« ONU : Le double piège libanais | Accueil | L'illusion de la faiblesse »

17 août 2006

L'hébergement des islamistes

Je ne me suis pas encore fait une opinion tranchée à propos de la loi sur l'asile, qui prend une part croissante dans le débat politique, mais je ne peux m'empêcher de rapprocher ce thème de cet article diffusé par CNN sur la femme (islamiste) de l'assassin (islamiste) de Massoud, et qui vit apparemment bien en Suisse (pas islamiste). Extrait :

We met el Aroud on a cold February day in Guin, a small town in Switzerland north of Fribourg. She lives there with her new husband, a Tunisian named Moez Garsalloui, whom she gently bosses around. She is a woman who says what she thinks.
We were gathering interviews on Osama bin Laden for the CNN documentary, "In the Footsteps of bin Laden."
El Aroud is a passionate believer in bin Laden's jihad and, together with her new husband, devotes her time to running a Web site promoting it. Because of the Web site, Swiss authorities detained the couple for several days last year for inciting terrorism. An investigation is ongoing.
El Aroud is in her 40s now. She is covered in black robes from head to toe with just a small slit for her large, expressive brown eyes, dramatically illuminated by our TV lights in her first television interview.
Gazing into CNN's cameras she told us, "It's the pinnacle in Islam to be the widow of a martyr. For a woman it's extraordinary."

On gagnera en clarté en disant que Guin est l'appellation francophone de Düdingen. Maintenant, en tant que citoyen attaché aux idées démocratiques, j'aimerais que l'enquête ouverte sur cette dame aboutisse rapidement, et que la preuve d'activités djihadistes - c'est-à -dire belligérantes - lui vaille une expulsion rapide...

Publié par Ludovic Monnerat le 17 août 2006 à 13:30

Commentaires

On avait eu vent d'un pan de l'histoire, lorsque la presse révéla qu'un site pro ben laden était admninistré depuis Lausanne par le ressortissant tunisien Moez Garsallaoui (nv mari de Malika Al Arout). Aujourd'hui elle ne fait donc que continuer, démontrant que l'arsenal juridique suisse est totalement "sous-proportionné" à la menace islamiste.
Quelques détails people dans les archvives de La Liberté (avril 2005):
http://www1.laliberte.ch/journal/jo_archives.cfm?vDest=vtArtikel&id=203977&b1=malika&o1=&b2=&o2=&b3=&re=&ra=AM&da=&startrow=1

Publié par louis le 17 août 2006 à 15:37

Veuve pour veuve, il fut un temps où la Suisse était émue de l'assassinat, chez elle, de Kazem Radjavi par des agents du pouvoir islamique iranien.

Publié par François Brutsch le 17 août 2006 à 17:41

Et bien en bon démocrate exemplaire vous devriez également savoir que c'est à la justice de décider de son expulsion et non pas à vous. On pourrait par ailleurs également s'intéresser à quelques mafieux russes qui dirigent leurs affaires depuis notre pays mais il est vrai que leurs femmes ne sont pas voilées. La Kalashnikov n'a pas d'odeur et l'argent non plus .

Publié par Fred Hissar le 17 août 2006 à 17:43

Une expulsion ? Euh, oui, mais si c'est pour la voir revenir en Belgique, c'est non ! Une expulsion vers l'un ou l'autre paradis islamique (Soudan, Iran, Hezbollah-land...) ne serait-elle pas plus appropriée ?

Publié par Célestin (en Belgique) le 17 août 2006 à 19:09

Il est évidemment opportun de s'interroger sur la légitimité (et sur l'utilité) de la présence de cette dame dans notre pays. Mais il serait erroné, à mon avis, de se focaliser uniquement sur la composante islamique de l'immigration extra-européenne. Que je sache, les gens qui déferlent à flux continu d'Afrique sur le pourtour méditerranéen de l'Europe sont loin d'être tous musulmans.

