« Quelles limites à la liberté ? | Accueil | Vers des êtres multitâches »

21 février 2006

Allez tous aux singes !

AuxSinges.jpg

Voici une année, je partais pour l'Indonésie afin de rejoindre la task force de l'armée suisse engagée sur l'île de Sumatra dans une mission d'aide humanitaire d'urgence. En arrivant au PC du contingent, situé dans une salle de conférence de l'hôtel Garuda Plaza à Medan, j'ai eu droit - comme le reste du détachement, nommé 3e rotation - à un briefing général sur la situation et sur notre engagement. Mais l'une des choses qui m'a frappées, dans les premières heures de mon séjour, c'est que plusieurs officiers de l'état-major parlaient régulièrement de singes. Un intérêt pareillement manifeste pour cette espèce ne laissait de m'interpeller ; ne sachant trop si mes commensaux parlaient effectivement des animaux en question, ou si l'atmosphère de la mission s'étaient tellement détériorée que le substantif s'appliquait désormais aux autochtones, je me suis abstenu de toute interrogation déplacée.

Après quelques jours, et alors que mon acclimatation était en bonne voie, c'est le commandant du contingent - le colonel EMG Yvon Langel - qui s'est mis à parler avec le plus d'insistance de la chose. « Vous irez aux singes !», disait-il à plusieurs officiers sans leur laisser de réplique ; « avant de partir, aux singes !», rappelait-il à 2 pilotes alors en fin de mission ; « lundi prochain, tu vas aux singes ! », tançait-il son remplaçant ; « déjà allés aux singes ? », demandait-il à d'autres membres du contingent. Ce leitmotiv prenait dans sa bouche un ton comminatoire qui le rendait intriguant. De toute évidence, chacun devait franchir ce passage obligé, cette aventure qui prenait peu à peu dans mon esprit les atours d'un rite initiatique. Monnerat ? Aux singes ! Bolomey ? Aux singes ! Duschmoll ? Aux singes ! Allez tous aux singes !

Eh bien nous y sommes allés, aux singes, et cette excursion dans un parc national où des orang-outangs mènent une vie semi-domestique était en fait la journée de repos organisée par la task force - raison pour laquelle le commandant, qui nous accompagnait, tenait tant à nous y envoyer. J'en ai ramené un T-shirt trois tailles trop petit pour moi, des colliers aux motifs taillés dans la noix de coco que j'ai offerts à des personnes chères à mon cÅ“ur, et surtout plein de souvenirs visuels, auditifs, gustatifs et émotionnels. Une journée loin de la mission, loin des vols au-dessus des régions dévastées par le tsunami, sans doute essentielle pour l'équilibre d'hommes travaillant 7 jours sur 7 jours, 14 heures par jour, depuis 1 mois et demi, à 10'000 kilomètres de leurs proches.

Depuis, quand j'entends parler de singes, j'ai un sourire en coin! :)

Publié par Ludovic Monnerat le 21 février 2006 à 20:28

Commentaires

Tu te souviens bien qu'en Malay (ce qui implique Bahasia Indonesia comme Bahasia Melayu), "orang" veut dire "humain", "homme", ou dans quelques contextes, "être"...?

Donc si tu cherches un peu, tu peux aussi vite trouver la traduction de "utan", et naturellement du mot "kampung"....

Publié par mousseman le 21 février 2006 à 23:28

j'adore les singes!!! merci de cette photo. Pouvez vous m'en envoyer sur mon adresse e.mail svp... merci

Publié par Christine le 17 avril 2007 à 16:26