c'est à dire, l'accélération exponentielle des échanges (produit comme humain), , il convient de noter que contrairement au mythe libéral (et bientôt socialiste avec l'alter-mondialisme), personne n'est gagnant dans la mondialisation, quel soit libérale ou socialiste.
Mise à part quelques strates bureaucratiques et une oligarchie bien évidemment.
Et si personne n'est gagnant, alors il sera possible, il est déjà possible de s'entendre avec les patriotes de chaque nation, sans passer par de funestes intermédiaires qu'ils se sommes 'Otan", "Onu" ou communauté internationale.
D'ailleurs, une nation homogene (je laisse le terme "société" aux marchands de tapie libérals et aux marchands de sable rousseauistes) ne signifie pas "pure ethniquement", tout comme elle ne veut pas dire "melting-pot marchand".
Voilà la pondérance, sans négation du fait racial (ou ethnique) sans en faire une idole non plus.

Publié par Three piglets le 23 novembre 2007 à 15:27

Pour avoir des extremes , il faut un centre.
Spikey doit s'etre auto-proclamer "centre".
Ce qui permet d'ailleurs, de hierarchiser, et donc d'interdire, cette idée.
Paradoxal pour des "démocrates" sur fond d'égalitarisme.
Mais bon, nous ne sommes plus à une contradiction dans ce monde.

Publié par Three piglets le 23 novembre 2007 à 15:29

Et puis, une remarque, pour les grincheux : le fait de poster des commentaires permet, malgré tout, de faire vivre le site, surtout durant l'absence de notre lieutenant-colonel préféré.

Publié par Three piglets le 23 novembre 2007 à 15:31

La notion d'extrémisme est politiquement absurde. Les intervenants partisans du libéralisme devraient être les premiers à le reconnaître.

Cet extrait d'un article de Mickaël Mithra, un libéral Objectiviste grand pourfendeur de "l'absurdisme", intéressera certainement Hunden :

"On peut aussi se demander si l'« extrémisme » est une notion relative au positionnement par rapport à un « centre de gravité idéologique » des partis politiques en présence (en supposant que cette notion ait un sens). Dans ce cas, la question se pose: Et alors? En quoi cela doit-il déboucher sur la condamnation morale et l'ostracisme? De plus, si l'on parvient, comme beaucoup le souhaitent, à éliminer les « extrêmes », ce seront les partis « centristes » plus excentrés que les autres qui deviendront dans ce cas « extrémistes ». Faudra-t-il les combattre à leur tour, leur « faire barrage », jusqu'à ce qu'il n'en reste qu'un, LE parti unique de l'« extrême centre »? Mais dans ce cas, pourra-t-on encore parler de « démocratie »? Tout cela est absurde."

http://www.quebecoislibre.org/031220-3.htm

Cordialement.

Publié par Misanthrope modéré le 23 novembre 2007 à 16:59

Magnifique image montagnarde ! Pour ceux qui trouvent que les commentaires du blog sont glauques, dormez braves gens, tout va pour le mieux dans le meilleur des mondes...

Publié par FoxRenard le 23 novembre 2007 à 17:53

Misanthrope, c'est sympa que je vous trouve la car je viens de relire un post fascinant que vous aviez fait en debut d'annee sur le le forum "subversiv" intitule "L'Amérique, un paradoxe de la civilisation"
J'aimerais bien vous en dire un mot d'ailleurs, mais pas ici. Si ca vous dit, j'ai un forum aussi a l'adresse suivante :

http://mitsahne.niceboard.com/index.htm

Publié par FoxRenard le 23 novembre 2007 à 18:06

OK, eh bien merci FoxRenard.

J'ai bookmarqué votre forum. J'interviens un peu moins souvent sur le Net mais je passerai volontiers y faire un tour un de ces jours.

Cordialement.

Publié par Misanthrope modéré le 23 novembre 2007 à 23:52

"Bref, à mon avis, il ne faut pas trop en faire et laisser les gens réfléchir par eux-mêmes."

Je ne crois pas.

Comme Bismarck disait "qu'une bonne politique sentait forcément un peu la merde" (sic), je suis intimement persuadé qu'une attitude responsable face aux événements implique de toujours mettre le doigt "où ça fait mal", en appuyant encore plus fort sur la blessure, au besoin; faire sauter la cicatrice, que le pus sorte!

Sinon, on obtient ceci...

http://www.bafweb.com/2007/11/24/france-une-armee-islmamiquement-correcte/

... et quand les corrections nécessaires devront être appliquées, cela causera d'autant plus de mal que l'on aura attendu longtemps, fermé les yeux et entretenu son petit confort moral.

Publié par fass57 le 24 novembre 2007 à 14:47

Petite recette pour gagner la paix ;)

"Une méthode de planification stratégique des engagements pour la résolution des conflits armés" :

http://www.frstrategie.org/barreFRS/publications/notes/20071031.pdf

Publié par Frédéric le 24 novembre 2007 à 16:32

On atteint avec impatience les nouvelles de "Stabilo".

Bons baisers de Danubia !

Publié par Mélusine le 24 novembre 2007 à 20:18

@fass57, au fait, c'est moi "juan_rico" qui ai signé "stéphane" juste avant.
Je pense que ce que vous dites sur cet espace n'a aucune utilité si vous braquez les gens contre vous. Ils risquent au contraire de ne plus fréquenter ce site.

D'autre part, j'aimerais vous recommander le récent film à grand spectacle "shooter, tireur d'élite", qui rejoint en grande partie vos déclarations sur ce blogue.

Publié par Juan_rico le 25 novembre 2007 à 14:38

"...n'a aucune utilité si vous braquez les gens contre vous."

Je serais tenté de vous répondre, "et alors"?

Quel dommage stratégique, en effet, cela peut-il bien causer que de "braquer" un modéré (1), étant donné que ce-dernier restera par définion immobile, toujours très habilement positionné "près de manche" (2).

En fait, le seul vrai dommage qui pourrait être causé, ce serait d'avancer des arguments irrationnels et non pas des arguments vus comme potentiellement scandaleux aux yeux des partisans de l'immobilisme. Or, il me semble que je reste, du moins je m'y efforce, dans le champ du rationnel et de l'examen dépassionné de la réalité. Ce qui est absolument nécessaire pour alarmer l'apolitique ou le simple indifférent aux faits.

J'imagine en effet volontiers qu'une autruche, après avoir laissé sa tête trop longtemps enfouie dans le sol, éprouve aussi une certaine gêne quand ses yeux retrouvent la clarté.


(1) "les modérés, ces perpétuels ratés de l'histoire." Charles de Gaulle

(2) au contraire de: "In the beginning of a change the patriot is a scarce man, and brave, and hated, and scorned. When his cause succeeds, the timid join him, for then it costs nothing to be a patriot." Mark Twain

Publié par fass57 le 25 novembre 2007 à 16:11

"D'autre part, j'aimerais vous recommander le récent film à grand spectacle "shooter, tireur d'élite", qui rejoint en grande partie vos déclarations sur ce blogue."

Pourriez-vous préciser, je n'ai pas vu ce film.

En passant (et probablement en rapport avec ce que je peux imaginer de ce film), je remarque simplement que ce sont les forces de la "bien-pensance" apparente qui, aujourd'hui, mettent progressivement en place un système objectivement fasciste, centralisé et totalitaire:

http://www.govtrack.us/congress/billtext.xpd?bill=h110-1955

http://www.globalresearch.ca/index.php?context=va&aid=7243

Publié par fass57 le 25 novembre 2007 à 16:24

Sur ce genre de dénonciations, je suis toujours d'accord d'accord avec vous, Fass57. C'est consternant.

Publié par pan le 25 novembre 2007 à 16:41

Oui, Pan, la loi H.R. 1955 est une attaque frontale contre tout ce qui fait la grandeur de la constitution américaine. En clair, et en faisant un peu de politique-fiction (mais qui sait ce que peut bien nous réserver l'avenir?), un patriote constitutionaliste américain, décidé à défendre l'identité de son pays, pourrait être désigné comme "terroriste" pour le pouvoir central, selon des critères identiques à ceux appliqués par exemple à un islamiste infiltré.

En clair, l'état, comme entité générique auto-centrée, contre la nation identitaire(1). Et concrètement pour les individus, cela voudrait dire que le patriote qui se défendrait serait mis, par les forces étatiques, dans le même sac que l'assaillant étranger, rendant par là même impossible toute possibilité concrète de résistance.

Phénomène identique en Europe où des lois similaires se mettent en place non seulement pour encadrer les agissements dangereux d'un certain allogénat (mais pas trop, juste pour empêcher que le "melting-pot" ne coagule), mais aussi pour réprimer préemptivement toute réaction de défense (que les bien-pensants qualifieraient probablemetn de "glauques") de la part des populations indigènes. Un peu comme un organisme infecté qui voudrait lutter à la fois contre les virus l'assaillant et contre ses propres anti-corps, secrétés naturellement par l'attaque! (c'est en ce sens que les "biens-pensants" ne sont fondamentalement pas rationnels, car leur position est objectivement anti-naturelle).

Ce pour dire et pour récoller plus concrètement au sujet du débat, c'est que la notion même d'extrémisme doit être manipulée avec des pincettes, étant donné que l'on finit toujours par devenir "l'extrémiste" de quelqu'un d'autre.

(1) en apparté, je regardais hier soir "Jéricho" sur M6 et je fus surpris de constater que les méchants de l'épisode étaient des mercenaires façon Blackwaters, employés par la FEMA au service du pouvoir central washingtonien!

Publié par fass57 le 25 novembre 2007 à 17:12

Oui, et ce sont surtout des mots. Bien que ne partageant pas la plupart des idées dites "extrêmes" (les miennes sont probablement à leur manière également "extrêmes" mais dans une autre dimensions que l'axe stupide gauche-droite), je pense qu'il est très dommageable de refuser ce que les gens que l'on qualifie ainsi ont à dire.

La dénonciation de l'extrémisme en tant que telle est le plus souvent symptomatique d'un refus de penser.

Publié par pan le 25 novembre 2007 à 17:36

L'actualite se radicalise et "s'extremise" et c'est pourquoi le discours et les moyens mis en oeuvre doivent aussi se radicaliser.

On ne vient pas a bout du SIDA avec l'homeopathie !

Publié par FoxRenard le 25 novembre 2007 à 17:45

L'extremisme n'existe pas.
Il existe des marges en revanche.
Mais ce mot n'a pas l'impact sentimental du premier.

Publié par Three piglets le 25 novembre 2007 à 17:46

C'est donc pourquoi je suis ...marginal ! :)

Publié par FoxRenard le 25 novembre 2007 à 18:01

Voilà , je pense que les "belles-âmes" trouveront probablement "glauque" ou "extrême" de s'inquiéter de ceci:

http://www.newspress.fr/communique_195378_1052.aspx

Publié par fass57 le 25 novembre 2007 à 19:04

"...c'est pourquoi le discours et les moyens mis en oeuvre doivent aussi se radicaliser."

Il n'est même pas nécessaire d'utiliser ici le verbe "se radicaliser", quand on agit simplement, en réaction, proportionnellement aux manoeuvres d'ingéniérie ethno-raciale que le système exerce sur les populations autochtones d'Europe (telles que celles décrites dans le lien ci-dessus).

