« L'emploi possible de l'armée | Accueil | Helvetia dans la brume »

8 novembre 2005

Alerte média : la RSR

L'article paru aujourd'hui dans Le Temps a attiré l'attention d'autres médias, comme le Courrier International (merci à Guillaume pour l'avoir signalé), et la Radio Suisse Romande m'a invité demain à participer à l'émission Radio Public. J'ai donc demandé et obtenu un bref congé de l'exercice EM auquel je participe, afin de répondre aux questions des auditeurs de La Première sur les violences urbaines en France et la perspective de guerre civile en Europe.

COMPLEMENT I (9.11 1115) : L'émission s'est apparemment bien déroulée, le journaliste Urs Gfeller s'est déclaré très satisfait lors d'une brève conversation téléphonique à l'issue de celle-ci, et les premiers feedbacks ont été très bons. Elle peut être écoutée ici si vous souhaitez en juger. Ces émissions en direct sont toujours des expériences intenses et intéressantes, même s'il est difficile de placer tous les messages recherchés.

COMPLEMENT II (9.11 1315) : Comme toujours, l'intérêt des médias fonctionne comme un enchaînement. Un article dans Le Temps a intéressé RSR La Première, puis une émission de celle-ci intéresse son homologue alémanique SF DRS. Je vais ainsi donner une interview téléphonique enregistrée en fin d'après-midi, pendant quelques minutes durant lesquelles je laisserai de côté mes tâches dans l'exercice EM. En allemand, naturellement. Voilà autre chose ! :)

COMPLEMENT III (9.11 1730) : Il a vraiment fallu jongler pour réaliser cette interview, puisque je l'ai casée entre deux rapports du chef de l'état-major de conduite de l'armée ! L'enregistrement s'est apparemment bien passé, et le tout sera diffusé pendant quelques minutes durant le journal de 1800 de DRS 1. Il ne manquerait plus que l'anglais pour faire le tour de mes modestes connaissances linguistiques...

COMPLEMENT IV (9.11 2100) : La DRS 1 a mis en ligne l'interview en question, à cette adresse, dans le cadre de l'émission Echo der Zeit. Je l'ai écoutée lors de sa diffusion, et je ne suis pas trop satisfait du résultat : je ne maîtrise pas encore suffisamment l'allemand pour pouvoir obtenir un résultat comparable au français (ou à l'anglais, que l'on a l'occasion d'entraîner dans les activités internationales). Mais c'était une première que franchir la barrière des röstis sur les ondes !

Publié par Ludovic Monnerat le 8 novembre 2005 à 21:28

Commentaires

Autre sujet d'actualité : l'utilisation de phosphore blanc par l'armée américaine :
http://www.globalsecurity.org/org/news/2005/051015-napalm.htm

La question de l'utilisation de la torture revient également sur le devant de la scène.

Inévitablement, ce genre de sujets va provoquer une certaine rancÅ“ur envers les Etats-Unis.

Alex

Publié par Alex le 9 novembre 2005 à 8:58

Disons qu'il est important surtout de retrouver les coupables habituels, histoire de détourner l'attention des banlieues françaises.

Le phosphore: Pourquoi ne pas s'indigner carrément que les américains ont utilisé des BOMBES? Des-bombes-qui-tuent-des-gens, rendez-vous compte!! Alors qu'ils sont simplement en guerre en Irak! Depuis quand utilise-t-on des explosifs dans un conflit? Quelle bande de bouchers sanguinaires! Ils tuent des ennemis en plus! Et ça leur fait mal, aux ennemis, dans leur chair! C'est ignoble.
...Les médias ne vont pas rappeler que les militaires US ont explicitement demandé aux civils d'évacuer la ville avant leur offensive sur Falloujah. Mais non, tous les djihadistes qui sont restés là -bas sont devenus par la magie médiatique des "civils". Comme c'est pratique!

Sur la torture, j'en connais assez peu mais je suis sûr que laisser un prisonner aux mains de la police turque (c'est un exemple au hasard) peut être assimilé aux yeux de certaines personnes à de la torture - ces mêmes bien-pensants en croisade soutenant simultanément l'adhésion turque à l'UE et sa conformité aux normes européennes.

Bref, rien que le menu standard.

Publié par Stephane le 9 novembre 2005 à 9:27

Bravo Ludovic pour ta lucidité et ton aptitude à en médiatiser le fruit !

Publié par Alceste le 9 novembre 2005 à 9:30

Très bien!

