« Le bilan d'août | Accueil | La fin du multiculturalisme ? »

3 septembre 2005

Alerte à la folie furieuse (7)

Une bonne partie des médias européens n'ont pas tardé à attribuer à George W. Bush la responsabilité des dégâts engendrés par la tempête Katrina au sud des Etats-Unis. "Le désastre était prévu, Bush l'a ignoré", voilà ce que l'on peut lire ce matin dans une dépêche remaniée publiée par 24 Heures, avec un argumentaire qui laisse pantois :

Des Cassandre scientifiques avaient mis en garde contre les effets apocalyptiques qu'un cyclone pourrait avoir sur La Nouvelle-Orléans, mais leurs avertissements ont été ignorés et les fonds nécessaires dépensés pour la guerre en Irak, selon des experts.

De telles affirmations, qui permettent ensuite aux éditorialistes de gloser une fois encore sur la vilénie de Bush et de tout ce qu'il entreprend, sont en réalité totalement contraires aux déclarations des responsables américains, qui insistent que les digues rompues par l'ouragan étaient en bon état et que la décision concernant leur hauteur avait été prise des décennies plus tôt :

In a telephone interview with reporters, corps officials said that although portions of the flood-protection levees remain incomplete, the levees near Lake Pontchartrain that gave way--inundating much of the city--were completed and in good condition before the hurricane.
However, they noted that the levees were designed for a Category 3 hurricane and couldn't handle the ferocious winds and raging waters from Hurricane Katrina, which was a Category 4 storm when it hit the coastline. The decision to build levees for a Category 3 hurricane was made decades ago based on a cost-benefit analysis.

Mais à quoi bon se soucier de vérité et de nuance lorsqu'il est possible d'exprimer sa haine et sa rancoeur? Il y a vraiment quelque chose de pourri dans le monde des médias.

Publié par Ludovic Monnerat le 3 septembre 2005 à 11:23

Commentaires

ON en reviendra bientôt aux croyances moyennâgeuses (bizarre on dirait que cet effet se généralise?) dans lesquelles on attribuait tous les maux du monde à un personnage que l'on n'appréciait pas...

Une politique extérieure forte attire forcément les rancoeurs des bien-pensants et autres naïfs dont le monde est peuplé d'individus "modérés" et inoffensifs...

Publié par Ares le 3 septembre 2005 à 12:02

Encore une fois, la partialité de nos médias trouve une nouvelle occasion de s'exprimer.

France-infos, station radio publique d'information en continu, annonce toutes les heures à nos concitoyens que l'argent et les moyens consommés en Irak mettent en péril un sauvetage rapide des sinistrés. Comme si les réserves du Trésor américain avaient soudainement disparues, dispersées par l'horrible administration Bush. Les fonds d'urgence débloqués et l'élan de génrosité national apportent un démenti cinglant à cette assertion.
Puis on explique aux auditeurs que seuls les plus riches ont pu s'échapper et que la plupart des victimes sont des noirs pauvres. Le tout en passant rapidement sur le fait que la zone sinistrée représente quand même la moitié de la superficie de la France et que de nombreux appels et moyens ont été mis en place avant l'ouragan pour évacuer les habitants. De nombreuses personnes n'y ont effectivement pas répondu à la fois par l'habitude de ce genre d'événements et par crainte du pillage. Il ne faut pas confondre inaction de l'Etat et manque de responsabilité du citoyen.

Toutes les heures donc, les auditeurs de France-info ont ainsi droit à leur petite leçon d'antiaméricanisme.

Publié par JLV le 3 septembre 2005 à 12:11

Rectification, une bonne partie des médias Européen ET Américain.

"Comment est-il possible que le gouvernement ait été aussi peu préparé pour une crise aussi largement annoncée ?", se demande le quotidien Washington Post

USA Today, l'unique journal national, souligne le fait que les Noirs et les pauvres sont les plus touchés par la crise humanitaire qui s'est développée dans le sud des Etats-Unis, notamment en Louisiane.

Même le Wall Street Journal, proche de l'administration républicaine de George W. Bush, estime que les autorités sont en partie responsables du chaos.

http://www.lemonde.fr/web/article/0,[email protected],[email protected],0.html

Publié par Fred le 3 septembre 2005 à 12:54

A lire les médias américans, ce n'est pas vraiment l'admiration qui prime. mais plutôt le fait qu'il soit resté en vacances, n'a que dédaigneusement survolé la région après deux jours et «rien dans l'attitude du Président, qui semble nonchalant jusqu'à l'indifférence, n'indique qu'il comprenne la profondeur de la crise». ce n'est pas de moi qui le dit mais le new york times. pas franchement un journal anti-americain.
Il semble en tous cas que les USA découvent qu'ils ont une forte population de miséreux, et que les pillards sont en majorité des gens qui au bout de deux jours avaient faim et soif. et vous que feriez vous si votre famille se retrouvait dans cette situation?

Publié par T-Buster le 3 septembre 2005 à 14:24

Le NY times n'est peut-être pas "anti-américain", mais anti-républicain, certainement.

Publié par Ruben le 3 septembre 2005 à 14:32

Pour JLV.
c'est la gouverneure de la Louisiane katleen Blanco qui c'est plainte que les soldats de la garde nationale manquaient du fait qu'il était en irak...
après 5 jours, les américains eux aussi constatent qu l'aide n'arrive pas vraiement.
alors plutôt que dire que toutes critiques ou commentaires est de l'anti-américanisme primaire, il faut se renseigner.

Publié par T-Buster le 3 septembre 2005 à 14:33

Bush n'est pas la cause du désatre naturel! Il n'est pas encore le Tout-Puissant!

Mais Bush a eu étrangement, pour un "war president", la même réaction qu'il a eu le 11-9: le nul, rien.

Le républicains qui eux n'en sont pas à leur dernière présidence s'en plaignent, eux ils ont comme objectif de rester au pouvoir.

L'Amérique de Reagean, Bush sr et Bush junior (et celle qui les a subi) se réveille presque sans essence (les européens doivent leur en envoyer), avec des dizaines de milliers de morts (au moins) qui auraient pu être évités soit par un plan d'évacuation (si on arrive à transporter une armée on devrait pouvoir le faire pour des civiles qui n'emmènent pas les tanks avec eux) soit par un plan de génie civil (colmatage des brèches), une région qui remettra des années à se remettre (si ça ne devient pas une grosse "ghost region"), des citoyens américains qui ont l'air de réfugiés d'un pays du tiers monde tellement ils sont démunis et sans rien, des élicoptères qui ne se posent même pas ... et combiens d'entre eux sont des vétérans?

Ce n'est pas une très belle vitrine pour les USA ... et ça ne servira pas beaucoup la politique étrangère USA non plus, projetter une sensation de puissance ... un moyen orient très attentif à la "face" ne manquera pas de s'en appercevoir et agir de conséquence, les ayatollah en premiers.