Que je sache, on n'est pas "extrême", quand on réagit simplement de façon symétrique à une attaque, par ailleurs ni voulue ni provoquée. Ou alors cela équivaudrait à mettre sur le même plan l'agressé qui se défend et son agresseur. Voilà bien l'hypocrite et pernicieuse manoeuvre que tentent les "bien-pensants", agents plus ou moins inconscients du système: condamner d'un seul arrêt à la fois celui qui se défend et celui qui provoque l'attaque.

D'un côté, il y a un système qui a décidé ou qui accompagne volontairement la disparition de notre monde et de l'autre, nous, face à un enjeu aussi important (peut-être même le plus important de toute notre histoire), qui serions censés ne rien faire, ne rien voir ou alors seulement autorisés à réagir, pour la gallerie, en levant délicatement le petit doigt.

Non, messieurs, face à un tel enjeu, une beau jour, ce sera avec l'arme tenue fermement à deux mains et enfoncée jusque à la garde!

Publié par fass57 le 25 novembre 2007 à 19:20

@Fass

Vous prechez un converti !

Publié par FoxRenard le 25 novembre 2007 à 20:35

@fass57 : le film shooter, tireur d'élite, dénonce la coruption de certaines élites, leur usage de l'appareil d'état et leurs mensonges vis-à -vis des patriotes. Des piques sont lancées, comme l'un des personnages qui évoque la télévision annonçant que la guerre en Irak n'est pas pour le pétrole, donc tout le monde pense qu'elle n'est pas pour le pétrole, etc... C'est un bon divertissement, qui va de plus dans le sens de vos idées.

Publié par juan_rico le 25 novembre 2007 à 20:59

Publié par Three piglets le 25 novembre 2007 à 21:16

@Fass

J'ai un ami francais qui est dans la hierarchie militaire francaise et qui m'a dit qu'il y a une volonté POLITIQUE forte pour qu'il y ait une forte représentation des "minorités" visibles, si possible dans des postes de commandement.

C'est tout de meme inquietant et assez incomprehensible. On se croirait en plein x-files et a se demander quel est le but derriere tout ca !


Publié par FoxRenard le 26 novembre 2007 à 0:03

Je serai Suisse , je serai inquiet.
Qui dit que la nouvelle armée Francais islamisée ne vienne pas en aide aux neo-suisses de papiers le jour venu?

Publié par Three piglets le 26 novembre 2007 à 0:42

Par contre ne pas modérer les commentaires ou rester silencieux peut être perçu comme une acceptation des idées extrémistes développées.

Spikey

Si ca n'est pas de la graine de dictature, je veux bien etre damne.

Bien sur, comme en France on a modere Fanny Truchelut qui, parce qu'elle a priee 2 bachees de se debacher dans les parties communes de SON gite des Vosges et a refuse de les servir si elles ne le faisaient pas, a ete condamnee a 4 mois de prison avec sursis et a 7500 euros d'amende.

Mieux vaut s'appeler Mohamed et se metre a 3 pour empoigner un pauvre vieux dans son propre pays et l'insulter parce qu'il a de la biere dans son sac a commission, ou de mettre le feu a de voitures ou des bus avec des gens dedans.

http://www.youtube.com/watch?v=TGtiwLUqzfk

On ose a peine imaginer trois Marcel empoignant un Mohamed parce qu'il a de la viande hallal dans son sac a commission. On aurait toute une clique de bien pensants sur le dos.

Oui Spikey & Co, quels grands democrates on a la !!!

Publié par FoxRenard le 26 novembre 2007 à 9:42

Ah, les éternelles reflexes des vigilants du camp du Bien.
Les petits commissaires de la pensée correcte et démocrate.
Ces tolérants qui ne tolérent que leurs différences et que leurs libertés.

Publié par Three piglets le 26 novembre 2007 à 11:10

L'Iran entame ce matin les plus importantes manoeuvres militaires de son histoire:
http://www.ajm.ch/wordpress/?p=912

Publié par Alain Jean-Mairet le 26 novembre 2007 à 11:50

Ha ha ha, Three Piglets, si seulement vous connaissiez un centieme ma pensee !!!! Ce n'est ni une question de pensee correcte, ni de camp du Bien ou autre idiotie de ce genre. C'est une question de survie (pas seulement la mienne), et ca c'est un reflexe eternel naturel, par contre...

Publié par FoxRenard le 26 novembre 2007 à 11:54

Il y a méprise, je ne parlais pas de vous, mais de Spikey.

Publié par Three piglets le 26 novembre 2007 à 11:59

Ah, je me disais aussi :-) Ca me paraissait bizarre connaissant vos points de vue ! Mais votre texte venait juste apres le mien. Sorry :-)

Publié par FoxRenard le 26 novembre 2007 à 12:08

"L'Iran entame ce matin les plus importantes manoeuvres militaires de son histoire."

Et alors? Quoi de plus normal qu'un pays souverain prépare sa défense nationale?

Sur le sujet, un post marrant trouvé sur le forum des PF:

++++++++++++++++++
Mode Sarkozy on
Que l'Ile de France soit progressivement colonisée par l'entrée clandestine chaque année de centaines de milliers
d'immigrants clandestins n'est pas un problème de sécurité nationale.Qu'on se le dise , la défense de la France
passe par Kaboul et Téhéran
Mode Sarkozy off
++++++++++++++++++

http://www.peres-fondateurs.com/forum/viewtopic.php?id=7332&p=70

Publié par fass57 le 26 novembre 2007 à 12:42

Exact, FAss, qui peut croire que l'Iran est une menace pendant que la France brûle encore cette nuit?

Cette diversion est insupportable.
Les policiers et les Européens n'ont pas le droit de se défendre, en revanche, on va aller faire la guerre à des gens à 5000 km de chez nous.

Publié par Three piglets le 26 novembre 2007 à 13:20

@FoxRenard: pas qu'en France:

+++++++++++++++++++++
British Asian intelligence and security officers have spoken to the BBC about their work in a bid to broaden recruitment among ethnic minorities.
+++++++++++++++++++++

http://news.bbc.co.uk/1/hi/uk/7112190.stm

En clair, canaliser toute possibilité de résistance autochtone. Quand John Doe, poussé à bout ou désespéré, se dira "I want my country back", ce seront Mohammed et Hun-Sen qui commanderont les forces de l'ordre, appuyés qu'ils seront par l'élite traîtresse de souche, désireuse de conserver ses prébendes, et soutenus par le poids ethnique de leurs propres communautés. La phase ultime du républicanisme, le remplacement des populations d'origine.

"Glauque" le constat? Oui, parce que la situation est objectivement glauque!

Publié par fass57 le 26 novembre 2007 à 13:44

"Cette diversion est insupportable.
Les policiers et les Européens n'ont pas le droit de se défendre, en revanche, on va aller faire la guerre à des gens à 5000 km de chez nous."

Oui, 3P, mais cela ne concerne pas que l'Europe, mais tous les pays de la planète peuplés d'européens ethniques.

Regardez par exemple ici...

http://drudgereport.com/flash9pb.htm

... ce que dit Pat Buchanan dans son dernier livre sur la situation des USA:

++++++++++++++++++++++
"America is coming apart, decomposing, and...the likelihood of her survival as one nation...is improbable -- and impossible if America continues on her current course," declares Pat Buchanan. "For we are on a path to national suicide."

America is in an existential crisis from which the nation may not survive."

The U.S. Army is breaking and is too small to meet America's global commitments.

The dollar has sunk to historic lows and is being abandoned by foreign governments.

U.S. manufacturing is being hollowed out.

The greatest invasion in history, from the Third World, is swamping the ethno-cultural core of the country, leading to Balkanization and the loss of the Southwest to Mexico....
++++++++++++++++++++++

Alors, "glauque", l'avertissement de Pat Buchanan?

Oui, parce que la situation des USA est aussi objectivement glauque!

Publié par fass57 le 26 novembre 2007 à 13:52

Ils sont en train de mettre en place toutes les conditions nécéssaires de la prochaine tragédie.

Publié par Three piglets le 26 novembre 2007 à 13:57

Bernard Lewis sur Annapolis: http://www.ajm.ch/wordpress/?p=914

Publié par ajm le 26 novembre 2007 à 19:14

"Qui dit que la nouvelle armée Francais islamisée ne vienne pas en aide aux neo-suisses de papiers le jour venu?"

La présence dans l'armée de jeunes gens issus de l'immigration pourrait s'avérer bénéfique à plusieurs égards : excellent moyen d'intégration et utilité certaine dans les missions de projection, renseignement, protection (Gendarmerie Nationale notamment). Je suis donc favorable à leur recrutement sous réserve qu'il se fasse de manière appropriée en tenant compte de la vulnérabilité de cette ressource : sélection affinée, instruction menée tambour battant mettant l'accent sur les devoirs incombant au serviteur de la Nation, affectation étudiée attentivement, discipline appliquée rigoureusement en sanctionnant toute faute de comportement et contre l'esprit.

Publié par madimaxi le 26 novembre 2007 à 19:58

Cela nécessiterait une doctrine de l' instruction, voire un peu d' organisation tout court.

Or vous n' en avez pas. Du tout. Question de culture.

Publié par Luc le 26 novembre 2007 à 20:48

Autant confier les clés du poulailler à un renard.

Publié par fass57 le 26 novembre 2007 à 21:23

- "Autant confier les clés du poulailler à un renard."

Pas nécessairement si on sait s'y prendre, s'imposer et rester vigilant. Il en existe de ceux qui se sont adaptés. Hier comme aujourd'hui. La majorité de Harkis sont restés fidèles jusqu'au dernier jour. Je connais un officier de gendarmerie parfaitement intégré qui peut et veut servir d'exemple. De toute façon c'est toujours mieux que de les laisser faire la loi dans leurs cités où ils ne respectent plus aucune autorité.

Luc,

Ok, je vous écoute. Une idée ?

Publié par madimaxi le 26 novembre 2007 à 21:45

Votre démarche est interressante sur le fond madi.
Seulement, vu les conjonctures et les tendances de fonds , et surtout l'emprise de la bourgeoisie et de ses interets, je doute que cette solution, seule, soit valide.

Publié par Three piglets le 26 novembre 2007 à 23:10

Tiens, à propos de conjonctures: http://instapundit.com/archives2/012199.php

Publié par ajm le 27 novembre 2007 à 9:22

Nouvelles du front: ayant subi de multiples tirs de grenaille, les CRS opèrent un repli stratégique depuis leur position de Villiers-le-Bled.

Franchement, Madimaxi, vous n'arrivez pas à voir que vous arrivez trop tard avec vos gentilles solutions? D'ailleurs, même si elles étaient encore possibles, le résultat serait de toute façon encore pire pour nous: ne jamais confier sa sécurité à des éléments étrangers.

Publié par fass57 le 27 novembre 2007 à 12:02

Il est trop tard désormais.
C'était une politique a mettre en oeuvre il y a 20 ans avec l'arret définitive de l'immigration.
Or cette politique ne sera jamais mis en action et l'immigration continue, ce qui aggravera la situation, jusqu'à la faillite économique de l'etat et de la guerre civile.
Nos "vigilants" seront prit entre deux feux.

Publié par Three piglets le 27 novembre 2007 à 12:06

Publié par Three piglets le 27 novembre 2007 à 12:19

Oui, 3P, je remarque aussi que la carpette faisant office de premier-ministre du pays anciennement dénommé sous la belle appelation de "France" (1) n'a pas manqué de téléphoner aux parents des deux voyous allogènes récemment décédés; tandis que la famille de la pauvre Anne-Lorraine restait seule, sans témoignage de soutien des autorités, peut-être parce que la victime, dans ce cas-là , n'était que française et en plus catholique pratiquante (2). Comment dit-on déjà , ah oui, "trop blanc, trop seul"!