Publié par Sisyphe le 9 novembre 2005 à 10:33

Dommage que la brièveté de l'émission empêche de développer plus en profondeur ces importants sujets: c'est pas tous les jours qu'on donne la parole à un expert militaire plutôt qu'aux sociologues aux discours souvent convenus sur les ondes de la 1ère.

Les questions et commentaires des auditeurs étaient aussi très interessants.

Publié par fingers le 9 novembre 2005 à 11:49

Stéphane, votre comportement est quelque peu puéril. Les munitions au phosphore ne sont pas des armes comme les autres, notamment en raison des dégâts et souffrances (physiques et psychologiques) causées aux êtres humains qui sont touchés. Ne pas vouloir comprendre cela relève d'un manque d'ouverture d'esprit patent. D'ailleurs pourquoi pensez-vous que l'armée américaine aurait essayé de cacher l'information ?

Quant à votre seconde remarque, je la trouve déplacée et sans intérêt.

« Sur la torture, j'en connais assez peu mais je suis sûr que laisser un prisonner aux mains de la police turque (c'est un exemple au hasard) peut être assimilé aux yeux de certaines personnes à de la torture - ces mêmes bien-pensants en croisade soutenant simultanément l'adhésion turque à l'UE et sa conformité aux normes européennes. » Stéphane Biner
Une information présentée ce matin sur RSR1 (rapport sur la Turquie) indiquait que la détention arbitraire et les mauvais traitements infligés aux prisonniers constituaient des problèmes que la Turquie devait régler, avant de songer intégrer l'UE.

La prochaine fois réfléchissez un peu avant de vous mettre à taper férocement n'importe quoi sur votre clavier.

Alex

Publié par Alex le 9 novembre 2005 à 12:04

Alex et Stéphane, pourrais-je vous prier de rester dans le cadre de ce billet, qui porte avant tout sur le thème des violences urbaines et de leur développement? Je ne doute pas de l'intérêt des munitions au phosphore, mais je vois mal le rapport direct avec ce thème... Merci ! :)

Publié par Ludovic Monnerat le 9 novembre 2005 à 12:35

C'est noté.

J'aimerais vous adresser une requête : ne serait-il pas possible de créer une rubrique dans laquelle il serait possible de mentionner des informations ayant un lien (direct ou indirect) avec les thèmes traités sur votre blog.

Salutations


Alex

Publié par Alex le 9 novembre 2005 à 15:44

En d'autres termes, vous souhaiteriez que j'ouvre un espace de discussion relativement libre, sans thème précisément défini, pour discuter de questions d'actualité. Pourquoi pas ? Naturellement, il faudrait que cela réponde à un vrai besoin... D'autres avis devraient être donnés. Je crois que la meilleure manière serait de faire un billet pour justement demander ces avis. J'avais de toute manière l'intention de le faire prochainement, car une innovation majeure sera bientôt apportée à ce blog... :)

Publié par Ludovic Monnerat le 9 novembre 2005 à 15:47

« En d'autres termes, vous souhaiteriez que j'ouvre un espace de discussion relativement libre, sans thème précisément défini, pour discuter de questions d'actualité ». (LM)

Merci pour votre réponse !
En gros, oui c'est ce que je propose. Pour garder la maîtrise des informations circulant sur votre site, je pense qu'il serait souhaitable que les sujets transmis soient avalisés par vous-même avant leur parution.
La publication d'une série règles pourraient également servir à prévenir les débordements.

Alex

Publié par Alex le 9 novembre 2005 à 17:22

Je me réjouis d'entendre cela dans la langue de Friedrich Dürrenmatt! Je compte bien que tu nous indiqueras le lien de l'enregistrement! CEla me permettra d'y attirer l'attention de mes connaissances germanophones.

Au reste, je salue la très bonne idée d'Alex. J'attendrais le billet là -dessus avant de m'exprimer plus.

Publié par Sisyphe le 9 novembre 2005 à 17:27

Personnellement, je trouve l'idée excellente et il existe d'ailleurs pour certains moteurs de blogs des systèmes de tribunes libres qui permettent aux gens d'indiquer une 'breaking news', par exemple, dans un coin de la page d'accueil...

