« Le permis de tuer | Accueil | Une nomadisation planétaire »

27 juillet 2005

La prescience artistique

En 1990, alors que je travaillais innocemment dans une radio locale de ma région en parallèle à mes études au gymnase (c'est-à -dire au lycée), j'ai découvert un CD dont l'apparence puis le contenu m'ont immédiatement séduit : Cyberpunx, du groupe européen Cassandra Complex. Au-delà de l'excellente musique du disque, ses paroles avaient à l'époque également attiré mon attention ; en particulier celles du meilleur titre, « Nightfall (Over Ec) », dont le caractère à la fois prophétique et apocalyptique ne peut que frapper :

When I hear you calling I won't answer
When I hear you calling I won't be there
I'll be flying over some other Europe
Filled with darkness, filled with despair
Night falls over Western Europe
Jihad is coming, Jihad is coming
The Third World War is coming home
Night falls over Western Europe
The hills are alive with the sounds of gunfire
Kill them all, God will know its own
Darkness falls over Western Europe
Darkness falls and we're alone
Night falls over Western Europe


Un autre titre du disque, intitulé « Jihad Girl », fournit également des aperçus relevant d'une perspective similaire, même si la plupart des autres textes traitent de sujets différents. Ces puissantes évocations, qui cadrent si bien avec l'idée générale du déclin du monde occidental, trouvent d'ailleurs une résonance particulière avec le nom du groupe. Le point intéressant à relever ici reste cependant la faculté que peuvent avoir certains artistes à fournir des projections pertinentes bien avant qu'elles ne soient acceptables par la majorité, et dont de faire preuve - par touches plus ou moins légères - d'une prescience surprenante. Une réalité qui permet aux analystes suffisamment attentifs d'élargir leur perspective et de prendre en compte certaines impressions qui, à moyen terme, peuvent se concrétiser!

Si quelqu'un connaît un groupe de rock, de punk, de pop ou de rap qui chante le monde de 2020, je suis preneur ! :)

Publié par Ludovic Monnerat le 27 juillet 2005 à 12:39

Commentaires

Il existe en effet plusieurs cas sidérants de préscience dans les domaines artistiques, dont un des plus connus est le roman de Morgan Robertson, "Le Titan", publié en 1898 et qui décrit quasiment par le menu le naufrage du Titanic de 1912.

Malheureusement, le programme d'embauche de "précogs" (si chers au romancier Philip K.Dick) que j'ai soumis à l'armée dans le cadre de sa ènième réforme est pour l'instant au point mort.
Allez savoir pourquoi!

Publié par fingers le 27 juillet 2005 à 13:16

Pourquoi? On nage en pleine science-fiction.. Cherchez peut-être la réponse du côté du cinéma et de Minority Report ;)

Publié par Ares le 27 juillet 2005 à 13:58

"Cherchez peut-être la réponse du côté du cinéma et de Minority Report ;)"

:-D

Oui, en effet.
L'utilisation de prescients au sein la sécurité nous plongerait probablement dans des abîmes de perplexité philosophico-législative. :o))
(mais avouons ça serait tout de même bien pratique)

Publié par fingers le 27 juillet 2005 à 14:51

Il fallait être prescient en 1990 pour annoncer le djihad? Onze ans après le «Mort à l'Amérique!» de Téhéran? Je me souviens en avoir discuté sérieusement en 1982 et 1983 déjà . En 1992, Olivier Roy nous promettait déjà la fin imminente de l'islamisme. Et il continue, d'ailleurs, comme un derviche qui s'obstine à annoncer la pluie, perché sur une dune de sable, en plein désert. Un jour il aura raison, c'est sûr. Et ce jour-là , oui, on pourra bien rire.

Publié par ajm le 27 juillet 2005 à 16:15

Les divers services spéciaux planchent la dessus depuis les années 50. Mais malgré les gros moyens qu'avait mit le KGB et consort, rien de notable ne semble avoir sortit des expériences "Psy" malgré les nombreux bouquins qui sont sortie sur le suget, idem pour le programme "Stargate" (Non, pas la porte des Etoiles, mais l'équivalent des expériences russes coté US).