Deux autres remarques rapides.

1: amusant de noter que le système (état + organes médiatiques) paraît implicitement ennuyé de ne rien pouvoir reprocher aux policiers conduisant la voiture ayant heurté les deux talibans de banlieue (cocasse d'entendre le président "Kärcher" promettre une enquête "impartiale"). Il est sûr qu'une inculpation servirait opportunément aussi bien l'état que les partisans de la bien-pensance. Il serait temps que les représentants de l'ordre, à la base, méditent sur le sujet.

2: très drôle également d'analyser le champ lexical des média, quand ils abordent cette thématique, avec notamment le terme générique de "jeunes" qui pourraient faire croire qu'on assiste à une dispute inter-générationnelle, tandis que le joli mot "d'échauffourrée" ferait plutôt penser aux trépidantes aventures du capitaine Fracasse. Evidemment, si l'on détaillait ces événements en parlant de conflit ethnique de basse intensité, cela ferait bien trop "glauque", entre la pub et le BigDil!


(1) je dis cela parce qu'en ayant vu le "micro-trottoir" organisé par la Propaganda-Staffel de France3-Midi, on aurait eu l'impression de se trouver dans les faubourgs de Lagos. Comme disait Karl Kraus, "en temps de guerre, avoir une presse, c'est avoir l'ennemi dans le dos."


(2) circonstance agravante dans une logique "systémiste": catholique traditionnel = extrémisme = nazi-caca-pas bien-glauque: donc aucune compassion à avoir.

Publié par fass57 le 27 novembre 2007 à 13:34

"ayant subi de multiples tirs de grenaille..."

D'ailleurs, notez ici que la presse utilise le terme de "grenaille", qui fait implicitement penser à quelque chose de petit, de peu dangereux (qui n'a jamais joué avec une carabine à plomb?) au-lieu de dire que les forces de l'ordre ont essuyé des tirs d'armes à feu.

A noter également l'emploi quasi systèmatique de formes passives ("les CRS ont essuyé...", "le commissariat a été brûlé..." etc), qui évitent évidemment de nommer avec précision les responsables des actes rapportés.

Publié par fass57 le 27 novembre 2007 à 13:42

Oui. Len choix des mots et de la syntaxe est en effet très révélateur, Fass57. Sinon, je m'étonne que ces vandales (je ne parle pas de la police, mais des autres) ne soient pas, en réalité, plus "efficaces". Je crois qu'on peut se féliciter de leur nullité et de leur sous-équipement. Attendons qu'ils s'organisent et s'équipent un peu. Disons 5 ans encore. Pour voir.

J'éprouve beaucoup de sympathie pour les pauvres gens qui se sont fait incendier leur bien. C'est vraiment triste, ce qui se passe là -bas.

Publié par pan le 27 novembre 2007 à 14:14

Publié par fass57 le 27 novembre 2007 à 14:30

Merci pour l'article. Je m'étonne justement du peu d'usage d'arme à feu. Et les articles parlent tout le temps d'armes du chasse ou de "grenaille". Je ne sais pas si c'est encore une façon des journalistes de déformer la réalité ou si c'est vrai, mais dans un sens, c'est assez rassurant.

Dans une zone urbaine, aussi longtemps qu'on se bat à l'extérieur (ce qui est le cas, il me semble), les armes de ce type ne sont pas idéales. Il faudrait à ces sauvages des trucs pour tirer depuis les fenêtres, les murs, depuis derrières les voitures, pour faire des embuscades à distance moyenne. Cela révèle un manque de coordination et d'équipement.

En fait, je trouve plutôt rassurant le fait qu'il n'y ait pas encore de policier tué. Ils en ont très certainement doute l'intention, mais pas les moyens matériels ni organisationnels. C'est peut-être parce que j'étais très, très pessimiste, cela dit.

Maintenant, je fais le pari que ce n'est qu'une affaire de temps, le matériel et l'organisation.

Publié par pan le 27 novembre 2007 à 14:35

P.S. A noter que de façon assez surprenante ce sont maintenant souvent des canards de gauche comme Le Monde, Libé ou l'Huma qui détaillent ces événements de façon précise, à la différence des média électroniques de masse et de la presse-papier de la droite libérale qui restent de fidèles supplétifs du système.

Pour la presse bobo de gauche, les choses ont commencé à changer quand les fistons des journaleux se sont fait tabasser lors des émeutes du CPE, tandis que pour l'Huma, il doit quand même encore rester quelques vieux journalistes se souvenant des vrais fondamentaux de gauche.

Publié par fass57 le 27 novembre 2007 à 14:40

Pan, je me demande quelquefois si la riposte de ces "quartiers" n'est pas au contraire parfaitement et fort habilement calibrée. Ces zones en effet sont tenues par des caïds supervisant de fort juteux trafics, notamment de stupéfiants. En effet, s'ils y allaient directement à la kalash ou au RPG, cela ne serait pas bon pour les affaires. Par exemple, lors de l'insurrection de novembre 2005, les quartiers du sud de la France restèrent relativement paisibles, justement parce que ceux-ci sont très bien "tenus en mains". En outre, toute la logistique et le fonctionnement quotidien de tels trafics nécessitent de vraies compétences en matière organisationnelle.

Franchement, si on me demandait, comme ça à l'impromptu, d'organiser le retranchement d'un quartier, je serais, je l'avoue, un peu pris au dépourvu ;-)))

Publié par fass57 le 27 novembre 2007 à 14:48

Je pense que la compétence des trafiquants est différente de la compétence qu'il faut pour dézinguer des policiers.

J'avais également pensé à votre hypothèse, pour la rejeter. Mais seulement sur le coup de l'intuition, je dois dire. J'ai pour ma part l'impression qu'il y a une telle haine de la part des vandales qu'ils feraient volontiers bien plus de dégâts s'ils en avaient la possibilité.

A la limite, lancer plus de trucs plus dangereux et éventuellement incendiaires depuis les fenêtres, mieux planifier les embuscades pour amener les forces de police là où ils sont prêts à leur tomber dessus depuis les fenêtres où les petits frères lanceraient des cocktails molotov. Même sans armes, on pourrait imaginer des trucs comme ça avec un tout petit peu d'organisation.

Non, je pense plutôt que ce sont des sauvages plutôt désorganisés. A la limite, mon hypothèse est encore plus effrayante : imaginons ce que ce sera le jour où ils auront de vraies structures de conduite et du meilleur matériel...

Cela dit, j'espère me tromper.

Publié par pan le 27 novembre 2007 à 15:02

Ce ne sont que des gosses nés et élevés dans une culture de haine et qui jouent à se faire peur. Le danger, c'est qu'ils fassent assez de grabuge assez longtemps pour que des djihadistes chevronnés les rejoignent et commencent à les encadrer et les équiper. C'est le même scénario partout.

Publié par ajm le 27 novembre 2007 à 15:22

Ah, vous parlez des bienfaits de la fusion, chere a Albert, de l'Europe avec les pays du sud de la Mediterannee ?

Publié par FoxRenard le 27 novembre 2007 à 15:23

France

Ces dix dernières années, trois études majeures ont été réalisées sur le coût de l'immigration. Toutes trois arrivent aux mêmes conclusions: chaque année, les étrangers coûtent à la nation plus de 30 milliards d'euros. Net de leur contribution à la société via impôts et cotisation sociales.

Je pense que les dirigeants (et les partis politiques) se sont déjà renseignés sur ce sujet et connaissent évidemment le cout énorme de l'immigration pris en charge par la collectivité... sans prendre en compte les problèmes connexes: islam, émeutes, etc...

La vraie question est de savoir pourquoi ils continuent à les ignorer.

Publié par FoxRenard le 27 novembre 2007 à 15:47

Parce qu'ils ne comprennent pas ce qui se passe.

Publié par ajm le 27 novembre 2007 à 16:13

Sur les armes : vous oubliez qu'en France, pour des beurs, il n'est pas trop facile d'obtenir n'importe quelle arme.
Et pour ma part, depuis qu'un cinglé islamiste a voulu tirer sur ses frères de religion à Crissier avec son Fass 90, je rejoins les arguments qu'avait en son temps développpés Stéphane : ce n'est peut-être pas une si mauvaise idée de les remettre à l'arsenal. Les générations actuelles de soldats ne sont simplement plus dignes de ce niveau de confiance. Et plus d'arme à domicile pour des jeunes tireurs dans l'ambiance actuelle, merci ! (ST-Gall !)

Publié par Roland le 27 novembre 2007 à 16:49

Publié par ajm le 27 novembre 2007 à 16:58

"Parce qu'ils ne comprennent pas ce qui se passe."

J'ai une autre explication qui serait trop longue a developper completement ici. En gros, je pense les Arabes (ou les gens du M.O.) savent depuis longtemps que le petrole est epuisable et qu'ils seront un jour confronte a ce probleme. Je pense que depuis bien plus longtemps qu'on ne le pense, les Arabes (ca vaut aussi pour les Turcs, les Irakiens, les Libanais, etc...)ont investi les sommes colossales des revenus du petrole dans tous les domaines de l'activite humaine dans le monde entier (dans le sens qu'ils sont actionaires majoritaires dans un tas d'enormes TRUST's et que c'est devenu tentaculaire et que ca peut aller jusque dans l'epicerie du coin. Pour donner un exemple de petits ruisseaux, je connais un garage assez important financierement ou il n'y a que des Suisses qui y travaillent. Un matin, au detour d'une conversation, j'apprends qu'en fait, le garage appartient a un Irakien que personne ne voit jamais. Peu de monde sont au courant. Recemment je me suis fait operer d'une hernie dans une clinique bien de chez nous et a la cafeteria de cette clinique, j'apprends que la clinique en question fait partie d'un groupe qui appartient a des Arabes. Les restaurants de la ville ou je me trouve appartiennent pour 70% a des Turcs. Les pizzerias n'appartiennent meme plus a des Italiens, mais a des Turcs.
Et la, on est encore dans la tres petite monnaie ! On est dans dans les amuses-bouche homeopathiques, meme pour le grand garage. Quand vous voyez aujourd'hui que la gigantesque banque americaine Citybank se fait "depanner" par l'Emirat d'Abou Dhabi, vous commencez a comprendre qui gouverne le monde en sous-sol...
Ca n'est qu'un infime raccourci de la realite trop longue a detailler ici.

Tout ca pour dire que si ces gens decident de torpiller un gouvernement ou de demolir l'economie d'un pays en represailles, ca ne doit pas etre trop difficile pour eux. Donc nous pouvons nous faire tirer dessus au bazooka par des emeutiers sans meme oser dire un mot car sinon, on nous retire tous nos privileges (le peu qu'il nous reste).

Et meme si c'est un melange de Turcs, de Libanais, d'Arabes, de Marocains, d'Irakiens, etc., qui nous tiennent, vous savez qu'ils n'ont qu'une seule nation : l'Islam.

Et nous, nous disparaissons...