En parlant d'innovations, je trouve que le système de compléments actuels est vraiment intéressant, mais malgré cela, des commentaires vraiment dignes d'intérêts sont systématiquement perdu dans des fils qui « sortent » de la page principale. Si ce blog tourne sous Dotclear, quelques petits plugins (non testés !) qui ne sont pas des gadgets et qui permettent de limiter cet « effet de blog » :
http://www.dotclear.net/forum/viewtopic.php?pid=24336 (billets voisins)
http://francois.gplservice.fr/2005/01/30/55-plugin-dotclear-derniers-commentaires-v0.1 (lascomments)
http://www.aen0.net/blog/187-plugin-tribune-libre-disponible (tribune libre)
http://franck.paul.free.fr/dotclear/?2005/06/16/213-plugin-table-des-matieres (table des matières)

(Hum, désolé de ne pas avoir attendu le billet pour réagir!)

Publié par nobody le 9 novembre 2005 à 17:32

D'accord pour tenter l'expérience. Je préfère effectivement avaliser le sujet ; puisque le site porte mon nom, je m'identifie d'assez près à son contenu, même en faisant des efforts pour être aussi ouvert d'esprit que possible ! :)

Je vais donc créer la chose, à la manière de Charles Johnson et de ses Open Thread sur Little Green Footballs, mais en indiquant le sujet dans le texte.

Publié par Ludovic Monnerat le 9 novembre 2005 à 17:33

L'interview RSR de ce matin remarquable! Un espace de discussion relativement libre n'aurait pas sa place dans ce blog. Il y a parfois des excès de certains, mais la "remise à l'ordre" de ce jour devrait inciter à une certaine retenue aux participants autrement aucun intérêt à lire les commentaires. Certains compléments sont très pointues avec des liens forts intéressants qui complètent vos billets. Autre suggestion les limiter à 10 lignes. Améliorer la présentation, le retour et votre blog sera très consulté et entrera en piste pour l'award 2006.

Publié par Marcel le 9 novembre 2005 à 17:33

Merci à Marcel et à nobody pour les commentaires et les suggestions. Il faut que j'explore ces plug-ins pour mieux gérer les commentaires ; depuis le début de la semaine, j'ai d'ailleurs dû effacer une vingtaine de commentaires complètement hors sujet ou inacceptables. Maintenant, Marcel, est-ce que vous demandez à limiter la longueur des billets, celle des compléments ou celle des commentaires ? Cela me paraît un point important (dans le cadre de ce blog en tout cas!).

Tiens, Sisyphos, on dit la langue du Dürrenmatt, maintenant, et non celle de Goethe ? Devrait-on, de même, dire la langue de Ramuz et non celle de Molière ? Cette helvétisation des locutions est certes séduisante. Mais comment dès lors traduire la langue de Shakespeare ? ;)

Publié par Ludovic Monnerat le 9 novembre 2005 à 17:42

Tu me vois encore plus impatient de voir ce changement annoncé que l'arrivée de Pajamas Media...! Je savais que nous nous rapprochions d'un LGF francophone... En mieux.

Publié par Sisyphe le 9 novembre 2005 à 17:43

Il faut remercier Alex, l'idée lui revient ! Maintenant, pour ce qui est de faire mieux que LGF, franchement, tu exagères... :)

Publié par Ludovic Monnerat le 9 novembre 2005 à 17:46

J'aurais aussi pu dire la langue de Moritz Leuenberger. Mais cela aurait constitué un abus inadmissible... :D

Publié par Sisyphe le 9 novembre 2005 à 18:04

Pour être plus sérieux, je pense qu'il ne faut surtout pas tomber dans une limitation de longueur des billets (je ne pense pas que cela était dailleurs la proposition de Marcel). Cela nuirait beaucoup trop à la qualité de ce site. Ce serait trop LGF-like. Car au niveau analyse, il est clair que ce blog est largement supérieur à LGF.
Peut-être que tu pourrais par contre installer un genre de scroll-down menu indiquant globalement les commentaires récents dans le blog. Ce genre de gadget (en code html) est même disponible pour blogspot.

Publié par Sisyphe le 9 novembre 2005 à 18:05

Même idée pour les compléments que tu ajoutes. Souvent, on risque des manquer. Le tout donc dans le genre:

-billets récents
-compléments récents
-commentaires récents

Publié par Sisyphe le 9 novembre 2005 à 18:27

J'ai transmis à mon informaticien pour les commentaires. En revanche, pour les compléments, je ne vois pas encore comment il serait possible de procéder.