Bossuet ne disait-il pas que "Dieu se moque de ceux qui pleurent les conséquences dont ils chérissent les causes." ;-)

En fait, le droit d'asile aurait dû rester ce qu'il était à son origine: provisoire, conditionnel, réservé aux réfugés politiques à condition qu'ils n'exercent pas d'activité militante depuis le pays d'hôte et par-dessus tout totalement déconnecté de toute politique immigrationniste déguisée.


"...et qui vit apparemment bien en Suisse (pas islamiste)."

... ce qui me fait penser, en apparté, à cet article du Temps d'aujourd'hui concernant une pétition contre l'érection d'un minaret à Langenthal.

espace.ch/artikel_244704.html

europenews.blogg.de/eintrag.php?id=789

Publié par fass57 le 17 août 2006 à 19:18

"Une expulsion ? Euh, oui, mais si c'est pour la voir revenir en Belgique, c'est non !"

La composante francophone de la Belgique n'a t-elle pas déjà abdiqué quant à sa politique migratoire?

Publié par fass57 le 17 août 2006 à 19:19

Peut-être la solution?

"Le commissaire européen aux Affaires intérieures, Franco Frattini, a plaidé mercredi à Londres pour un "islam européen" et demandé que cette religion respecte "le droit à la vie".

"Nous voulons un islam européen."

la-croix.com/afp.static/pages/060816132028.k0ef5v9s.htm

Nah, je plaisante :-)

Nos "élites" sont vraiment pathétiques, stupides, naïves ou ayant déjà intégré toute la veulerie de la trahison civilisationnelle, suave et discrète.

Publié par fass57 le 17 août 2006 à 21:26

Encore une tentative d'attentat:

" Tri-State Airport in Wayne County has been evacuated. A perimeter has been set up, and evacuees are being asked to stand back 350 feet from the airport.
The Transportation Security Administration reports that a passenger's water bottle screened positive for an explosive material around 9:15 this morning. A second test was confirmed at 11:25.
NBC News reports that federal screeners found four containers of liquids inside a woman's carry-on bag during the screening process this morning. Larry Salyers, Tri-State Airport Director, tells WSAZ the woman is of Pakistani origin, lived in Jackson, Michigan and most recently lived in the Huntington area. She is being detained for questioning.
FBI officials are on scene."

http://littlegreenfootballs.com/weblog/?entry=22151_Breaking-_Explosives_Found_at_Tri-State_Airport&only

Publié par elf le 17 août 2006 à 23:42

Fass, c'est juste que le mot "asile" a glissé de sens: la politique d'asile d'Europe est devenue psychiatrique;-)

Publié par louis le 18 août 2006 à 7:47

Pour rester dans le domaine médical, quel individu raisonnable ne craindrait pas le collapsus nerveux en lisant de telles absurdités: les communautés musulmanes demandant l'instauration de la Shariah en Grande-Bretagne pour lutter contre le terrorisme. Ou comment soigner le cancer par la prolifération des mélanomes:

"Muslim leaders have urged Ruth Kelly, the Secretary of State for Communities, to support Islamic family law in Britain to stop youths joining Islamic extremists."

http://news.independent.co.uk/uk/politics/article1219289.ece


"Some of the 30 moderate Muslim leaders at the meeting told Miss Kelly that important days in their two main religious festivals - Ramadan and Eid-ul-Adha - should be made public holidays for followers of the faith."

http://www.dailymail.co.uk/pages/live/articles/news/news.html?in_article_id=400605&in_page_id=1770

(lire les commentaires de lecteurs, le doux mot de "backlash" me vient à l'esprit)


A noter que ces barbus-là sont supposés être "modérés", tout au moins selon la terminologie libérale post-moderne dont nous constatons quotidiennement la profonde pertinence (par exemple, un des imams, interlocuteurs du ministère de l'intérieur français, est actuellement inculpé pour complot terroriste).

Le pire, c'est que nos "élites", pour lesquelles une nation se résume désormais à des impôts qui rentrent et à des usines qui tournent (la citoyenneté ayant la valeur d'une carte M-Cumulus), pourraient être tentées par la proposition. Après tout, la paix économico-sociale n'a pas de prix, même s'il faut trahir pour cela vingt siècles d'histoire!