Publié par FoxRenard le 27 novembre 2007 à 17:12

Oui, mais vous avez tort d'imaginer un plan organisé qui pourrait mener à quelque chose de globalement sensé: le plan c'est simplement l'Islam, et l'Islam, ce n'est rien d'autre, concrètement, au niveau des faits et du pouvoir, que le chaos et l'anticulture que nous voyons à l'oeuvre partout où cet amas de mensonges est pris au sérieux.

Publié par ajm le 27 novembre 2007 à 17:50

"Les générations actuelles de soldats ne sont simplement plus dignes de ce niveau de confiance"
J'ai écrit cela avant le journal de 18h qui nous apprend que c'est un jeune soldat qui a tué cette fille de 16 ans à Zürich. Puisse cette affaire
clore définitivement le dossier des armes à la maison. Pour les laisser en possession des soldats actuels, il eût fallu que leurs parents fassent l'effort de ne non seulement les nourrir mais de les éduquer. Les 20-30 ans actuels en Suisses sont de parfaits crétins auxquels il est simplement criminel de confier ne serait-ce qu'une bagnole. Bon, les meilleurs d'entre eux se tuent dans des rodéos le w-e. Bon débarras.
Bonne soirée.

Publié par Roland le 27 novembre 2007 à 18:41

Après cette réflexion sereine et approfondie, revenons à nos bons vieux préjugés superficiels:

Démocratie -- pour combien de temps encore? http://www.ajm.ch/wordpress/?p=917

Publié par ajm le 27 novembre 2007 à 19:05

"...je rejoins les arguments qu'avait en son temps développpés Stéphane : ce n'est peut-être pas une si mauvaise idée de les remettre à l'arsenal..."

Donc, parce qu'un allogénat étranger à notre socle ethno-civilisationnel suscite des problèmes quand on l'intègre à nos structures, au-lieu de réduire l'impact de cet allogénat, nous changeons nos structures. L'absolu contraire de l'esprit de résistance.


"En gros, je pense les Arabes (ou les gens du M.O.) savent depuis longtemps que le petrole est epuisable et qu'ils seront un jour confronte a ce probleme..."

Exact...

+++++++++++++++++++++++
NEW YORK (AFP) - L'émirat d'Abou Dhabi va investir 7,5 milliards de dollars dans Citigroup, la première banque américaine et mondiale, fragilisée par la crise des crédits "subprime", en rachetant à terme jusqu'à 4,9% de son capital, a annoncé Citigroup lundi soir....
+++++++++++++++++++++++


... de même qu'il ne faudrait jamais laisser les clefs de sa sécurité à des éléments étrangers, de même il ne faudrait jamais laisser les éléments de son pouvoir économique filer dans des mains allogènes ou transnationales (ce que les russes ont parfaitement compris).


"Recemment je me suis fait operer d'une hernie dans une clinique bien de chez nous et a la cafeteria de cette clinique, j'apprends que la clinique en question fait partie d'un groupe qui appartient a des Arabes..."

Vous me faites penser, FoxRenard, à un groupe opérant dans le secteur des cliniques en Suisse, dont la santé financière est passée justement des gros ennuis à la prospérité, et ce de façon étonnament facile et rapide. Evidemment, sans susciter la moindre interrogation de la presse économique suisse.


"Les restaurants de la ville ou je me trouve appartiennent pour 70% a des Turcs."

Phénomène identique dans les villes petites et moyennes de Suisse. Quand une boutique, un café ou un magasin de souche ferme, il est aussitôt remplacé par un kebab ou un quelconque commerce tenu par des "ethniques". En clair, notre tissu identitaire se réduit comme une peau de chagrin.


C'est simple, quand on tient le pouvoir économique, on tient les politiques et on tient les média. Donc, il est ensuite facile d'imposer ses vues en trompant Monsieur Moyen ou en lui promettant simplement de garder son frigo rempli.

P.S. Et sur le sujet des fass90, on ne sait toujours pas qui sont les auteurs du vol, vol qui est pourtant utilisé comme prétexte pour garder mobilisés des miliciens en caserne durant les fêtes de Noël. Et comme toujours, la presse ne se montre pas bien curieuse pour questionner les responsables concernés.

Publié par fass57 le 27 novembre 2007 à 19:08

"Puisse cette affaire
clore définitivement le dossier des armes à la maison."

Tiens, je parie que l'on va entendre demain glapir le choeur des pleureuses réclamant le retrait des armes à la maison, le même choeur qui s'était révélé soudain aphone quand un mousoule "stempélisé" suisse avait joué au tire-pipe à la mosquée!


Publié par fass57 le 27 novembre 2007 à 19:11

"...plan c'est simplement l'Islam, et l'Islam, ce n'est rien d'autre..."

Heureux de vous voir rejoindre le camp des patriotes européens, au côté des serbes et des russes, contre la nation islamique kosovar et leurs soutiens étasuniens.

Publié par fass57 le 27 novembre 2007 à 19:18

"Démocratie -- pour combien de temps encore?"

Mais quand réaliserez-vous que c'est précisemment votre "démocratisme" qui a façonné le golem qui risque de mettre à bas votre gentille société ouverte, votre aimable construction républicaine, votre riante garden-party démocratique?

Si l'islam sur notre continent fait partie de ce flot (flot par ailleurs fort divers, ce que vous vous obstinez à ne pas voir) qui menace d'engloutir la frêle barque Europa, votre vision des choses, c'est un peu comme une brèche dans la coque.

Or, votre position consiste à écoper (et encore à écoper sélectivement ce qui est proprement impossible), sans vouloir vous attaquer aux brèches dans la coque!

Prenez garde, arrivera peut-être un moment où certains passagers de la barque, peu enclins à aller causer aux requins, lèveront les rames et s'occuperont, probablement de façon peu démocratiques, de ceux qui s'obstinent à ne pas réparer la coque!

Publié par fass57 le 27 novembre 2007 à 19:32

Oui, fass, au lieu de bêtement rentrer dans le lard des allogénes qui brulent nos pays, ce sont nos élites qu'il faut dégager à grand coup de pied au cul.
On ne va pas demander à ceux qui ont créer et encourager le probléme de le résoudre.
Nous n'avons pas besoin d'intermédiaire, ni de médiateur et encore moins de représentants.
On va accomplir la démocratie directe.
Trés directe.

Publié par Three piglets le 27 novembre 2007 à 19:35

"Les 20-30 ans actuels en Suisses sont de parfaits crétins auxquels il est simplement criminel de confier ne serait-ce qu'une bagnole."

C'est facile de casser un peuple.

On le dissous d'abord au niveau des représentations symboliques et ensuite on s'attaque à sa chair.

Comme disait Gustave le Bon:

++++++++++++++++++++++
« Ni les changements de milieu ni les conquêtes ne suffisent à modifier l'âme d'un peuple. Sa transformation n'est possible qu'au moyen de croisements répétés. Le sol, les institutions, la religion même ne changent pas l'âme d'une race."
++++++++++++++++++++++


Trouvé sur Tradivox...

http://tradivox.blogspot.com/

... qui a par ailleurs une excellente citation de T.E. Lawrence quant à la proposition de madimaxi:

++++++++++++++++++++++
"Plaise à Dieu que les hommes ayant lu cette histoire n'aillent pas, par amour de l'étrange et de son flamboiement, prostituer au service d'une autre race leurs talents et leur être même. L'homme qui accepte d'être possédé par des étrangers mène la pire vie d'esclave parce qu'il a vendu son âme à une brute. L'homme qui agit ainsi abandonne son propre milieu: il prétend à celui d'autrui ; et les prétentions sont vaines. Dans mon cas particulier, un effort prolongé pendant des années, pour vivre dans le costume des Arabes et me plier à leur moule mental, m'a dépouillé de ma personnalité anglaise. Mais comment se faire une peau arabe ? Ce fut de ma part affectation pure... Ayant dépouillé une forme sans en acquérir une nouvelle, j'étais devenu semblable au légendaire cercueil de Mahomet: vide."

T.E. LAWRENCE, Les Sept Piliers de la sagesse
++++++++++++++++++++++


Publié par fass57 le 27 novembre 2007 à 19:44

"On va accomplir la démocratie directe."

Ce sera le verdict des burnes ;-)))

Publié par fass57 le 27 novembre 2007 à 19:45

Je crois qu'on va se passer de l'avis des moralisateurs et des pseudo-historiens.
Ils défendent leurs petites institutions si ils le veullent,cela ne nous regarde plus de toute facon (certain parlait d'exil intérieur, nous sommes en cessession intérieur) nous, on défend nos familles et notre honneur.
La moraline des vertueux nous a mener à la catastrophe.

Publié par Three piglets le 27 novembre 2007 à 19:50

@Pan, un autre lien qui devrait vous intéresser:

http://societe.blogs.liberation.fr/laplumeetlebistouri/2007/11/policiers-tous.html

++++++++++++++++++++
«Ce qui est impressionnant, c'est que tous les blessés policiers que l'on a accueillis ont été blessés par armes à feu. Je dirais 99%. La plupart, ce n'est pas grave, juste des plombs, mais quand même, on n'avait jamais vu cela.»
++++++++++++++++++++


Et encore ceci...


+++++++++++++++++++++
En tout cas, selon ce médecin, il y a manifestement eu une volonté de la part des forces de l'ordre de ne pas adresser tous les blessés policiers dans les mêmes hôpitaux, «pour éviter peut-être des opérations commandos des jeunes».
+++++++++++++++++++++

... qui me fait penser aux soldats britanniques blessés dans les expéditions étasuniennes et qui, soignés dans les hôpitaux britanniques, se faisaient molester par l'allogénat mahométan local!

Publié par fass57 le 27 novembre 2007 à 19:53

"Je crois qu'on va se passer de l'avis des moralisateurs..."

On avait déjà discuté du fait que ce sont eux qu'il faudra peut-être "freiner", le jour où il ne sera plus dangereux de penser et d'agir à contre-courant.

Publié par fass57 le 27 novembre 2007 à 19:57

Le jour ou ils seront menacés directement, c'est quasi-certain, la contre-réaction sera à la mesure de leur aveuglement, c'est à dire totale, et ils seront un danger pour nous également.
(J'ai lu , vite fait , les commentaires du blog de Libé : affligeant le reflexe pavlovien du reductio ad hitlerum. bah oui, bruler une bibliothéque et une maternelle, tirer sur les représentants de la loi, ce n'est pas nazi, non , est nazi celui qui s'en inquiet et réclame le droit.)

Publié par Three piglets le 27 novembre 2007 à 20:04

Oui, en poussant à l'absurde leur raisonnement, il aurait été "nazi" de lutter contre les nazis.

Pour eux, toute réaction est forcément mauvaise, parce qu'ils sont déjà morts, dans leur joli monde en train de s'écrouler.


Publié par fass57 le 27 novembre 2007 à 20:08

Qu'ils crevent tous alors, mais ne pensent pas nous emporter avec eux dans leurs tombes.
Qu'ils crevent sans nous.
Nous n'oublierons rien ni personne.