Les Saudiens n'interviennent même plus pour contenir le prix du pétrole ... manque de "respect" pour la puissance des USA ou bien préférence pour des bénéfices à distribuer d'un côté (saudien) vers l'indoctrinement "wahabito-jihadiste" et de l'autre côté vers les poches profondes du gouvernement pétrolier (copains à Bush).

Le gouvernement chiraquien laissant mourrir les dernier survivants de Verdun par cause de canicule (par manque de prévention et de thérapie) ne fit pas meilleure mine non plus, mais ça ne se voyait pas à la télé!

Publié par Mikhaël le 3 septembre 2005 à 14:49

"c'est la gouverneure de la Louisiane Katleen Blanco qui c'est plainte que les soldats de la garde nationale manquaient du fait qu'ils étaient en Irak..."

Et alors ?

J'ai pas non plus suivi les choses de très près, mais je vois pas du tout ce que ça change ? En Irak ou ailleurs, ils SERVENT leur pays !

Et si la gouverneure est pas assez futée pour (ce qui est prévu dans les procédures entre états américains en cas de catastrophe majeure) demander des compléments de force à des états voisins (et qu'en plus elle en soit à se chercher de telles excuses), on se demande bien à quoi elle... SERT, elle !

Publié par jc durbant le 3 septembre 2005 à 14:52

Les luttes partisanes dans ce genre de cata me paraissent bien basse, que ce soit les médias, politiques, etc...

Dans les victimes, ils y a certainement républicains, démocrates, blancs, noirs...
Et les premiers a s'en plaindre sont bien ces victimes...
Bush renderas des comptes au moments voulus, et les premiers a le jugés seront ces mêmes victimes... Il seront bcp mieux placer que nous...

En attendant, bien que je ne sois pas "pro américain", je soutient tout de meme ces victimes. Au moins dans la pensée... C'est d'abord a eu que je pense...Meme si on peut trouver mes propose demagos, je le pense...

Publié par Fred le 3 septembre 2005 à 14:55

Sur le "jugement" de Bush et de son administration, il est quand pas tout seul, je fais completement confiance aux citoyens Américains! (Pour une fois!)

Publié par Fred le 3 septembre 2005 à 15:04

Oserions-nous dire tout haut ce que nous pensons tout bas! pourquoi nous étonner de cet argumentaire qui nous laisse pantois ? de cette folie furieuse ! oui nous avons à faire non plus à de la désinformation mais bien à des actes de subversions. Une catastrophe de cet envergure engendre le Chaos. Personne ne peut être tenu responsable du Chaos et 5 jours est un record mondiale d'intervention rapide ( même si pour les victimes c'est toujours trop long et j'en sais quelque chose ). La sécurité civile ne pouvait donner son plein rendement car il faut garder à l'esprit qu'un million et demi de personnes ont été évacuée et que celles qui ont décidé de rester comprenaient certainement beaucoup de personnes dont la mobilité était compromise pour différente raisons. Il faut préciser qu'en Amérique du Nord on ne peut évacuer de force des personnes qui veulent rester et qui démontre un minimum d'auto suffisance ( j'ai en tête le cas d'une personne très âgé qui refusa de quitter sa maison mobile durant le Grand Verglas du Québec et qui a survécu sur ses réserves sans électricité ni eau courante pendant un mois et c'était en janvier. Elle était visitée régulièrement par des Bénévoles, la Croix rouge, la Police et l'Armée et c'est tout ce qu'on pouvez légalement faire ). Ne nous trompons pas de discours c'est la tête de Bush président des État Unis qu'on cherche à faire tomber. C'est une attaque en règle de notre société Occidentale. C'est une subversion de " l'intérieur " que nos systèmes démocratiques déliquescents engendrent. C'est la trahison des Médias car ce n'est plus de la désinformation mais une attaque vicieuse de ce que nous sommes en laissant croire aux plus naïf au mirage d'une société écolopacificoéquitable.

Publié par Yves-Marie SENAMAUD le 3 septembre 2005 à 15:11

J'espère que personne ne trouvera vos propos "démagos", car c'est une preuse d'humanité que de ressentir de l'empathie pour ces pauvres gens qui viennent probablement de tout perdre.

Publié par Ruben le 3 septembre 2005 à 15:12

Et la meilleur façon de leur venir en aide est de donner à la Croix Rouge ( et je parle pour avoir vécu leur aide ) .

Publié par Yves-Marie SENAMAUD le 3 septembre 2005 à 15:47

Publié par Ruben le 3 septembre 2005 à 15:51

Je vous donne en partie raison, YM, mais quand le maire Nagin sort, visiblement rassénéré, d'un entretien avec le président, et dit: "We need a chain of command", et ce 4 jours après le désastre, vous vous posez des questions.
PS- Rumeurs de cannibalisme pour survivre, maintenant.

Publié par al le 3 septembre 2005 à 15:51

Petite illustration de ce que vient d'expliquer YMS (sur le blog du correspondant américain de Libération)!


Abomination

Ce qui s'est passé à la Nouvelle Orléans cette semaine est une honte absolue.
Je suis retourné à la NO ce matin, toujours avec Julian. Je ne pensais pas voir pire que la situation de mercredi, mais j'avais tort.
Des milliers de gens étaient agglutinés autour du Convention Center, abandonnés à eux-même. Ils attendaient des bus qui ne venaient pas. Plusieurs sont morts, et les autorités n'ont même pas emporté les cadavres qui restent là , posés à même le trottoir. On leur jette des rations alimentaires et des bouteilel d'eau du haut d'un hélicoptère, ou du haut du pont voisin. Comme à des pestiférés. Ils vivent dans la peur, surtout la nuit, à cause des gangs, des armes. Ils ont soif et faim. Les toilettes du centre débordent d'excréments. Vous pouvez imaginer l'état d'exaspération et de colère de ces gens. "Ecrivez que si les bus ne viennent pas, on va mettre le feu à la ville" m'a juré un type.
Car l'autoroute est juste à côté est parfaitement sèche. Les aider, les tirer de là , serait facile. Pourquoi a-t-il fallu attendre quatre jours pour commencer à leur promettre des bus ?
Au début, en débarquant dans cette foule en colère, nous avions un peu peur. Aucun n'a été agressif, tous ont été amicaux, clamant simplement leur indignation, leur souffrance, et leur sentiment profond d'être traités comme des animaux parce qu'ils sont noirs et pauvres.
P.R.

Posted by Pascal Riché on septembre 2, 2005 at 05:08 PM | Permalink

Merci PR.

Ces mots, à eux seuls, justifient l'existence de ce blog.
Merci Pascal. Du fond du coeur. Tenez bon. Témoignez.

Oublions la politique.
Ces gens ont besoin d'aide.
Point.

Rédigé par: Jerome | 3 sept. 05 02:49:35

J'en ai des larmes aux yeux.