Sinon, Louis, vous avez raison. C'est vraiment quand le sens des mots, porteurs des représentations symboliques qui fédérent, est perverti qu'une civilisation choisit la voie du déclin, la voie de son propre effacement. C'est ce que disait le grand historien Edward Gibbon quand il analysait le déclin de Rome, à savoir que Rome était perdue, au moment même où les romains ont cessé de se penser en tant que romains.

La prochaine votation de septembre sera d'une certaine manière une opportunité pour les Confédérés de se prononcer sur notre "édit de Caracalla". Bénie soit la démocratie directe, car la plupart des peuples européens n'ont pas l'opportunité de se déterminer ainsi sur leur avenir.


Publié par fass57 le 18 août 2006 à 11:15

La votation de septembre: une opportunité

Dans un sens oui, car il ne faut pas occulter ou sous-estimé les problèmes liés à l'immigration. Dans un autre sens, certaines des dispositions législatives prévues proposent des solutions qui peuvent paraître injustes ou difficilement applicables.

Dans ce contexte, je crains que cette votation ne déchire les Suisses sur le sujet...

Publié par Alex le 18 août 2006 à 11:29

Il me semble que l'exemple anglais (le Londonistan) ou l'exemple français (l'insurrection de novembre dernier) ont été suffisemment éloquents pour que des partis de droite aussi respectables que le PDC ou le PR se rangent en la matière derrière le Conseil fédéral.

A la vérité, l'expérience de la diversité commence à montrer ce qu'elle est vraiment, un "remake" de "L'Ile du Docteur Moreau". Et qui voudrait vivre sur cette île-là ?

Publié par fass57 le 18 août 2006 à 11:57

"Dans ce contexte, je crains que cette votation ne déchire les Suisses sur le sujet..."

S'il n'y avait pas une unanimité quasi absolue de la force de frappe médiatique contre cette révision législative (le truc habituel, quoi, vu le corpus politico-culturel quasi homogène de la classe journalistique), il est à parier qu'une majorité des 30% d'indécis serait dans le camp du oui, déterminant dès aujourd'hui une majorité significative.

Publié par fass57 le 18 août 2006 à 12:40

En passant, un article très amusant du Telegraph sur les évêques catholiques anglais, mais qui pourrait tout aussi bien s'appliquer à nos onctueux ecclasiastiques, jouant suavement de la crosse dans la présente campagne référendaire:

"For years, it has been possible to draw a picture of a typical bishop. He is a graduate of the English College in Rome who is moderately bright but intellectually lazy. If his political allegiance has shifted since the 1960s, it will only have been from Labour to the Lib Dems (because they are more reliably anti-American). There is a good chance that he will have worked in Eccleston Square, the bishops' HQ, where lay ideologues promote naïve multiculturalism. Once he has become a bishop, he will form his own mini-curia, issuing hand-wringing press releases about being nice to Muslims."

http://www.telegraph.co.uk/opinion/main.jhtml?xml=/opinion/2006/08/12/do1204.xml&sSheet=/opinion/2006/08/12/ixopinion.html

Publié par fass57 le 18 août 2006 à 13:22

Mais enfin! Cette dame est réfugiée en Suisse!!
Imaginez-là en-dehors de ce pays démocratique, elle serait la proie de tyrans comme les américains !!!

Et en tant que belge, je suis 'avis de la laisser chez vous aussi. Il est déjà bien beau que les assassins de Massoud aient eu des passeports belges !! Nous avons donc notre lot d'islamistes.

Publié par Ares le 18 août 2006 à 15:46

Comment ce fait-il que cette femme ait pu trouver asile politique en Suisse?
Comment ce fait-il qu'avec de tels propos elle y soit encore?
Elle semblait tellement se plaire en Afghanistan, ne pourrait-on pas lui permettre rapidement d'y retourner, accompagnée de son époux, cela va sans dire.
Amis belges, n'envoyez pas en Suisse ce que vous ne voulez pas chez vous, merci.
Pour parodier la pub, si ça fait mauvais effet en Belgique, ça fait aussi mauvais effet en Suisse.