Publié par Three piglets le 27 novembre 2007 à 20:12

"Tiens, je parie que l'on va entendre demain glapir le choeur des pleureuses réclamant le retrait des armes à la maison, le même choeur qui s'était révélé soudain aphone quand un mousoule "stempélisé" suisse avait joué au tire-pipe à la mosquée!"
Vous vous imaginez le tableau si ces jeunes des banlieues françaises disposaient d'un Fass 90 (et de la munition que chaque soldat comme vous et moi avons conservé des pistes de combat...)-
Et vous pensez que les jeunes d'ici, toutes nationalités confondues, les Suisses étant encore généralement plus extrémistes pro-étrangers que les étrangers, valent mieux que ceux des banlieues françaises ? Les jeunes de la campagne vaudoise sont assez snobs pour parler avec l'accent beur. Ils sont largement assez cons pour être fascinés par leur violence...
Il fallait réagir il y a trente ans, Fass 57. Maintenant, il faut empêcher les jeunes Suisses de tout casser, comme à Genève lors du G8, où les fils à maman suisses cassaient les vitrines des magasins de luxe pour s'approprier le contenu des vitrines. Pour lutter contre la société de consommation ou pour la célébrer au maximum ?

Publié par Roland le 27 novembre 2007 à 20:26

"Vous vous imaginez le tableau si ces jeunes des banlieues françaises disposaient d'un Fass 90..."

C'est précisemment pour cela qu'une armée de milice, fonctionnelle et démocratique, n'est possible qu'au sein d'une société européenne homogène.

"...les Suisses étant encore généralement plus extrémistes pro-étrangers que les étrangers..."

Faux, les jeunes indigènes suisse sont de plus en plus tentés par la réaction nationaliste.


"Il fallait réagir il y a trente ans, Fass 57..."

Il y a trente ans, j'étais quand même un peu petit pour m'intéresser à ces questions. Il n'en reste pas moins que j'en garde une sacré rogne contre la génération précédéente qui a tout eu et qui a tout lâché.

Publié par fass57 le 27 novembre 2007 à 20:33

C'est la génération à Spikey qui ose, en plus , venir nous faire la morale aprés avoir foutu le merdier.
Cette génération restera dans l'histoire, je pense, comme l'une des pires.
On en fera un repoussoir absolu, pire que les nazis.

Publié par Three piglets le 27 novembre 2007 à 20:43

"Franchement, Madimaxi, vous n'arrivez pas à voir que vous arrivez trop tard avec vos gentilles solutions?"


Fass, mes solutions se veulent tout sauf "gentilles". Au contraire, ce serait plutôt solution "coup de pied - coup de gueule", sévère mais juste, appliquée à l'encontre de candidats triés parmi des volontaires désireux de se déraciner de leurs cités à la force du poignet. Je ne minimise pas vos inquiétudes liées à la présence d'enfants d'immigrés dans nos rangs d'autant plus que je constate chez les cadres une progression inquiétante du laissez-faire et d'abattement devant la montée du juridisme tatillon entravant sérieusement leur marge de manoeuvre. Cependant, prenant à témoin mon expérience personnelle et la longue tradition de l'étranger au service de la France, je considère que la partie mérite encore d'être engagée.

Ce n'est qu'une goutte d'eau devant l'étendue du problème mais qui pourrait déboucher sur des réalisations concrètes plus ambitieuses. Par exemple, une forme de service civil au profit de la collectivité sanctionnant l'aptitude à devenir Français de tout postulant "allogène". Ce que je veux éviter c'est d'assister à la solution extrême telle qu'envisagée par vous et TP à l'occasion du futur "chaos salutaire" que vous appelez de vos voeux.

Dans un champ plus large, après avoir mis fin à l'immigration incontrôlée sans délais, il conviendrait de s'attaquer de manière franche aux causes profondes du malaise : assistanat, laxisme, abandon des valeurs au profit du relativisme conformiste.

Publié par madimaxi le 27 novembre 2007 à 22:25

Trop tard, c'était encore jouable dans les années 80 (je vous recommande le très beau film de Mehdi Chareff, "Le thé au harem d'Archimède" et vous constaterez que nous n'en sommes plus là ).

Sinon, on voit bien ici ce qui nous sépare, la nation d'intention. Au très classique "deviens ce que tu es" que je revendique, vous opposez le moderne "deviens ce que tu veux", concept qui appauvrit tellement le monde, parce pour aggréger ainsi tellement d'éléments disparates, il faut au préalable araser ce qui existait auparavant. Le plus petit dénominateur commun érigé comme modèle de civilisation.

A ceci, je dis non. Pourquoi me direz-vous? Parce que je ne veux pas disparaître.

Publié par fass57 le 27 novembre 2007 à 22:51

"A ceci, je dis non. Pourquoi me direz-vous? Parce que je ne veux pas disparaître."

C'est du pessimisme injustifié à mon avis. Je reprends la fin de la citation de Lawrence :

"Dans mon cas particulier, un effort prolongé pendant des années, pour vivre dans le costume des Arabes et me plier à leur moule mental, m'a dépouillé de ma personnalité anglaise."

Eh ben voilà ! Ce serait suffisant comme condition d'assimilation exigée de la première génération d'immigrés. Les suivantes devraient pouvoir parachever la mutation. C'est ce qu'il s'était passé avec l'immigration polonaise, particulièrement compacte et isolationniste à ses débuts (prêtres et instituteurs venus de Pologne et rémunérés par des associations très "patriotiques"), et parfaitement dissoute trois générations plus tard.


Or, nous assistons au phénomène inverse aujourd'hui ; les générations issues de l'immigration décrochent inexorablement malgré la débauche sans précédent de moyens consacrés à leur intégration. Et ce n'est même pas la prétendue insuffisance du marché du travail qui est en cause ici. Il suffit de jeter un coup d'Å“il sur le volume d'offres affichées à l'ANPE. La faute est due à l'abandon des fondamentaux : maîtrise du flux migratoire, exigence, responsabilisation, adhésion aux valeurs de notre civilisation. A tel point que nous n'arrivons plus à donner exemple et encore moins faire rêver ceux qui viennent s'y installer.

Pour s'arracher des corons, le Polak voulait devenir flic, souvent son seul contact avec la société française. D'où, le nombre relativement élevé de patronymes à consonance slave dans la police et la gendarmerie. Aujourd'hui, bien que généreusement assistés, des voyous déchaînés s'en prennent à tout ce qui représente l'Etat français comme pour mieux le rejeter.

Je veux croire qu'il est encore temps d'inverser la tendance.

Publié par madimaxi le 27 novembre 2007 à 23:03

"Eh ben voilà ! Ce serait suffisant comme condition d'assimilation exigée de la première génération d'immigrés."

Vous oubliez de citer ceci:

++++++++++++++++++
Ayant dépouillé une forme sans en acquérir une nouvelle, j'étais devenu semblable au légendaire cercueil de Mahomet: vide.
++++++++++++++++++

Un destin de chat-haret, à ne pas souhaiter même à son pire ennemi. Car je les plains, sincèrement, ces émeutiers: ils sont dans un vide identitaire, un vide spirituel que rien ne comblera jamais.

+++++++++++++++++++++
Le chat haret est un chat domestique retourné à l'état sauvage. Il n'a pas la noblesse du véritable chat sauvage. Il tue pour le plaisir de tuer. C'est une sorte de criminel endurci, irrécupérable, qui emporte avec lui dans sa fuite toutes les tares et les haines de la vie dépendante, domestique, collective, civilisée, comme vous voudrez. Ce haret ne les perdra jamais. Mieux, il transmettra dans ses gênes toute cette exacerbation de haine. Il hait ce qu'il a quitté. Il hait ce qu'il a trouvé. Il hait la sécurité perdue, mais la liberté ne l'a pas rendu meilleur. Elle en a fait un assassin. Ce n'est pas un chasseur mais un tueur. Il s'en pourlèche les moustaches et ce qui lui reste d'âme. Il est comme un métis écartelé entre deux hérédités et qui prend le parti de haïr tout et tout le monde pour finir par se haïr soi-même. En réalité le haret est un animal qui n'a plus que des sentiments humains
++++++++++++++++++++++++

"Les suivantes devraient pouvoir parachever la mutation."

Vous pensez dans le plus pur virtualisme, il y a des choses qui ne changent pas, qui ne peuvent changer et c'est très bien comme ça.

N'oubliez jamais, "qui veut faire l'ange, fait la bête", nous ne sommes pas de purs esprits pouvant prendre n'importe quelle forme, nous sommes des corps!

Votre virtualisme est simplement en train de créer une sorte d'Ile du docteur Moreau planétaire, dont les événements que nous évoquons ici sont les premières manifestations.

Publié par fass57 le 27 novembre 2007 à 23:15

__Je veux croire qu'il est encore temps d'inverser la tendance.__

C'est un acte de foi.

Une piste pour comprendre pourquoi le systéme préfera la guerre civile inter-ethnique qu'une solution politique prise par les peuples :
pour ne pas que le politique puisse réapparaitre et que l'économie lui soit subordonnée et donc limitée par un pouvoir supérieur.

Publié par Three piglets le 27 novembre 2007 à 23:18

Le système, dont le fonctionnement est basé sur la fluidité, doit à tout prix casser le fait ethno-national européen, avant que la raréfaction des énergies fossiles ne re-solidifie nos diverses identités autour de leurs axes naturels.

Il faut voir ce grand jeu sous une forme alvéolaire: avec la diversité qui fonctionne aujourd'hui comme un lubrifiant entre les alvéoles, les divers blocs civilisationnels, et que le système doit, pour survivre, désormais incorporer dans chacune des alvéoles; de sorte à ce que chaque alvéole soit une sorte de mini-système autonome, comme le système n'est plus sûr de pouvoir assurer une "lubrification" globale suffisante, quand l'énergie se fera rare.

De là , la pression constante et toujours plus forte pour promouvoir partout et à tous les niveaux la diversité. Car une masse d'individus séparés est infiniment plus contrôlable que des groupes cohérents réunis par des liens ne relevant pas de l'économique.

Publié par fass57 le 27 novembre 2007 à 23:35

Encore une fois, les monomaniaques ont réussi à totalement détourner le message original.

A se demander si certains d'entre nous parviennent encore à développer des idées ou des réflexion, en dehors de leur carcan intellectuel!


Publié par Alex le 28 novembre 2007 à 8:16

103 commentaires pour dévelloper des "idées" rebaché maintes et maintes fois dans les autres posts...

Bon, je m'y m'est aussi ?

"La romancière bangladaise Taslima Nasreen, dont les écrits ont suscité la colère des islamistes qui l'ont menacée de mort, a été contrainte par de violentes manifestations de quitter l'Etat indien du Bengale occidental où elle vivait en exil."

Intolérance et "machisme" en étant gentil sont les maitres mots de certains. Doit on rappeller le triste sort de Zilla Huma Usman en mai 2007, une des innombrables victimes de cette "inquisition spontané" ?

http://fr.wikipedia.org/wiki/Zilla_Huma_Usman

Publié par Frédéric le 28 novembre 2007 à 9:40

Désolé, elle à était tué en février 2007, non en mai, je n'ait pas dormi. depuis hier matin.

Publié par Frédéric le 28 novembre 2007 à 9:41

"Encore une fois, les monomaniaques ont réussi à totalement détourner le message original.
A se demander si certains d'entre nous parviennent encore à développer des idées ou des réflexion, en dehors de leur carcan intellectuel!"

A part vomir sur les forumeurs, vous avez une idee, une experience, une argumentation a faire valoir ?

Publié par FoxRenard le 28 novembre 2007 à 10:22

"103 commentaires pour dévelloper des "idées" rebaché maintes et maintes fois dans les autres posts..."

Et oui Frederic. "Dialogue" de sourds. Certains petits anges aux visions non moins angeliques feraient bien de temps en temps de sortir de l'immeuble dans lequel ils habitent...