Rédigé par: Jerome | 3 sept. 05 02:52:34

Jérôme, on est au coeur du politique, de la vie de la cité. La politique consiste, pour moi, dans l'amélioration constante des conditions de vie de ses concitoyens (au moins en démocratie.) L'oublier, c'est justement ce qu'a fait Georges Bush en restant dans son ranch texan. L'oublier, c'est tuer des gens.

Rédigé par: Marie-Jean | 3 sept. 05 02:57:05

http://usa.blogs.liberation.fr/2005/09/abomination_.html#comments

Publié par jc durbant le 3 septembre 2005 à 15:52

Beaucoup de gens pensent du bien de ce journaliste ici : http://www.peres-fondateurs.com/forum/viewtopic.php?pid=108173#p108173

Publié par Ruben le 3 septembre 2005 à 15:56

C'est pas de la politique , ça?
"Aucun n'a été agressif, tous ont été amicaux, clamant simplement leur indignation, leur souffrance, et leur sentiment profond d'être traités comme des animaux parce qu'ils sont noirs et pauvres."
Hé bien, 70% de NO est noire et pauvre, ce serait étonnant si les victimes étaient blanches et riches.
Le blog de Libé est une petite enclave de l'antiaméricanisme à New York, qui témoigne de la paresse intellectuelle et concrète de son auteur (voyez le nombre de postes, deux par semaine au maximum, et comparez avec la production de Ludovic, qui lui n'a pas cinq semaines de vacances et a un boulot SÉRIEUX).
Ceci dit, je suis aussi indigné par l'incompétence des services de secours, mais ça n'a rien à faire avec la couleur de la peau. Rappellez-vous aussi que la structure politique de NO est noire...la gouverneure est blanche, l'armée est de couleur arc-en-ciel.
L'affaire est prise en main par des démagogues (Jesse Jackson, Al Sharpton) dont le fond de commerce - littéralement - est l'incitation à la haine raciale et qui ont tout intérêt à maintenir le lumpenproletariat noir dans des conditions abjectes (C'est la clientèle dont ils tirent leurs gras revenus).
Il y a quelques années, j'avais vu Jackson déclarer tranquillement que les noirs américains ne pourraient jamais dépasser leur condition. Rien de plus raciste qu'une telle pensée.
Quant à la gauche (peut-être extrême) américaine, elle fait son foin en mettant absolument tout sur le dos de Bush, alors qu'en ce moment de crise, l'unité nationale devrait être leur première préoccupation. Le problème est qu'il y a ici une cinquième colonne qui se réjouit de voir l'Amérique humiliée.
Pour mémoire les ouragans n'ont rien à faire avec le protocole de Kyoto; tout d'abord, leur intensité a diminué par rapport à la moyenne historique. Secondo, Clinton eût-il fait ratifier le traité par le Congrès(ce qu'il s'est bien garder de faire), la réduction de CO2 eût été de 0.14 % au terme de son application.

Publié par al le 3 septembre 2005 à 16:26

PS- grosse dispute dans mon ménage, voici pourquoi. j'ai eu la bêtise de revendre mon pistolet Magnum 457 il y a quelques mois. Je veux racheter un fusil à canon scié, au vu des événements de Katrina, mais la cinquième colonne domestique a menacé de quitter le ménage si je le faisais. Mes fils, par contre, font partie de la première colonne ;o) Conséquence de l'ouragan, nous avons besoin d'un conseiller conjugal, aucun n'est disponible ;o)
PS 2- La seule décoration que j'ai obtenue par mon passage dans l'arméé helvète comme simple troufion est un insigne de tireur d'élite. Mon physique n'étant plus ce qu'il était, je me contenterai d'un canon scié qui arrose large.

Publié par al le 3 septembre 2005 à 16:47

N'hésitez pas : depuis le moyen-âge, le droit de posséder une arme distingue les hommes libres des esclaves.
Ca reste un élément (au moins symboliquement) fondamental de la pleine citoyenneté.

Publié par Ruben le 3 septembre 2005 à 16:56

Entièrement d'accord, mais quid de mon mariage? ;o)

Publié par al le 3 septembre 2005 à 17:13

Oui, c'est un problème compliqué.

Je crois qu'il n'existe pas de solution mathématique. Courage!

;o)

Publié par Ruben le 3 septembre 2005 à 17:16

Commentaires:
http://louminatti.blogspot.com/
Florilège qui correspond fort bien au titre de ce fil (Alerte à la folie furieuse):
http://chrenkoff.blogspot.com/
Scroll down, le florilège continue

Publié par al le 3 septembre 2005 à 17:41

"celles qui ont décidé de rester comprenaient certainement beaucoup de personnes dont la mobilité était compromise ..."

Primo:
Expliquez-moi SVP si "mobilité était compromise" est la cause ou non de "décider de rester", si oui alors ce n'est pas une décision mais bel et bien l'impossibilité de faire autrement.
- Primo bis: et quelles possibilités de déplacement avaient ces démunis? autos? camping car? et de logement? deuxième résidence? argent pour l'hotel?


Secondo:
Lors d'autres tempêtes la LOI (état) avait INTERDIT de rester dans les zones qui allaient être touchées par le cyclone (aussi pour éviter les pillages).


Ce qui veut dire que même aux USA l'état peut ORDONNER DE QUITTER LES LIEUX! Ce qui n'a pas été fait.

Tertio:
L'état a en plus le devoir de PROTEGER ses citoyens, c'est eux qui paient les impôts et vont à la guerre quand il y en a besoin.

Quator:
On ne peut pas comparer les 5 jours par rapport à une tornade prévue et suivie par satellite et un tremblement de terre imprévu.


Je ne suis pas anti-américain, pas du tout, mais je pense que si à la place de Bush junior il y avait eu Mc Cain (aussi républicain) vrai vétéran et dué d'une autre sensibilité les choses aussi dans ce cas se ressaient déroulés d'une autre façon. Mais bon, Mc Caïn était pour le contrôle des dépenses électorales ...

Le comble serait si les ayatollahs envoyaient un équipe de secours pour aider les USA, quelle humiliation!

Publié par Mikhaël le 3 septembre 2005 à 19:15

Ne vous inquiétez pas, ils les regarderont littéralement crever la bouche ouverte sans bouger...

Pour al, un magnum 457 je suppose qu'il a pris du galon aussi apr rapport au 357 ? :p Le canon scié est un excellent choix pour la défense d'un domicile: pas besoin de viser (dans des distances d'intérieur de maison), ca fait mal où ça touche, les plombs ne passent pas les cloisons. Seul inconvénient: la capacité (2 coups...). Si vous avez affaire à plus de deux agresseurs.. ca peut être ennuyeux..
Enfin je vous conseillerais le 00 qui a un excellent pouvoir vulnérant, et offre une belle gerbe même à moins de 10 m.

Publié par Ares le 3 septembre 2005 à 19:44

Je me suis trompé, c'était 357. Bon, j'en achèterai trois alors :o). En fait le problème est résolu, mes voisins ont l'armurerie pleine à craquer, je ferai un emprunt...donc mon mariage est toujours solide.
Quant aux ayatollahs (et autres), ils jouissent (ce qui leur arrivent rarement):
http://memri.org/bin/latestnews.cgi?ID=SD97705

Publié par al le 3 septembre 2005 à 19:50

" Mikkaël "!celles qui ont décidé de rester comprenaient certainement beaucoup de personnes dont la mobilité était compromise ..."