Publié par elf le 18 août 2006 à 21:49

Rassurez-vous Elf, nous ne vous l'avons pas envoyée, elle est partie d'elle-même. Les montagnes de Suisse devaient lui rappeler l'Afghanistan ;)

Publié par Ares le 19 août 2006 à 2:06

Si cette femme, qui ne cache pas ses opinions, est là , c'est que le droit Suisse le permet. Si on ne veut pas que le droit Suisse le permette, il faut réfléchir à une initiative populaire qui impose au Conseil Fédéral de prendre des mesures de précaution et lui interdise (tjrs au Conseil Fédéral)d'emmener le peuple souverain dans le pari faustien d'Eurabia à son insu. Des candidats pour y aller?

Publié par louis le 19 août 2006 à 8:06

"Je ne me suis pas encore fait une opinion tranchée à propos de la loi sur l'asile"

Paradoxalement, c'est cet article qui m'a poussé à choisir un camp:

http://www.letemps.ch/dossiers/dossiersarticle.asp?ID=185133

notamment le : "Par une manipulation collective, la Coordination asile fait passer le message à l'opinion publique d'un groupe des 523 homogène, dont les membres sont tous parfaitement intégrés, avec un travail et des revenus, et qui sont tous victimes de décisions arbitraires. C'est bien sûr exagéré, voire absusif, mais le canton, défaillant, se révèle incapable de rétablir un semblant de vérité."

C'est dommage parce qu'en m'ayant presque convaincu il y a deux ans, je ne donne maintenant plus aucune foi à leur message pré-votation :)

Publié par Deru le 19 août 2006 à 9:05

Publié par pk le 19 août 2006 à 10:23

"notamment le : "Par une manipulation collective, la Coordination asile fait passer le message à l'opinion publique d'un groupe des 523 homogène, dont les membres sont tous parfaitement intégrés..."

C'est précisemment la stratégie quasi réglementaire de tous les groupes pro-imigration.

Aux USA, ces associations présentent systématiquement tous les illégaux hispaniques (euphémisme pour "amérindiens")comme d'honnêtes travailleurs voulant juste "a better life", en assumant les jobs que les américains de souche ne veulent pas faire (alliance implicite entre les "idiots utiles" de gauche et le grand patronat toujours à la recherche de "cheap labor").

Résultat des courses, explosion des budgets sociaux, hopitaux engorgés, chute du niveau dans les écoles (1), augmentation de la criminalité (2) et destabilisation ethnique de tout le sud des USA ("white flight" pour ceux qui le peuvent). Le tout au détriment des "blue collars", de la classe moyenne indigène et des couches les plus fragiles de la population (notamment les afro-américains pauvres).

Et les "gauches" ne peuvent même pas récupérer durablement cette évolution au plan électoral, car le vote ethnique surgit aussitôt, tandis que les milieux économiques, obnubilés par le court terme, réaliseront trop tard qu'il n'était peut-être pas très bon pour la marche des affaires de transformer un pays fonctionnel en une succursale de Bogota ou d'Haïti.

Rien d'étonnant évidemment quant on considère la très médiocre capacité d'anticipation de nos "élites" libéral-progressistes. Il me suffit de parcourir la brochure de l'association "Deux fois non", que je viens de recevoir dans ma boîte au lettre, pour réaliser que des gens de la qualité de Ruth Dreifuss ou de Mgr Roduit, abbé de St-Maurice, estiment néanmoins que l'on peut maintenir une nation comme l'on dirigerait le pays des Teletubbies.

Cet article du Spectator explicite bien les choses:

"To the Left, Britain's social institutions are bastions of privilege that must be remodelled or destroyed to make way for multiculturalism. The resulting cultural war has left British society brutalised and infantilised, and wide open to attack.