Publié par FoxRenard le 28 novembre 2007 à 10:39

Et d'autres feraient bien de se faire soigner!!!

Publié par Alex le 28 novembre 2007 à 11:21

Elle est quand même sacrément belle la montagne du post d'origine, non ? Pour peu j'entonnerais bien la chanson de Jean Ferrat. Ca me donne envie de rechausser mes peaux de phoques et d'aller méditer par le Gd-Saint-Bernard, faire coucou aux chanoines.

Publié par Souflette le 28 novembre 2007 à 11:55

Alex, rien ne vous oblige à intervenir si le sujet ne vous interresse pas.
Si ce sujet est récurrent, c'est parce que l'actualité est récurrente.
C'est vrai, on peut continuer à parler des sexes des anges pendant que la France est en feu (et bientôt la Suisse), pendant qu'un turc récidiviste mets 30 coups de couteau à une Francaise pas assez voilée dans un Rer.
On peut...
Il y a des urgences pour l'instant.

Publié par Three piglets le 28 novembre 2007 à 12:09

Les hautes montagnes comptent parmi les lieux les plus inhospitaliers de la planète. Ce sont des déserts. En plus, elles entravent les échanges, les voyages, les découvertes et ainsi l'entente entre les peuples. Elles favorisent le repli, les craintes. Ce sont les gens qui creusent des tunnels ou qui entretiennent les voies de passage à travers ces «beautés» qu'il faudrait admirer, plutôt. Ce sont eux qui apportent des solutions. Et si la montagne peut paraître belle, c'est uniquement dans la mesure où elle est maîtrisée, domestiquée. Par l'homme.

Publié par ajm le 28 novembre 2007 à 13:04

Ah, je suis sûr que vous êtes ainsi un fervent partisan du tunnel sous la Méditerranée entre l'Espagne et l'Afrique du Nord ;-)))


P.S. Votre vision de la nature, comme un jardin domestiqué, un spectacle rassurant, est métaphysiquement infecte.

Publié par fass57 le 28 novembre 2007 à 13:12

Chacun ses goûts.

Publié par ajm le 28 novembre 2007 à 13:18

Et sur VA, l'article polémique a disparu.
La doxa anti-peine de mort devait etre respectée je suppose.

Publié par Three piglets le 28 novembre 2007 à 13:33

Le problème est de deux ordres :

1. Il est presque impossible de lancer un sujet sans que celui ne dérive immanquablement vers des thèmes systématiquement rabâchés.
2. Les personnes qui ramènent ces sujets sont souvent plus obnubilées par leur propre vision, plutôt que prêtes à lancer une réflexion de fonds, afin de trouver des solutions originales, visant à régler le problème de manière réaliste et à long terme.

Dans ce cadre, je ne vois pas l'intérêt de lire 1000 fois des idées formulées de façon légèrement différente, mais ne contribuant pas, finalement à faire évoluer le problème!


PS. Quant à la Suisse, vous me permettrez d'en douter sérieusement.

Publié par Alex le 28 novembre 2007 à 14:31

Moi, j'habite à Angers, dans l'Ouest. Hier soir, on sentait dans l'atmosphère de l'excitation. A un moment, j'entendais une sirène à quelques centaines de mètres de l'autre côté du quartier pendant qu'un imbécile faisait des roues arrières en scooter - comme cela arrive régulièrement - au milieu de la rue. J'ai attendu qu'il ait fini pour pouvoir sortir.
Un collègue ce matin me racontait qu'il y avait eu un tas de grabuge similaire dans une ville périphérique à Angers.
J'ai vu aussi un lycée bloqué avec ses élèves allongés devant sur le trottoir.
Voilà l'actualité du côté de chez moi.
Honnêtement, j'en ai marre de cette société, où il y a un vrai problème d'immigration, où l'on se fait agresser pour le plaisir, où l'on se met à nous regarder droit dans les yeux histoire de faire peur, où il n'y a plus de travail, mais où il ne faut surtout pas dire que cela va mal.
Oui, j'en ai plus que marre.
Et j'ai franchement l'impression que je ne suis pas le seul.
Pourtant, je ne fais rien. Et qu'est-ce que je pourrais faire ?
Et quand je vois la jeune fille qui a été tuée dans le RER, je sens la colère qui me monte au nez.
Je finis donc par être d'accord avec Fass57 et Three Piglets sur ce qui m'apparait être des évidences, même si je leur reproche un peu de braquer les autres, parce qu'il me semble qu'il y a une façon de dire les choses.
Néanmoins, je continue à attendre, à ne rien faire, parce que je n'ai pas envie d'être le franc-tireur qui payera les pots cassés.
Et c'est probablement ce que tout le monde pense et ce que secrètement tout le monde attend : la goutte d'eau qui fera déborder le vase.

Publié par juan_rico le 28 novembre 2007 à 16:05

Le goût et l'odeur de l'Islam.

Publié par ajm le 28 novembre 2007 à 16:33

Comme je l'ai déjà dit, ce ne sont pas les immigrés les responsables.
L'erreur serait de se faire manipuler par les puissances d'argent qui préféreront déclencher une guerre civile plutôt qu'une révolution politique.
Je pense qu'on peut régler la question de l'immigration sans tirer un coup de feu, en parlant sans intermédiaires avec les pays du tiers-monde, et en trouvant des solutions politiques pour que les deux parties soient gagnantes.
Aujourd'hui, les seuls gagnants dans ce systéme, ce sont les puissances d'argent : ni les européens, ni les immigrés, ni le pays d'acceuil, ni le pays de départ ne sont gagnants.

Publié par Three piglets le 28 novembre 2007 à 16:35

Et les théories conspirationnistes avec ça.

Publié par ajm le 28 novembre 2007 à 16:46

Vous vous êtes interressé à la guerre en Yougoslavie et des forces en présence?

Publié par Three piglets le 28 novembre 2007 à 16:48

___"Néanmoins, je continue à attendre, à ne rien faire, parce que je n'ai pas envie d'être le franc-tireur qui payera les pots cassés.
Et c'est probablement ce que tout le monde pense et ce que secrètement tout le monde attend : la goutte d'eau qui fera déborder le vase."___

J'allais justement dire quelque chose de similaire. A savoir qu'un jour viendra ou quelques uns en auront tellement ras-le-bol de cette racaille qu'il vont s'organiser et tirer dans le tas. Et ce faisant, le vin sera tire et il faudra le boire. C'est toujours dur pour les premiers, pour passer le cap. Apres, les autres s'engouffrent. Ce sera la faute a des gouvernements qui n'auront rien fait.

Aujourd'hui, on est plus puni en pissant contre un arbre qu'en tuant quelqu'un. Surtout si celui qui pisse contre l'arbre est de souche. Un sous-chien...

Publié par FoxRenard le 28 novembre 2007 à 16:52

Je veux bien discuter "sans intermédiaires avec les pays du tiers-monde", mais comment en arrive-t-on là ? Quelle est la prochaine étape du plan ?
Sinon, il y aura dégénèrera fatalement un jour !

Publié par juan_rico le 28 novembre 2007 à 17:00

AJM dit :
"...Et les théories conspirationnistes avec ça..."

Qu'ont-elle de tellement extraordinaire et d'impossible les theories conspirationnistes ?
Ce n'est meme pas de la conspiration. Ce sont des gens qui ont des moyens illimites et qui "arrangent" le monde a leur maniere. En plus, je suis convaincu qu'ils croient bien faire. Le probleme, c'est qu'ils ne demandent pas l'avis des gens qui sont concernes. Nous !

Il y a des groupes qui ont des moyens qui vous depassent, meme en imagination ! J'ai connu des gens qui ont travaille dans l'industrie pharmaceutique, des cadres qui ne savaient meme pas a qui leur compagnie appartenait, et qui m'ont donne quelques avant-gouts de procedes et de pratiques que je ne croyais possible que dans x-files. Ca allait des pots de vin verses aux medecins en passant par leur desinformation dans des congres, jusqu'aux medicaments efficaces contre des maladies degeneratives qui ne sortiront que dans 20, 30 ou 50 ans pour des raisons strategiques. X-Files, c'est du pipi de chat a cote de la realite (je ne parle pas d'extra-terrestres, evidemment...mais tout le reste)

Publié par FoxRenard le 28 novembre 2007 à 17:10

"jusqu'aux medicaments efficaces contre des maladies degeneratives qui ne sortiront que dans 20, 30 ou 50 ans pour des raisons strategiques"

Par la, je voulais dire des medicaments qui existent deja aujourd'hui mais ne sortiront pas avant 20,30 ou 50 ans.

Publié par FoxRenard le 28 novembre 2007 à 17:16

Quand on peut prouver des choses pareilles, on publie les preuves, qui sont vérifiées et les malversations cessent. Ou ont une chance de cesser. Mais personne d'honnête, FoxRenard, ne raconte des histoires pareilles.

Publié par ajm le 28 novembre 2007 à 17:19

Excusez-moi, mais je me permets de critiquer les théories conspirationnistes. Je pense sincèrement que les gens sont surtout généralement très conformiste.

Maintenant, je reformule ma question : que peut-on faire aujourd'hui pour arranger les choses pacifiquement ? Parce que vraiment la société déraille !

Publié par juan_rico le 28 novembre 2007 à 17:25

"Je veux bien discuter "sans intermédiaires avec les pays du tiers-monde", mais comment en arrive-t-on là ? "

Vous savez, ca fait un peu plus d'une quinzaine d'annees qu'on essaie de nous faire avaler la pilule et qu'on essaie de nous habituer a ca.
Acteurs, chanteurs, poetes, cultures, art, etc. de plus en plus ethniques a la TV, radio, dans la presse, dans les salles de concert, dans les galeries d'exposition. Vous pensiez que c'etait une mode ? Non, c'etait voulu ! Moi ca ne me derange pas cette brochette de feux d'artifice, pour autant qu'on ne me fasse pas passer ma culture a moi au second plan chez moi !!!
Regardez par exemple dans "Taxi". Qui est le grand acrobate intelligent capable de tout faire, de se demerder et qui a tout compris, qui est combinard et debrouillard ? C'est Naceri ! Et qui est l'abruti de service, qui est flic mais ne sais meme pas se servir de son flingue, qui se tire des balles dans le pied et qui prend des lecons de l'autre ? C'est le flic blanc, francais. Tout un symbole !

Publié par FoxRenard le 28 novembre 2007 à 17:30

Ce n'est que AJM qui parle de conspiration pour disqualifier l'argument.
Pas de conspiration : c'est la politique arabe de la France depuis 30 ans avec toutes les influences étrangéres qui peuvent s'y devellopper.
Par ex, au Kossovo, ce sont les USA qui ont formé l'UCK.

Publié par Three piglets le 28 novembre 2007 à 17:31

Les deux jeunes morts lors de l'accident avec la police, se font enterrer dans un pays étranger.

Publié par Three piglets le 28 novembre 2007 à 17:34

Et que peut-on faire donc pour arranger les choses ?

Publié par juan_rico le 28 novembre 2007 à 17:35

Individuellement?
Se préparer au pire et nouer des contacts pour ne pas être seul le jour venu.

Publié par Three piglets le 28 novembre 2007 à 17:41

"Quand on peut prouver des choses pareilles, on publie les preuves, qui sont vérifiées et les malversations cessent. Ou ont une chance de cesser. Mais personne d'honnête, FoxRenard, ne raconte des histoires pareilles."