Primo:

Impossible n'existe pas. Quand je parle de mobilité compromise, je pense au nombreux obèses, aux familles mono parentales, aux personnes âgées ou handicapées etc. qui ont choisi de rester.

- Primo bis: À vélo et à pied on fait aussi pas mal de Km ( en Amérique du Nord il y a une moyenne de plus de trois vélos par personne )

Secondo:

Pour fermer une zone ça prend l'Armée et la loi martiale et pour cela je pense que les État doivent en faire la demande au Fédéral et comme ça coûte chère! ils attendent au dernier moment. ( au Canada c'est comme ça )

Tertio:

Les États Unis sont une Fédération et les choses ne sont pas si simple.

Quator:

Je raccourcis, cette catastrophe est un triple événement. premier jour on a le passage de Katrina, le lendemain retour de beaucoup de personnes, troisième jour l'inondation. Quatrième jour le Chaos, des Policiers rendent leur badge, les Pompiers ne peuvent rien faire. Suite à des paroles malheureuses de la Gouverneure la petite pègre se paye la télé et font des cartons. Le cinquième jour l'Armée arrive.

Bush ou Mc Cain les événements se seraient déroulés de la même manière, le système fédéral aurait été le même et l'Armée aurait été demandé au dernier moment car ça coûte chère pour les Pauvres comme pour les Riches.

Les Américains se sont fait humiliés plus qu'une fois, ils ont laissé plus de boys sur le carreau que beaucoup d'autres promptes à critiquer et leur résilience les fera rebondir encore une fois avec Bush ou sans Bush.

Publié par Yves-Marie SENAMAUD le 3 septembre 2005 à 22:02

"cette catastrophe est un triple événement. premier jour on a le passage de Katrina, le lendemain retour de beaucoup de personnes, troisième jour l'inondation. Quatrième jour le Chaos, des Policiers rendent leur badge, les Pompiers ne peuvent rien faire. Suite à des paroles malheureuses de la Gouverneure la petite pègre se paye la télé et font des cartons. Le cinquième jour l'Armée arrive.

Bush ou Mc Cain les événements se seraient déroulés de la même manière, le système fédéral aurait été le même et l'Armée aurait été demandé au dernier moment car ça coûte cher pour les Pauvres comme pour les Riches."

Cette description des choses me semble particulèrement éclairante ...

Voilà celle que je m'étais bricolée (en réponse à une question sur le blog du Monde): quelqu'un a-t-il des corrections à faire ou trouvé une description qui fasse sens pour un public français ?

"Les journalistes sont sur place depuis plusieurs jours : pourquoi les secours n'y sont-ils pas ?

il ne faut pas 5 jours pour aller de Washington DC à la Nouvelle Orleans. Une heure, peut-être deux, en avion. Pas plus."

Je suis pas spécialiste des catastrophes, mais il semble évident, du peu que j'ai pu entendre, qu'il y a toujours des cafouillages au départ pour ce genre d'opérations avec autant de superficie touchée et de personnes à évacuer (on parlait d'un million et demi ? - à comparer avec combien de... Pascal Richés ?), voir Kobé, le Québec, Los Angeles, le tsunami asiatique, le bassin de la Somme chez nous en 2001 ET 2002 !, etc..

Mais là en plus on avait affaire à... LA catastrophe du siècle !

Si j'ai bien compris, c'est un peu comme si les Bouches du Rhône ou plutôt la totalité du sud-est français, Marseille compris (avec les marais de la Camargue) mais en bien plus grand se retrouvaient avec un ouragan + un tsunami issu du déversement à la fois des eaux du Rhône + celles d'un lac entier, le tout pour arriver à une superficie inondée de quasiment la moitié de la France, soit 250 000 km2 !

Même s'il faudra probablement aussi et plus tard voir combien de temps les autorités LOCALES ont mis pour prendre conscience de la gravité du problème et combien de temps pour CONTACTER les autorités fédérales, je pense qu'il faut surtout souligner le fait que personne n'avait prévu (sérieusement, tellement ses chances de possibilité apparaissaient faibles) ce scénario du pire avec, comme je l'ai dit, une COMBINAISON de DEUX catastrophes en même temps: un ouragan + une sorte de tsunami (avec la rupture des digues) mais encore en pire puisqu'au moins le tsunami REPART alors que là, on doit continuer les opérations de sauvetage DANS des masses d'eau qui vont nulle part, d'où... les 5 jours!

Pour les évacués, il faudrait aussi sûrement voir la part de gens qui ont délibérément REFUSÉ de partir (par fatalisme ou se disant que comme d'habitude, ils allaient s'en sortir), sachant qu'on a peut-être plus de chances de retrouver ce type de comportement "fataliste" parmi les gens les plus démunis (y compris hélas en moyens de... partir !), et savoir que, comme le rappelait le commentaire que j'ai cité, dans un pays, vous le savez, aussi attaché à ses libertés et aussi décentralisé que les EU, on peut PAS obliger les gens à partir s'ils veulent pas (comme disait en plaisantant une fois Bush: ça aurait été bien plus facile dans une dictature, comme à... Cuba par exemple !).

Quant à cette histoire de racisme, moi je veux bien, mais il me semblait que la plupart des autorités LOCALES, maires compris étaient... noirs ! Et s'il a pas été décidé d'affréter des bus pour évacuer les plus démunis (du moins ce qui refusaient pas de partir !), c'était évidemment à CE niveau local que la décision a ou pas été prise, non ?

Enfin, en ce qui concerne la gouverneure (blanche), qui semble l'exception et dont l'utilisation de l'excuse du manque de garde nationale suite à l'intervention alliée en Irak (je l'ai pas entendue moi-même) a bien sûr fait les choux gras de tous les opposants à Bush et à cette intervention (et d'abord dans les médias !), elle me semble (si ses paroles ont donc pas été déformées ou amplifiées) assez pathétique puisque, que ce soit aux EU ou en Irak, ces soldats-là... SERVENT leur pays et donc c'était à elle de faire le nécessaire pour demander des renforts d'autres états voisins ou pas, comme cela doit être prévu dans les textes ...


Publié par jc durbant le 3 septembre 2005 à 23:09

"cette catastrophe est un triple événement. premier jour on a le passage de Katrina, le lendemain retour de beaucoup de personnes, troisième jour l'inondation. Quatrième jour le Chaos, des Policiers rendent leur badge, les Pompiers ne peuvent rien faire. Suite à des paroles malheureuses de la Gouverneure la petite pègre se paye la télé et font des cartons. Le cinquième jour l'Armée arrive.

Bush ou Mc Cain les événements se seraient déroulés de la même manière, le système fédéral aurait été le même et l'Armée aurait été demandé au dernier moment car ça coûte cher pour les Pauvres comme pour les Riches."