Why should British Muslims respect a culture that has no respect for itself? They are quite rightly horrified by the degeneracy of much of what passes for British culture today - the soaring teenage pregnancies, the rampant drug use, the violent city centre no-go areas on a Friday and Saturday night - and they don't want any truck with it. They see that multiculturalism quickly becomes no culture, which makes them all the more determined to hang on to their own.

And they see - as I saw in Birmingham last year - a Left-liberal elite that is so craven in its desire to appease minorities that it has lost the resolve to confront the dangers it has unleashed."

theaustralian.news.com.au/story/0,20876,20163815-7583,00.html

(1) il est toujours fort comique d'entendre un Charles Beer expliquer que le niveau d'une classe, où les élèves parlent une dizaine de langues différentes, ne peut baisser et que c'est même un avantage. De la pensée magique tout simplement.

(2) consulter les stats de la prison de Champ-Dollon:

http://www.geneve.ch/penitent/champ-dollon/welcome.asp?rubrique=champ-dollon_statistiques

Publié par fass57 le 19 août 2006 à 11:19

Pas de bol, on l'a semble-t-il récupérée!!!

BELGA, 19/08/06 20:22

La veuve d'un des assassins de Massoud serait de retour en Belgique

Malika el-Aroud, veuve d'Abdessater Dahmane, l'un des deux assassins du commandant Massoud, serait de retour en Belgique, rapporte le quotidien régional suisse La Liberté.

Sur son site internet, cette ressortissante belge d'origine marocaine, affirme sous le pseudonyme d'Oum Obeyda: "Je suis rentrée en Belgique, je suis hyper heureuse d'avoir quitté la Suisse", précise le quotidien. Mme. el-Aroud fait l'objet d'une procédure judiciaire en Suisse pour "participation à une organisation criminelle et provocation publique au crime ou la violence via internet". Une instruction est en cours. Dans une interview qui devrait être diffusée sur la chaîne américaine CNN le 23 août prochain, mais dont des extraits sont déjà publiés sur le site de la chaîne d'information continue, la veuve professe son "amour" pour Oussama Ben Laden, affirmant qu'être la veuve d'un "martyr" est "extraordinaire". Un temps inquiétée par la justice belge qui la soupçonnait de complicité dans le meurtre du chef de l'Alliance du Nord afghane, elle avait été relâchée faute de preuves, en 2003.(FLO)

Publié par pistache le 20 août 2006 à 9:06

@pistache
Merci pour cette bonne nouvelle vue du coin des Alpes qui est sans doute dûe à la procédure judiciaire pour "participation à une organisation criminelle et provocation publique au crime ou la violence via internet".

Même si elle devrait réjouir fass57, force est de constater que la capacité de nuisance pour l'Occident, et donc pour la Suisse aussi, de cette "veuve noire" n'a pas diminué pour autant.

Publié par elf le 20 août 2006 à 20:49

Avec des déclarations pareilles c'est en prison qu'elle devrait se trouver.

Pourvu que la Suisse demande enfin l'extradition de cette incitatrice au martyr et la mette à l'ombre de nombreuses années...

Publié par Ares le 21 août 2006 à 0:17

Est ce que l'on peut dire dans le cas de l'assassin de Massoud, la mafia russe... et bcp d'autres malfrats en tout genre, voir bcp d'autres terrorristes internationaux, est ce que les autorité Suisse ne sont pas complices?

Comme c'est dit plus haut, l'argent n'a pas d'odeur!

Voila un autre point que je ne comprends pas, enfin, que j'ai du mal a accepter, la neutralité Helvete!? Neutre?

Pouvez expliquer la morale de l'histoire!?

Publié par Fred le 21 août 2006 à 19:22

Hélas, les "paradis fiscaux" à l'ére de l'électronique sont plus nombreux que jamais :(

Un "simple" ordinateur - sécurisé pour le moins -suffit pour enregistrer des tas de milliards virtuelle...

Je me demande si une bombe EMP déposé prés des principaux établissements qui font de l'argent sale ne suffirat pour régler quelques problémes - plus d'argent, plus de corruption par exemple :) -

Publié par Frédéric le 21 août 2006 à 20:13