Vous avez des preuves que la theorie du rechauffement climatique est fausse ? Et si oui, vous voulez attaquez qui ?

Ce n'est pas moi qui ai donne des pot-de-vin ni n'en ai recu. Je n'ai pas desinforme un quelconque medecin sur des maux ou des medicaments.

Allez un peu fouiner sur internet pour y trouver toute la fumisterie concernant le cholesterol et les medicaments y relatifs.

Mon medecin m'a dit qu'il avait ete totalement desinforme dans des congres. Croyez-vous qu'il va aller porter plainte ? Pourquoi ? Pour se retrouver casse et a la rue avec femmes et enfants comme ceux qui attaquent Phillip Morris aux USA ?

C'est vous qui allez lui donner un job, apres ?
Maintenant, il a tenu compte de cette fumisterie et il dispense ses traitements en consequence.

Ne vous en prenez pas a moi, je ne suis pas la bonne cible. J'en informe assez le plus de gens possible autour de moi.

Publié par FoxRenard le 28 novembre 2007 à 17:48

Vous répandez des âneries. Ce faisant, vous discréditez toutes vos sources. Ainsi, je vous serais reconnaissant de ne plus parler de moi.

Publié par ajm le 28 novembre 2007 à 17:58

A AJM - en complement de ce que je dis en dessus...

Il y a des groupes qui savent et qui denoncent...
Mais ils passent pour des charlots ou des fox mulder. Et pourtant, ce sont des organisations, pas des individus.
Le "systeme" est tellement "bien" fait que vous vous faites broyer.

Comme vous je croyais au Pere Noel, a notre justice, a l'ethique de notre justice, etc... Je n'y crois plus depuis longtemps.

Pour vous raconter ne serait qu'une petite anicroche, un gars a enfonce ma voiture et a porte plainte en faisant croire que c'etait moi qui avait enfonce la sienne. Ca m'a coute 1'500.- CHf de frais de tribunaux plus la reparation de sa voiture. Fantastique, hein ? Alors je me vois bien aller dire que la firme pharmaceutique qui fait 100 milliards de chiffre d'afaire annuel magouille !

Publié par FoxRenard le 28 novembre 2007 à 17:59

"Vous répandez des âneries. Ce faisant, vous discréditez toutes vos sources. Ainsi, je vous serais reconnaissant de ne plus parler de moi."

Je ne comprend rien a votre reaction tres speciale, je n'ai nullement l'intention de parler de vous, et j'aimerais que vous m'enumeriez ce que vous appelez des aneries.

Publié par FoxRenard le 28 novembre 2007 à 18:03

Pour arranger les choses, il faut répandre des informations vérifiables sur ce qu'on connaît et faire réfléchir les gens par eux-mêmes. C'est ce que fait ce blog quand le proprio est là . Pour ma part, je propose l'Islam car c'est la boîte de Pandore à la fois la plus profonde et la plus problématique de notre époque. C'est donc en apportant une solution à ce tas de mensonges pourris que nous pouvons libérer le plus d'esprits du type de malfonctionnements qui se révèlent ici cette semaine dans les grandes largeurs.

En Occident (en Suisse): precaution.ch/wp/?page_id=342
En Islam: ajm.ch/wordpress/?p=44

Publié par ajm le 28 novembre 2007 à 18:10

"Les deux jeunes morts lors de l'accident avec la police, se font enterrer dans un pays étranger."

Voilà qui n'est pas très républicain ;-)))

La situation sera vraiment grave quand ils voudront se faire enterrer chez nous.

Publié par fass57 le 28 novembre 2007 à 18:27

@Three Piglets : il me semble qu'il y a une contradiction dans ce que vous dites . En effet, vous souhaitez éviter la guerre civile en faisant de la politique (ce avec quoi je suis d'accord), mais en même temps, vous avouez que nous ne pouvons agir en me recommandant de me préparer au pire...

Publié par juan_rico le 28 novembre 2007 à 18:36

Il est évident que toutes réactions pacifiques tant que le système existe est voué à l'échec.
Cette réaction politique ne sera donc possible que lorsque le systéme sera affaibli.
Et cette situation sera peut-être la goutte de trop qui nous fera basculer dans la guerre civile.
Ca va se jouer à peu de chose pour éviter le conflit dévastateur.

__La situation sera vraiment grave quand ils voudront se faire enterrer chez nous__

Je crois que ce jour n'arrivera pas.
Ce que d'ailleurs sera fondamental pour nous : les motivations de se battre.
Qui va se battre pour un pays en faillite qui ne peut plus payer les allocations et que l'on déteste?

Publié par Three piglets le 28 novembre 2007 à 20:17

Tiens Fass, vous semblez avec la même ideologie en Suisse :

http://www.ville-ge.ch/fr/media/doc_off/281107.htm

Et toujours ce niveau réthorique extremement bas, ce discours niais, ces impératifs totalitaires, et cette réécriture de l'histoire.

Publié par Three piglets le 28 novembre 2007 à 20:28

Fass,

"Un destin de chat-haret, à ne pas souhaiter même à son pire ennemi. Car je les plains, sincèrement, ces émeutiers: ils sont dans un vide identitaire, un vide spirituel que rien ne comblera jamais."

Présomptueux. La France est un vieux pays dont la grandeur et le rayonnement ont permis l'assimilation d'innombrables ethnies, minorités, vagues d'immigration! C'est d'ailleurs de cette manière qu'elle s'est faite. S'appuyant sur l'actualité brûlante, vous tentez de construire une règle au moyen d'une exception, dont parmi les raisons multiples, je distingue deux majeures :


- déséquilibre entre la capacité d'absorption et le volume de nouveaux arrivants aggravé par la diversité ethnico culturelle de ceux-ci,

- et, les plus inquiétants car s'amplifiant au fur et à mesure que ce déséquilibre grandit, les ravages causés par le changement de mentalités faisant du conformisme relativiste la norme de la pensée au détriment de d'une ferme affirmation de soi.

Difficile de faire respecter et encore moins faire aimer notre pays aux étrangers si l'on n'est plus fier de ce que l'on est ni de ce que l'on a été. Et on sait faire encore pire en les confortant dans un misérabilisme vindicatif en battant constamment notre coulpe. A chaque chapitre de notre histoire et à l'occasion du moindre conflit présent. C'est contre ces dérives qu'il faut réagir en priorité si on veut éviter la confrontation généralisée.

---

"Vous pensez dans le plus pur virtualisme, il y a des choses qui ne changent pas, qui ne peuvent changer et c'est très bien comme ça."

Et vous dans le plus pur mysticisme. Vous vous fiez à vos certitudes, je préfère garder mes doutes. Sans eux, point d'interrogations ni remises en question salutaires! Il ne reste que l'ennui de tout savoir stérile.

Publié par madimaxi le 28 novembre 2007 à 20:43

"La France est un vieux pays dont la grandeur et le rayonnement ont permis l'assimilation d'innombrables ethnies..."

Vous auriez dû préciser "ethnies européennes. Je sais bien que les marxistes sociétaux prisent peu la réalité objective, mais il y a quand même une distance ethno-civilisationnelle bien différente entre un berrichon et un polonais par rapport à , par exemple, un gascon et un soudanais. Même si cela froisse votre âme républicaine.

En outre, depuis la fin de l'époque romaine, le territoire qui allait devenir la France n'a connu que très peu d'apports extérieurs significatifs, jusqu'à ces dernières décennies (pour mon pays, la Suisse, le changement peut même se détailler sur moins d'une décennie).

"Difficile de faire respecter et encore moins faire aimer notre pays..."

L'intégration d'un individu ou d'un groupe restreint d'individus est possible (quoique ni nécessaire ni souhaitable), mais la situation est tout autre quand il s'agit de masses identitaires compactes et identitairement trop différentes.

Inutile de disserter plus avant sur le sujet, au risque effectivement de rabacher, vous finirez bien par venir à la réalité, en abandonnant vos actes de foi universalistes.

"Et vous dans le plus pur mysticisme..."

Non, je suis dans la pleine et immédiate réalité des peuples.

Je regardais hier soir la très belle adaptation de "Guerre et Paix" sur France 2 et je voyais le vieux général Koutouzov, commandant en chef des armées du tsar, haranguer ses troupes de la sorte:

++++++++++++++++++++++++++
Même si nous perdons Moscou, la Sainte-Mère Russie existera partout où nous sommes, car elle est dans nos coeurs.
++++++++++++++++++++++++++

Hé oui, ce qui compte le plus, ce n'est pas la terre perdue, on peut la reprendre, ce ne sont pas les valeurs qui se perdent, on peut les ranimer, non ce qui compte par dessus tout c'est le sang, le support charnel de l'âme d'un peuple. Et cela ne changera jamais, c'était vrai à l'époque d'Aristote, on le chantait jadis dans le Bagahad-Vida, c'est encore vrai aujourd'hui et ça le sera demain. C'est d'ailleurs pourquoi le système pousse tant à la diversité, car il sait que les peuples cohérents gardent les ressources vitales pour évoluer de façon autonome.

Publié par fass57 le 28 novembre 2007 à 21:13

Et je vous laisse un peu méditer sur ces propos d'Oswald Spengler, je sais que quelques-uns l'apprécient ici:

++++++++++++++++++++++++++++++
Du peu que nous pouvons connaître des événements du futur, une chose est certaine : les forces du mouvement du futur ne seront rien d'autre que celles du passé : la volonté du plus fort, les instincts vitaux, la race, la volonté de posséder, et le pouvoir.

Il y a une immense différence, que la plupart des gens ne comprendront jamais, entre voir l'histoire future comme elle sera et la voir comme on aimerait qu'elle soit. La paix est un souhait, la guerre est un fait, et l'histoire n'a jamais prêté attention aux désirs et aux idéaux humains.

Parler de la paix dans le monde s'entend aujourd'hui seulement parmi les peuples blancs, et pas parmi les races de couleur, beaucoup plus nombreuses. C'est un état de fait inquiétant. Quand des penseurs individuels et des idéalistes parlent de paix, comme ils l'ont fait depuis des temps immémoriaux, l'effet est négligeable. Mais quand des peuples entiers deviennent pacifistes, c'est un symptôme de sénilité. Les races fortes et jeunes ne sont pas pacifistes. Adopter une telle position, c'est abandonner le futur, car l'idéal pacifiste est une condition terminale qui est contraire aux faits de base de l'existence. Aussi longtemps que l'homme continuera à évoluer, il y aura des guerres.

Le pacifisme signifie laisser les non-pacifistes prendre le contrôle. Le pacifisme restera un idéal, la guerre un fait. Même si le monde était unifié sous une seule autorité, il y aurait toujours des guerres, qu'on nommerait des rébellions : distinction purement verbale. Si les races blanches sont décidées à ne plus jamais faire la guerre, les races de couleur agiront différemment et deviendront les maîtresses du monde.

L'abondance des naissances dans les populations primitives est un phénomène naturel, dont l'existence même ne peut être remise en question, quels que soient ses avantages ou ses désavantages. Lorsque les raisons de s'interroger sur l'existence de la vie entrent dans la conscience humaine, la vie elle-même est déjà remise en question.

Dans l'histoire ce n'est pas l'idéalisme, la bonté ou la moralité qui règnent -- leur royaume n'est pas de ce monde -- mais plutôt la résolution, l'énergie, la présence d'esprit, et l'aptitude pratique. On ne peut pas effacer ce fait avec des lamentations et des jugements moraux. C'est la manière dont l'homme est fait ; c'est la manière dont la vie est faite, c'est la manière dont l'histoire est faite.