Cette description des choses me semble particulèrement éclairante ...

Voilà celle que je m'étais bricolée (en réponse à une question sur le blog du Monde): quelqu'un a-t-il des corrections à faire ou trouvé une description qui fasse sens pour un public français ?

"Les journalistes sont sur place depuis plusieurs jours : pourquoi les secours n'y sont-ils pas ?

il ne faut pas 5 jours pour aller de Washington DC à la Nouvelle Orleans. Une heure, peut-être deux, en avion. Pas plus."

Je suis pas spécialiste des catastrophes, mais il semble évident, du peu que j'ai pu entendre, qu'il y a toujours des cafouillages au départ pour ce genre d'opérations avec autant de superficie touchée et de personnes à évacuer (on parlait d'un million et demi ? - à comparer avec combien de... Pascal Richés ?), voir Kobé, le Québec, Los Angeles, le tsunami asiatique, le bassin de la Somme chez nous en 2001 ET 2002 !, etc..

Mais là en plus on avait affaire à ... LA catastrophe du siècle !

Si j'ai bien compris, c'est un peu comme si les Bouches du Rhône ou plutôt la totalité du sud-est français, Marseille compris (avec les marais de la Camargue) mais en bien plus grand se retrouvaient avec un ouragan + un tsunami issu du déversement à la fois des eaux du Rhône + celles d'un lac entier, le tout pour arriver à une superficie inondée de quasiment la moitié de la France, soit 250 000 km2 !

Même s'il faudra probablement aussi et plus tard voir combien de temps les autorités LOCALES ont mis pour prendre conscience de la gravité du problème et combien de temps pour CONTACTER les autorités fédérales, je pense qu'il faut surtout souligner le fait que personne n'avait prévu (sérieusement, tellement ses chances de possibilité apparaissaient faibles) ce scénario du pire avec, comme je l'ai dit, une COMBINAISON de DEUX catastrophes en même temps: un ouragan + une sorte de tsunami (avec la rupture des digues) mais encore en pire puisqu'au moins le tsunami REPART alors que là , on doit continuer les opérations de sauvetage DANS des masses d'eau qui vont nulle part, d'où... les 5 jours!

Pour les évacués, il faudrait aussi sûrement voir la part de gens qui ont délibérément REFUSÉ de partir (par fatalisme ou se disant que comme d'habitude, ils allaient s'en sortir), sachant qu'on a peut-être plus de chances de retrouver ce type de comportement "fataliste" parmi les gens les plus démunis (y compris hélas en moyens de... partir !), et savoir que, comme le rappelait le commentaire que j'ai cité, dans un pays, vous le savez, aussi attaché à ses libertés et aussi décentralisé que les EU, on peut PAS obliger les gens à partir s'ils veulent pas (comme disait en plaisantant une fois Bush: ça aurait été bien plus facile dans une dictature, comme à ... Cuba par exemple !).

Quant à cette histoire de racisme, moi je veux bien, mais il me semblait que la plupart des autorités LOCALES, maires compris étaient... noirs ! Et s'il a pas été décidé d'affréter des bus pour évacuer les plus démunis (du moins ce qui refusaient pas de partir !), c'était évidemment à CE niveau local que la décision a ou pas été prise, non ?

Enfin, en ce qui concerne la gouverneure (blanche), qui semble l'exception et dont l'utilisation de l'excuse du manque de garde nationale suite à l'intervention alliée en Irak (je l'ai pas entendue moi-même) a bien sûr fait les choux gras de tous les opposants à Bush et à cette intervention (et d'abord dans les médias !), elle me semble (si ses paroles ont donc pas été déformées ou amplifiées) assez pathétique puisque, que ce soit aux EU ou en Irak, ces soldats-là ... SERVENT leur pays et donc c'était à elle de faire le nécessaire pour demander des renforts d'autres états voisins ou pas, comme cela doit être prévu dans les textes ...

Publié par jc durbant le 3 septembre 2005 à 23:10

A chaque catastrophe, il faut un coupable.... le jeu du "c'est pas moi" ne fait que commencer, extraits:

"Vice-commandant en chef de la police de la grande ville du sud de la Louisiane, W.S. Riley a affirmé à l'AFP qu'au cours des trois premiers jours qui ont suivi l'arrivée du cyclone, seuls des policiers, des pompiers et des bénévoles ont aidé la population sinistrée.

"Les soldats de la Garde nationale sont arrivés 48 heures après le cyclone à bord de 40 camions. Ils ont garé leurs véhicules et sont allés dormir. Pendant 72 heures, la police, les pompiers et quelques bénévoles se sont retrouvés seuls pour aider la population. Nous avons vu des gens mourir pendant que des soldats jouaient aux cartes", a-t-il dit.

...

Réagissant aux accusations de lenteur de la Garde nationale, le général Steven Blum, commandant de ce corps d'armée, a affirmé qu'il s'agissait d'un "coup bas".

Il a expliqué qu'en raison du chaos qui règnait à La Nouvelle-Orléans, il fallait attendre que la Garde nationale rassemble suffisamment d'éléments avant de passer à l'action. "Si nous avions agi avec moins de soldats, il y aurait eu des risques que des innocents soient touchés" dans les combats qui ont opposés soldats et bandes armées, a dit le général Blum.
...

Publié par X. le 4 septembre 2005 à 0:11

JC, correction: c'était la sénatrice Mary Landrieu, pas la gouverneure Blanco qui a fait le coup de l'Irak.
Enfin, peu importe. Que va-t-on faire d'un million et demi de personnes qui ont perdu leur boulot, un quart leur maison, etc.?

Publié par al le 4 septembre 2005 à 0:56

" al "...Que va-t-on faire d'un million et demi de personnes qui ont perdu leur boulot, un quart leur maison, etc.? ..."

On va leur dire qu'ils sont capables... de refaire leur vie... de repartir à zéro... de réaliser qu'ils sont chanceux. On va leur parler de résilience... de Dieu peut-être... de renaissance... de subventions... de prêts... de retour aux études etc. Après une catastrophe, il y a des perdants et des gagnants mais je peux vous assurer que tous parlerons dans le future et jusqu'a leur mort, d'avant et après la catastrophe. 1 M de Sudétes déplacés en Allemagne, 2 M de pieds noirs déplacés en France et bien d'autres groupes comme les Boats peoples ont du refaire leur vie en partant de zéro comme ceux du dernier tsunami en Asie.

Publié par Yves-Marie SENAMAUD le 4 septembre 2005 à 6:10

Envoyons l'armée suisse, fière et disciplinée, pour les aider...

http://dahuvariable.blogspot.com/

Publié par variable le 4 septembre 2005 à 10:43

"just cut the crap" comme ils ont dit

Fox News n'est ni "liberal", ni de gauche, ni Michael Moore

Fox est la chaine télé plus pro-Bush qu'il soit

http://movies.crooksandliars.com/Hannity-Colmes-Smith-Rivera-freak-in-NO.wmv

Get it from the horse's mouth!