Publié par Ludovic Monnerat le 9 novembre 2005 à 18:49

Oui je vois le problème. Peut-être en ajoutant simultanément un commentaire annoncant le complément. Ainsi cela passerait dans le "commentaires récents". Tu l'as d'ailleurs fait récemment. C'est un peu du bricolage, j'en conviens. Mais ça a l'avantage de permettre d'être sûr de pouvoir suivre les updates et non seulement les commentaires.

Publié par Sisyphe le 9 novembre 2005 à 18:56

Vous allez transformer ce blog en forum ;)

Publié par Frédéric le 9 novembre 2005 à 20:04

Comment dire...je suis sidéré par le degré de liberté de parole accordé par ce média helvétique. Je ne crois sincèrement pas qu'il eut été possible d'entendre un discours tel que le votre sur Europe 1, France Info ou RTL...

C'est sans doute lié aux pricipes de la démocratie directe.

En tout état de cause, félicitations pour la clareté dont vous avez fait preuve, tant dans la forme que dans le fond, elle fait honneur à votre qualité "d'expert militaire".

Publié par Winkelried le 9 novembre 2005 à 20:37

Je propose de phosphorer plutôt sur les meilleurs moyens de préparer et d'organiser la population à l'éventualité (la fatalité) de la généralisation d'émeutes. Qu'il 'agisse d'une manifestation du djihad, comme je l'affirme, ou d'un phénomène socioculturel nébuleux qui reste à expliquer, longuement, comme les braves gens veulent le croire, n'est après tout que secondaire. Ce qui compte, c'est de réfléchir aux moyens de réagir.

Faut-il faire confiance aux autorités, à l'État, à l'armée? Dans quelle mesure les règles en vigueur et les stratégies préparées par les autorités dans de tels cas sont-elles applicables et leur efficacité vérifiée? Ou faut-il responsabiliser les citoyens? Comment? Quels sont les critères permettant de se diriger dans la réflexion sur ces thèmes? Qu'est-ce qui est important? Que faut-il sauvegarder et à quoi peut-on renoncer? Quelles règles de vie ou de civilisation doivent à tout prix être respectées? Quelles autres doivent être assouplies? Comment reconnaître l'ami et l'ennemi dans un contexte de guerre civile larvée? Quelles limites fixer à l'action des différents organes impliqués? Quelles mesures disciplinaires prendre, envers qui, dans quels cas, par qui? Qui doit décider? Qui peut décider?

Je pense pour ma part que personne ne connaît vraiment les bonnes réponses à ces questions. Mais si un maximum de gens y réfléchissent, le moment venu, nous pouvons espérer qu'un minimum de gens y apporteront de mauvaises réponses.

Publié par ajm le 9 novembre 2005 à 21:21

danke für das gespräch auf drs1 (echo der zeit). ich mache einen hinweis auf ihre hinweise in meiner übertragung: http://intervention.ch/rebell.tv/552.wmv

ein sozialarbeiter aus marokko schätzt die lage sehr ähnlich ein.

Publié par /sms ;-) le 9 novembre 2005 à 21:51

J'ai mit le lien sur votre entretien radiophonique sur l'article consacrée au violence sur le wiki francais :

http://fr.wikipedia.org/wiki/Accueil

Savez vous si le lien est durable ?

En apparté, nouvelle vague d'attentats, cette fois à Amman, 3 hotels internationaux ont été touché ce soir. Une pensée pour les victimes.

Publié par Frédéric le 9 novembre 2005 à 22:10

J'ai fait de même que Frédéric sur mon blog.

Publié par Sisyphe le 9 novembre 2005 à 22:18

Je pense que ces liens sont durables. J'ai retrouvé parfois des interviews vieux de plusieurs mois sur le site de la RSR. Qui vivre verra... :)

Merci pour les liens !

Publié par Ludovic Monnerat le 9 novembre 2005 à 22:21

Pour Ludovic - navré de n'avoir pas répondu plus vite en déplacement!
La limitation à 10 lignes vise en particulier les commentaires, pas vos billets, ni les compléments. Parcourir les réactions est intéressant pour analyser le comportement face à la pertinence de vos analyses. Relever les liens ajoutés au commentaire sont très souvent un complément fort utile, mais de grâce éliminez rapidement les états d'âmes de certains qui n'apportent pas grand chose à la réflexion ni aux débats. Dès que cela dépasse 30 commentaires cela devient difficile! Quant aux attaques des extrêmes, plus votre site est lu plus vous en serez la victime! Il faudra malheureusement faire rapidement le ménage, c'est après tout votre blog à vous de choisir vos invités

Publié par Marcel le 11 novembre 2005 à 12:15