Et en dernière heure, c'est toujours une poignée de soldats qui a sauvé la civilisation.
++++++++++++++++++++++++++++++

Publié par fass57 le 28 novembre 2007 à 21:17

"Tiens Fass, vous semblez avec la même ideologie en Suisse..."

Oui, pour que vous puissiez évaluer le niveau, cela vient d'une gauche qui, à Genève, ne trouve rien de scandaleux à dépenser plus de 20 millions de francs suisses pour huit pissoirs municipaux.

Ils ne sont pas de gauche, ce sont simplement des ultra-bobos, des parasites à gros salaire qui prêchent la diversité, sans jamais en connaître directement les conséquences, laissant cela à la classe ouvrière de souche totalement abandonnée.

Ils feraient mieux de relire (1) Jaurès, Proudhon, Sorel ou Bakhounine, plutôt que servir de courroies de transmission à la machine économique. Je dis cela évidemment pour ceux qui, parmi eux, sont honnêtes, mais un peu limités. Les autres sachant parfaitement de quoi il en retourne, mais jugeant acceptable quelques petits accomodements moraux pour le prix d'un confort matériel non négligeable.


(1) ou plus probablement de lire, le "gauche" moderne ne connaît plus ses bases théoriques.

Publié par fass57 le 28 novembre 2007 à 21:29

Oui, il faut reprendre à notre compte une partie de l'héritage de gauche, celle qui défend la patrie et le peuple.
Je n'ai aucun problème avec cette gauche, beucoup moins qu'avec la droite libérale par exemple.

Publié par Three piglets le 28 novembre 2007 à 22:02

"Vous auriez dû préciser "ethnies européennes"!"

Non, Fass. Je n'ignore pas les difficultés supplémentaires provoquées par l'origine extra-européenne de nouveaux immigrants ni les risques liés à la propagation de l'islam. Ajm a toujours été très explicite sur ce sujet. Néanmoins, je ne la considère pas comme rédhibitoire (cf. les Harkis). L'utilité et l'attachement réel au pays d'accueil priment sur l'origine. Encore faut-il se donner la volonté et les moyens de pouvoir choisir la ressource que l'on désire.


D'autre part, les immigrés européens du début du siècle dernier suscitaient autant de craintes quant à leurs aptitudes d'assimilation. Il est bon de se souvenir qu'à l'époque, les différents particularismes provinciaux ont été encore bien vivaces à l'intérieur même du pays. Voici un article de "L'Est républicain", datant du 24 juillet 1905, et qui témoigne assez bien de ce qu'a pu être l'accueil réservé aux immigrés italiens par les autochtones :


"Si vous passez un jour, à l'heure de midi, vers Mont-Saint-Martin, ou Villerupt, près d'une des nombreuses cantines italiennes, votre odorat est désagréablement chatouillé par des odeurs d'abominables ratatouilles. Des vieilles sordides, à la peau fripée et aux cheveux rares, font mijoter des fritures étranges dans des poêles ébréchées. Et les bêtes mortes de maladie, à des lieues à la ronde, ne sont pas souvent enfouies, elles ont leur sépulture dans les estomacs des Italiens, qui les trouvent excellentes pour des ragoûts dignes de l'enfer. Toute cette cuisine diabolique passe encore sous le ciel bleu de l'Italie, et fait d'ailleurs partie de la " couleur locale" des quartiers pauvres de Rome ou de Naples. Mais il en est tout autrement en Lorraine, où la saleté chronique et la façon de vivre déplorable des Italiens font courir de sérieux dangers de contamination à la population indigène."

Publié par madimaxi le 28 novembre 2007 à 22:47

On ne compare pas des pommes avec des oranges.

Vous me faites penser à ceux qui tentent de minimiser la décadence actuelle en sortant toujours l'histoire de ce scribe égyptien rapportant la décadence de la jeunesse de l'époque.

Comme quelqu'un qui dirait, "mon cancer n'est pas grave", parce que "mon voisin a déjà eu un cancer."

Publié par fass57 le 29 novembre 2007 à 9:50

Il est commun que les communautés étrangères abritent des éléments volontiers portés à la violence et à la criminalité, au début, car les immigrants volontaires sont plutôt des gens entreprenants, qui n'ont pas froid aux yeux. Et souvent, des communautés étrangères connaissent des périodes de croissance impressionnantes. Certains «quartiers chinois» composent jusqu'à 20% de la population de villes occidentales. Mais les problèmes se résorbent ou s'équilibrent avec le temps car aucune de ces communautés n'a l'ambition de dominer politiquement le monde entier, comme la oummah, pour qui c'est une obligation légale selon toutes - pas juste une ou quelques-unes ou une majorité, mais TOUTES - ses écoles juridiques.

C'est pourquoi il est impossible d'assimiler ou d'intégrer des Musulmans à ce titre. Si on accorde du crédit aux individus qui se prétendent les représentants des Musulmans, on fait progresser l'Islam dans leur communauté et avec lui, forcément, les ambitions suprématistes, la haine contre les autochtones et la violence à fleur de peau.

Si la religion islamique est considérée comme une plaie, ou au moins comme une chose mauvaise, intrinsèquement agressive et criminelle, comme avant, pendant et peu après les colonies, peu de gens ont envie de s'y identifier et les points communs entre les personnes ont une chance de combler les différences entre les peuples. Alors, les Musulmans, individuellement, s'assimilent et s'intègrent.

Mais lorsque l'Islam est la règle dès l'enfance ou là où des intellectuels arrivés à leur seuil d'incompétence trouvent judicieux d'en chanter les louanges ou d'en nier l'influence, seuls les plus courageux des Musulmans peuvent se distancier de ce message, car ne pas aller à la mosquée, ne pas prier, ne pas faire le ramadan, ne pas vanter l'Islam devient une sorte d'insulte pour les croyants fervents.

Alors, l'Islam est de plus en plus présent et les clivages, de toutes sortes (sexe, confession, ethnie, nationalité, origine, clan, famille), ne cessent de se creuser. Alors, la société civile stagne, le débat public tourne régulièrement à l'émeute et le pouvoir devient de plus en plus autoritaire.

Publié par ajm le 29 novembre 2007 à 10:38

"Certains «quartiers chinois» composent jusqu'à 20% de la population de villes occidentales."

Vous oubliez de mentionner les émeutes chinoises qui ont eu lieu à Milan il y a deux mois.

En outre, demandez à un malais s'il est agréable de travailler dans les régions de Malaisie où l'industrie de la pêche est contrôlée à 100% par les communautés d'origine chinoise.

Non, toujours rester maître chez soi.

Il faudra un jour s'intéresser, sous un angle psychologique, à cette propension qu'ont de nombreux européens, aujourd'hui, à chercher ailleurs ceux qui devraient assurer leur sécurité tant physique qu'économique. Comme s'il leur était impossible de seulement imaginer mobiliser nos propres forces.

"Pays femelle vénère raclée", comme disait Céline.

Publié par fass57 le 29 novembre 2007 à 11:02

Mentalité de rentier je suppose.

Publié par Three piglets le 29 novembre 2007 à 11:05

Ajm, votre fixette sur l'islam devient ridicule: comme si parmi les émeutiers en France, il n'y avait pas aussi de nombreux ressortissants sub-sahariens chrétiens.

Je ne nie évidemment pas les graves risques que nous encourrons à tolérer sur le sol européen un allogénat de confession musulmane, mais tant que l'on ne s'intéssera qu'à la CONSEQUENCE islamique de la CAUSE "immigration allogène de remplacement", on ne résoudra rien de tout.

Ceci dit, je suis bien conscient que la tendance "nécon" ne veut rien résoudre du tout, mais simplement utiliser la thématique islamique pour ses propres intérêts, tout en laissant les vannes de l'immigration ouverte, afin que l'Europe ne retrouve pas la force d'une identité cohérente.

Les mêmes qui aimeraient bien par exemple nous entraîner dans leur expédition iranienne seront les premiers à reconnaître l'indépendance du Kosovo, où se trouve d'ailleurs la plus grande base étasunienne en Europe.

Publié par fass57 le 29 novembre 2007 à 11:10

Il n'y avait même certainement aucun Musulman sérieux parmi les bandes d'idiots qui ont alimenté les dernières émeutes françaises. Ceux qui maîtrisent cette religion n'ont pas encore bougé. Ils interviendront quand il sera facile de localiser les têtes brûlées. Alors, ils feront acte d'autorité, condamneront les pires allumés et se feront passer pour des facteurs de calme et de stabilité auprès des «gens qui ne savent pas».

L'agitation est déclenchée autrement, par des convictions malsaines (répandues essentiellement par le Coran, les mosquées, les médias arabo-musulmans) et des injonctions à première vue raisonnables mais dont on sait pertinemment qu'elles conduiront à des troubles -- voir par exemple:
http://precaution.ch/wp/?page_id=43

Publié par ajm le 29 novembre 2007 à 11:30

@ Fass57,

Auriez-vous l'amabilité de me conseiller un livre pour "découvrir" Spengler ? Et si vous pouviez en faire de même avec Schmitt, ce serait parfait. Merci.

Publié par Xavier le 29 novembre 2007 à 13:19

Eric-Emmanuel Schmitt

La Part de l'Autre

Que se serait-il passé si Hitler n'avait pas été recalé lors de son entrée à l'École des beaux-arts? Serait-il devenu un artiste peintre? Le cours du monde aurait-il été réellement modifié?

Dans ce roman, l'auteur réussit à faire cohabiter deux Hitler, l'un artiste et l'autre dictateur. Je me suis surprise à aimer l'artiste qu'aurait pu devenir Hitler. Finalement, l'homme aurait pu être attachant dans d'autres circonstances. Il sommeille en nous tous une bête qui peut surgir à n'importe quel moment. Nous avons une part d'ombre que nous ne maîtrisons pas: la part de l'autre.

Un roman sur l'humanité. Succulent!

Publié par FoxRenard le 29 novembre 2007 à 14:04

@ FoxRenard,

Je pensais à Carl Schmitt mais merci pour la référence. A l'occasion qui sait.

Publié par Xavier le 29 novembre 2007 à 14:11

Voici comment certains -nouvellement arrivés- traitent les anciens ministre de la République...

http://www.dailymotion.com/video/x3lzme_vedrine_news

Je ressens un profond sentiment d'écoeurement....

Les africains commencent à prendre des libertés avec notre pays , notre Peuple, nos dirigeants....

Publié par Ar Brezonneg le 30 novembre 2007 à 22:34

Voici comment certains -nouvellement arrivés- traitent les anciens ministre de la République...

http://www.dailymotion.com/video/x3lzme_vedrine_news

Je ressens un profond sentiment d'écoeurement....

Les africains commencent à prendre des libertés avec notre pays , notre Peuple, nos dirigeants....

Publié par Ar Brezonneg le 30 novembre 2007 à 22:35

Voici comment certains -nouvellement arrivés- traitent les anciens ministre de la République...

http://www.dailymotion.com/video/x3lzme_vedrine_news

Je ressens un profond sentiment d'écoeurement....

Les africains commencent à prendre des libertés avec notre pays , notre Peuple, nos dirigeants....

Publié par Ar Brezonneg le 30 novembre 2007 à 22:36