La gestion de ce desastre aura des conséquences sur la politique mondiale, déjà les Sauds n'arrêtent plus le prix du pétrole ...


Publié par Mikhaël le 4 septembre 2005 à 10:59

A notez que la hausse actuel du carburant me semblent du bien plus aux spéculations qu'a ce désastre.

En une semaine, le prix à la pompe à augmenté de 11 centimes. Et je doute trés fortement que l'essence dans le Languedoc proviennent du pétrole du golfe du Mexique ou soit raffiné au USA.

Enfin, tout cela est dérisoire face a ce genre de drame humain.

Typhons, Tremblement de terre, Tsunamies, Inondations (au fait, pour la Suisse et les Balkans, on n'en parle plus du tout dans les médias). Comme déja indiqué, cela montre la petitesse de l'homme et le fait que plus une société est "évoluer" plus elle est semsible aux mouvements d'humeur de notre planéte.

Publié par Frédéric le 4 septembre 2005 à 14:25

1 - La montée inouie du prix du pétrole n'a pas été cette fois (deniers mois) contrée par une augmentation de production saudienne. Pourquoi? (voir plus haut, merci)

2 - L'Europe doit envoyer de l'essence aux USa car ces dernier n'ont pas de réserves d'essence, ils en ont de pétrole et avec 8 très grandes raffineries KO par Katrina ils ont des "problèmes".

3 - Le drame humain est la première conséquence de ce désastre, pour en avoir une impression de la part d'un média pro-Bush voir aussi en ce cas plus en haut (et en cas de problèmes coller dans votre barre de browser http://movies.crooksandliars.com/Hannity-Colmes-Smith-Rivera-freak-in-NO.wmv)

4 - Au delà du drame humain il y a le drame politique (voir aussi plus en haut, remerci)

Publié par Mikhaël le 4 septembre 2005 à 15:35

"1 - La montée inouie du prix du pétrole n'a pas été cette fois (deniers mois) contrée par une augmentation de production saudienne. Pourquoi? "

Pourquoi ne crois-tu pas les arguments avancés par les spécialistes ? soit qu'il n'y a pas suffisament de raffineries et qu'augmenter la production ne servirait à rien ?

As-tu des éléments tendant à faire douter de cela ?

Publié par X. le 4 septembre 2005 à 16:01

"! La montée inouïe du prix du pétrole! "

Ce n'est qu'une bulle spéculative qui a commencé bien avant les catastrophes. Elle se crèvera comme celle des nouvelles technologies et peu être demain les produits agro alimentaires ( le lait qui est très lié à la pharmacie ) ou les médicaments ( on nous prépare déjà avec la grippe ).

http://www.radio-canada.ca/nouvelles/actualite/nouvelles/200508/11/001-petrole-flambee.shtml

http://forums.futura-sciences.com/threadnav41122-2-18.html

Publié par Yves-Marie SENAMAUD le 4 septembre 2005 à 16:57

HAVANA, Cuba (CNN) -- Cuban President Fidel Castro has offered to send help to the United States in the wake of Hurricane Katrina.

At a nightly roundtable program on state-run television Friday, the Cuban leader said his nation was ready to send 1,100 doctors and 26 tons of medicine and equipment.

"Others have sent money; we are offering to save lives," he said.
http://www.cnn.com/2005/WEATHER/09/03/katrina.castro/index.html?section=cnn_latest

sans paroles, quelle humiliation ...

Je me demande pourquoi ou on doit être inconditionnel de Bush ou de la bande altermondialiste de Ramadan ... ?

Les experts? justement il y en a des autres qui disent autres choses, moins dans le sens du poil ...


Publié par Mikhaël le 4 septembre 2005 à 19:21

" Mikhaël " "... Je me demande pourquoi ou on doit être inconditionnel de Bush ou de la bande altermondialiste de Ramadan ... "

Le problème n'est pas d'être un inconditionnel mais de ne pas gober l'information et surtout de ne pas accepter l'incitation vicieuse de certains Médias à la subversion. Les Médias savent que la démagogie est payante et ce sont de vrais USD qu'ils empochent. Ils ne risque rien et peuvent nous " fourrer " comme des andouilles. La discussion ne porte pas sur les Experts qui peuvent présenter d'autres hypothèses et d'ailleurs je n'ai pas entendu de vrais experts attaquer nommément des personnes ou " les Américains ". Ils attirent l'attention sur des faiblesses ( comme les digues par exemple ) mais se gardent bien de parler de racisme, de non respect des pauvres ou de paria de l'écologie. La vrai honte c'est ceux qui cherchent à se faire du capitale politique sur le malheur car ils n'ont rien à offrir mais tout à prendre comme des parasites. Ils n'ont même pas la décence d'agir en saprophytes et cherchent à phagocyter la réussite de leurs adversaire.

Publié par Yves-Marie SENAMAUD le 4 septembre 2005 à 21:28

à Yves-Marie SENAMAUD

Quand c'est FOX news je ne crois pas qu'il s'agisse de > ... SUBVERTION? selon vous quel directorat du KGB pilote FOX News? SUBVERTION?

Ce n'est pas "Michael Moore", ni Le Monde, ni le Monde Diplo, ni Indimedia ... c'est FOX et c'est le PARTI REPUBLICAIN, maintenant trouvez-moi une chaîne plus pro Bush et un parti plus pro Bush! ... rien trouvé? bon on a compris et on passe à autre chose!

Maintenant > [http://news.yahoo.com/s/ap/20050904/ap_on_re_mi_ea/iran_nuclear_4]

Avant l'Iran respectait (lire: craignait) les USA [1] et il était pour traiter avec l'Europe eurabienne pour éviter les sanctions ... maintenant l'Iran sait qu'à l'exception d'une attaque, les USA ne peuvent RIEN faire de POLITIQUE, les USA ont perdu la face au moyen orient (vous y avez été? le face c'est TOUT, sans ça on est mort).

Quand même Castro se fout de la gueule de Bush "war president" en lui proposant des aides humanitaires comme à un pays du tiers monde ... faut pas être aveugles et il faut regarder les choses en face.

Bush à encore m*rdé, et a mis dans une très mauvaise situation tout l'occident, vous allez voir.

Qui croit vraiment qu'il soit président sinon parce que fils de son père lève la main. Vous croyez aussi au père Noël?

Les experts dont je parlait et dont "x" parlait sont des experts "es pétrole".


[1] le lendemain du 9-11 les mollahs iraniens ont été les premiers à se présenter le chapeau à la main et montrer patte blanche, du jour au lendemain les USA ont cessé d'être le "grand satan", du jour au lendemain, ils RESPECTAIENT les USA car ils craignaient que l'oncle Sam leur vitrifie quelques villes ... et PERSONNE n'aurait protesté, les Russes auraient pris leurs libertés, les européens blablabla du verbiage sans conséquences comme toujours, les chinois se seraient peut être servi Formose (abandonnée de facto par les USA, elle n'achète pas assez de Boeing) ou fait des hamburgers avec les tibétains, le moyen orient aurait RESPECTE les USA (comme ils l'avaient fait avec la Syrie post Hamma) qui aurait pété contre le vent? personne!

Publié par Mikhaël le 4 septembre 2005 à 22:14

errata corrige:


à la place du premier signe > il y avait:
"l'incitation vicieuse de certains Médias à la subversion."

à la place du deuxième:
"Iran Rejects European Threat of Sanctions "

Publié par Mikhaël le 4 septembre 2005 à 22:17

A noter comment les articles sur un événement peuvent évoluer et dire tout et leur contraire :

http://www.militaryphotos.net/forums/viewtopic.php?t=58996&postdays=0&postorder=asc&start=0

1, la police tire sur 8 personnes sur un pont
2, la police tire sur 8 sauveteurs
3, la personnes tire sur des ingénieurs militaires
4, ce seraient des gens de Blackwaters
Puis :
5, la police à tiré sur des méchants
6, ce sont ces snipers qui ont tiré sur des sauveteurs;

Il est minuit trente passé, je vais me coucher et voir demain commment cette histoire à évoluer.

Conclusion, ne jamais prendre les nouvelles à chaud et toujours vérifier celle ci.

Publié par Frédéric le 5 septembre 2005 à 0:40

"... Quand c'est FOX news je ne crois pas qu'il s'agisse de... "

Mon intervention était plus large que ça, certainement pas assez précise mais malgré tout je ne crois pas beaucoup à la loyauté des grands Médias. Mon père de droite lisait Le Monde, Mon Oncle de gauche lisait le Figaro. 40 ans plus tard ils lisent encore chacun le même journal, amusant, mais comme ils sont retraités et qu'ils sont proches, ils se l'échangent ;-)

Si les Médias sont le quatrième pouvoir je me méfie sur leurs allégeances supposées mais je ne crois pas au complot soyez tranquille. Je suis seulement en colère que l'on essaye de me gaver comme une oie :-(


Publié par Yves-Marie SENAMAUD le 5 septembre 2005 à 2:20

Sur les dérives du tout-émotion (FOX comprise: la subversion peut AUSSI passer par... les bons sentiments !):

"La politique dictée par l'émotion est le contraire de la patiente construction de solutions à long terme. Un incendie prend quelques heures, la construction de logements prend des années. Aucun micro, aucune caméra ne sont présents pour l'emménagement de familles dans un logement neuf. Ce n'est pas un événement."

"La prévention, par essence, est le contraire d'une politique de l'émotion, puisqu'elle cherche à en réduire le nombre. Entretenir les forêts [OU LES DIGUES !] est une politique de long terme et coûteuse, qui vise à réduire le nombre d'incendies [OU D'INONDATIONS !] , donc à diminuer les occasions de spectacle. Vous ne passerez pas au journal de 20 heures si vous consacrez du temps et de l'argent à débroussailler."

"Il fallait respecter leur souhait de "rester ensemble. Les familles sont restées ensemble et c'est ainsi qu'elles sont mortes, ensemble."

De même, un attentat-suicide ou une voiture piégée prend quelques minutes et fait des images spectaculaires, la reconstruction d'un pays détruit par la tyrannie prend des années et n'attire bien sûr ... aucun micro ni aucune caméra !


La politique de l'émotion ou l'antipolitique, par Maurice Goldring
LE MONDE | 31.08.05 |
http://abonnes.lemonde.fr/web/article/0,[email protected],36-684100,0.html
(ancien intellectuel communiste membre du comité de rédaction de la revue "La Nouvelle Critique")

Publié par jc durbant le 5 septembre 2005 à 11:36

Sur la subversion et la désinformation par les bons sentiments...

Elle est peut-être même plus pernicieuse, les Zarkaoui & co ayant le "mérite" d'être moins... hypocrites !

"Félicitations à la nation islamique, à notre cheikh Oussama abou Abdallah (Ben Laden), à notre émir le mollah Mohammed Omar, au cheikh Ayman Zawahiri, à nos frères à Fallouja, Al-Qaïm, Haditha et Karabila (en Irak) , à nos frères en Palestine, félicitations à la nation islamique pour la destruction de l'Amérique, la tête de pont de la mécréance" ,

"C'est le début de son effondrement"

"Hier encore, l'Amérique frappait, tuait et affamait qui elle voulait. Aujourd'hui, elle mendie du pétrole et de la nourriture. L'Amérique est frappée par un raid divin. Les imprécations des opprimés ont été exaucées"

"Les signes de la victoire pointent à l'horizon. La colère du Tout-Puissant est tombée sur les tyrans. Leurs morts se comptent par milliers et leurs pertes matérielles par milliards (de dollars) . Si les musulmans sont impuissants à défendre leur religion, Dieu est aux aguets (pour punir) les oppresseurs"

Katrina : le groupe de Zarkaoui se félicite du "début de l'effondrement" de l'Amérique
LEMONDE.FR | 04.09.05
Avec AFP

http://lemonde.fr/web/article/0,[email protected],[email protected],0.html

Publié par jc durbant le 5 septembre 2005 à 12:16

S'il y une chose intéressante à relever de la situation qui frappe New Orleans, elle figure dans l'interview du maire de la ville à la station radio WWL, qui résume à elle seule les limites cruelles d'une bureaucratie qui n'a appris à jouer aux échecs qu'avec les blancs...

http://www.cnn.com/2005/US/09/02/nagin.transcript/

Et il n'est point question ici d'être pro ou anti Bush, c'est un autre débat qui s'ouvre, sur ce que doit (pas ce que devrait...) être une chaîne de commandement pour la gestion de catastrophes.

L'ampleur de celle-ci n'est pas un critère déterminant, ni un prétexte pour excuser les carences et l'arrogance d'une administration qui réclame que soient respectées les relations hiérarchiques pour prendre des décisions dans un moment et une situation si particulière.

Les catastrophes requièrent de véritables leaders, qui prennent influence, pas de gestionnaires "par beau temps"...

Publié par Sgt. Maeder le 5 septembre 2005 à 12:56

" Sgt. Maeder " Vous avez raison. Gérer la Catastrophe ce n'est pas brailler comme Céline Dion ( qui ne fait qu'une folle d'elle ). Gérer un sinistre se limite sur le papier a deux colonnes : ce qu'on possède et ce qui nous manque. Voilà pour l'administration et pour ceux qui sont sur le terrain cela consiste en premier lieu à recruter des bras. C'est là qu'il faut chercher à mon avis l'erreur. L'évacuation monstre à éloigné ces civils ( ces bras )qui font la différence dans de telle situation. Ces Bénévoles n'étaient pas là et le terrain fut investi par la petite pègre qui ajouta au désarroi de la Police et des Pompiers qui ne peuvent opérer dans le chaos sans les Bénévoles sans des bras.

Ci joint le lien de se qu'en pense l'ancien maire de Saint-Jean-sur-Richelieu, Québec, Canada

http://www.ledevoir.com/2005/09/03/89639.html

Publié par Yves-Marie SENAMAUD le 5 septembre 2005 à 15:05

" Le grand verglas nous a appris que nul n'est responsable d'une catastrophe naturelle. La responsabilité réside dans la façon dont on gère une crise. Lorsque l'ampleur d'une catastrophe dépasse tout ce qu'on a planifié, on doit puiser dans l'entraide et la solidarité. "

Très éclairant témoignage de cet ancien maire québecuois et intéressante remarque de YMS sur "ces bras qu'on a éloignés et qui ont donc manqué et laissé le champ libre à la pègre" ...

Voilà le genre d'article, fruit de l'expérience vécue et de la volonté de comprendre avant de condamner, qu'on aurait TANT voulu avoir dans nos médias... français !

Un peu comme celui-ci aussi:

"Is it all Bush's fault?
Not all of it. Those Europeans who see the story in terms of White House incompetence and hubris misunderstand the United States, where power is diffuse. City mayors control large, heavily armed police forces, while state governors command huge militias. They are jealous of their privileges and dislike Washington's interference.
Blame: The president has performed poorly over the past week and must take some responsibility. But the truth is that Katrina was an all-American failure."

"Could the disaster have been avoided?
No. Category 4 storms carrying 145mph winds are acts of God. Most Americans understand that theirs is a vast and often wild land where nature can wreak terrible damage in minutes. New Orleans would have been very badly damaged regardless of human intervention.
Blame: No one."

"Could the city have been evacuated before the storm?
Yes. The failure of the authorities to remove 200,000 people, mostly the poor and sick, is a national disgrace. The residents of old people's homes, blind schools and ghetto housing estates should and could have been bused out. They were not. Many thousands died. This is a failure of epic proportions.
Blame: The city of New Orleans and the state of Louisiana, who are responsible for evacuation planning."

The key questions
By Francis Harris
The Telegraph
(Filed: 05/09/2005)

http://www.telegraph.co.uk/core/Content/displayPrintable.jhtml;jsessionid=ZE5ZTR0MCMGEHQFIQMFCNAGAVCBQYJVC?xml=/news/2005/09/05/wkat505.xml&site=5

Publié par jc durbant le 5 septembre 2005 à 19:07

"... They are jealous of their privileges and dislike Washington's interference... "

C'est le principal effet secondaire du système fédéraliste. Au Canada les Provinces sont particulièrement jalouses quand le fédéral joue dans les compétences des Provinces... Je serais curieux de savoir comment la Suisse règle ce problème.

Publié par Yves-Marie SENAMAUD le 6 septembre 2005 à 18:25

"Cyclone Katrina : les fractures de la société américaine au grand jour", titre du forum du Monde de tout à l'heure ...

Question: en plus du choix quelque peu discutable du moment (voir le commentaire ci-dessus de Michel), ça fait pas un peu gonflé de s'arroger juge des "fractures de la société américaine" au moment-même où sa propre capitale vient de perdre 48 sans-papiers (bien pauvres et bien noirs et tout !) dans des incendies à répétition pour cause de... logements insalubres qui, répertoriés depuis longtemps, seraient plus d'un millier (soit quelque 200 familles), sans parler quelque 300 foyers de sans-papiers ... ?

Surtout que d'après Le Canard enchainé d'aujourd'hui (qui, il est vrai, se gêne pas non plus pour pointer comme d'habitude les déficiences américaines !), "pour faire plaisir à tout le monde, on a fixé des plafonds de ressources élevés pour le droit aux HLM" (4000 euros avec un enfant, ce qui fait que les 2/3 des Parisiens y auraient droit), d'où l'impossibilité d'en fournir à ceux qui en ont le plus besoin - sans compter qu'apparemment à peine la moitié des locataires ayant entre-temps dépassé les plafonds font l'objet de surloyers (pour certains HLM, qu' à partir de 6400 euros de revenus mensuels pour un surloyer de 0,5 euro le m2 !) ...

ps: merci quand même à PMB pour les fleurs !

Publié par jc durbant le 7 septembre 2005 à 16:44

"La politique, c'est prévoir". Et on attend toujours les catastrophes pour agir.

Publié par Frédéric le 7 septembre 2005 à 18:02

Et si, comme souvent ce qui se passe aux EU, la catastrophe de La Nouvelle-Orléans n'était que la préfiguration de ce qui nous... attend tous un jour ?

"Dans l'histoire, les villes, où qu'elles soient, ont d'abord prospéré comme lieux d'aspirations et de mobilité. En se transformant en objets de musée destinés aux riches et aux gens à la mode, elles deviennent vite des lieux inaccessibles aux classes moyennes, et où fermente le mécontentement des pauvres."

"Au début du XXe siècle, en particulier sous le régime autoritaire du gouverneur Huey Long, l'Etat de Louisiane a beaucoup investi pour développer les installations portuaires et l'industrie liée à l'activité pétrolière, donnant ainsi l'occasion à de nombreux habitants de sortir de la pauvreté en intégrant la classe ouvrière et jusqu'aux classes moyennes."

"Mais ensuite, les responsables locaux ont renoncé à développer l'économie productive pour se concentrer sur les arts, la culture et le tourisme. "

"Londoniens et Parisiens peuvent ricaner à propos des villes de l'Amérique de George W. Bush, mais ils devraient d'abord se regarder eux-mêmes. Comme La Nouvelle-Orléans, beaucoup de villes européennes - y compris Amsterdam, Londres, Berlin et Paris - considèrent, aujourd'hui, la culture et le tourisme comme des industries essentielles, et même dominantes. Beaucoup de secteurs producteurs de richesses, du high-tech et de l'aérospatiale à l'industrie de précision et aux services, ont émigré inexorablement vers les banlieues, toujours plus grandes, ou même à l'étranger."

Cela a encouragé, dans beaucoup de grandes cités occidentales, ce genre de fossé entre classes douloureusement ressenti à La Nouvelle-Orléans."

La Nouvelle-Orléans, paradigme de l'urbanisme moderne, par Joel Kotkin
LE MONDE | 08.09.05 |
http://abonnes.lemonde.fr/web/article/0,[email protected],36-686984,0.html

Publié par jc durbant le 9 septembre 2005 à 21:59

Cette jubilation à décrire une superpuissance humiliée !

Choc des images, samedi : tandis que les télévisions montraient des Noirs américains protestant contre l'inefficacité des autorités, des milliers de manifestants d'origine africaine défilaient dans les rues de Paris pour réclamer des logements décents.

Le bloc-notes d'Ivan Rioufol

Le Figaro
09 septembre 2005

http://www.lefigaro.fr/debats/20050909.FIG0339.html?155343

Publié par jc durbant le 9 septembre 2005 à 23:23

Publié par Yves-Marie SENAMAUD le 10 septembre 2005 à 2:30