Publié par Frédéric le 27 juillet 2005 à 16:18

Il n'y a pas que la chanson ou le cinéma qui soient prophétiques. L'exemple le plus saissisant d'une prescience est celui de la "Chanson de Roland" qui annonce la fin de la féodalité et la naissance de l'État-nation avec un siècle d'avance. Pour plus de détails:
http://www.alexandreleupin.com/publications/IdoleSouverain.html

Publié par al le 27 juillet 2005 à 17:00

"Les divers services spéciaux planchent la dessus depuis les années 50"

Cela n'a pas été très probant, effectivement. Cela démontre néanmoins que tout les aspects, même les plus fumeux, méritent attention ( une attention quelque fois discutable, ok ).
Ceci dit, c'est vrai que la "menace islamiste" (on dirait le titre d'un comic des années 50...) a été perçue par certains bien avant les années 80, je ne suis plus très sûr mais carrément dans les années 30 ( je vais tenter de retrouver les références ).
On pourrait même se référer à Lawrence d'Arabie, dont les certains propos concernant les moeurs arabes sont plutôt assez raides (je suppose qu'il savait de quoi il parlait).

Publié par fingers le 27 juillet 2005 à 18:03

Si la prescience est le résultat de facultés bien humaines comme l'imagination, les possibilités de recoller le puzzle des événements de cette planète, de visualiser des scènes, de se laisser aller à sentir l'événement bref d'être à l'écoute de la mémoire du monde, il n'est pas si étonnant que ça de constater que certains comme les artistes ou les chercheurs et souvent les femmes peuvent nous étonner en annonçant à l'avance un future qui est déjà en arrière. La planète est petite, sa surface est son activité humaine n'a pas vraiment changé depuis 6000 ans la technologie n'a fait qu'accélérer le processus mais ne touche pas vraiment les idées qui ne font que se renouveler, se réformer sur une surface physique dont les caractéristiques ont peu changé. Napoléon s'est frotté à l'Islam comme d'autres antérieurement et nous actuellement, à peut près aux mêmes endroits, pour des raisons très similaires ce qui permet à certains d'annoncer des évidences qui semblent extraordinaires.

Publié par Yves-Marie SENAMAUD le 27 juillet 2005 à 19:16

Publié par Yves-Marie SENAMAUD le 27 juillet 2005 à 21:23

Il vrai que si l'on regarde les lieux ou se sont situé les grandes batailles depuis l'antiquité, on retrouve énormement de combat qui sont déroulé dans le méme espace au fil des millénaires; La géopolitique y trouve la ses références ;)

Et c'est en étudiant le passé, que l'on devrait pouvoir éviter de recommencer les mémes erreurs qui encore et encore entache l'histoire.

Publié par Frédéric le 27 juillet 2005 à 21:25

Puisque que l'on rappelle de passé, je viens de tomber sur ce post interressant qui fait le parrelléle avec l'anarchisme fin XIX et la vague terrorisme de ce début du siécle ;)

http://www.batailles.net/cgi-bin/forum2/print.pl?num=5769

Publié par Frédéric le 27 juillet 2005 à 21:31

De la littérature populaire et prescience prophétique

http://florence.ghibellini.free.fr/EMC/presc.html

Publié par Yves-Marie SENAMAUD le 28 juillet 2005 à 4:51

"The hills are alive with the sounds of gunfire", détournement de la chanson-thème de "La Mélodie du bonheur":

"The hills are alive with the sound of music" - c'est ce que chante Julie Andrews = la nonne Maria éprise de son paysage autrichien - c'est comme ça qu'elle vit le mieux sa relation avec Dieu.

Dans les années 80 déjà , certains ouvrages écrits par des chrétiens fondamentalistes obsédés par les thèmes apocalyptiques parlaient d'une ultime guerre mondiale, qui opposerait le monde islamique et le monde occidental. A l'époque, je trouvais cela aussi invraisemblable qu'infondé.

A part le Ku Klux Klan et ses possibles équivalents dans l'Afrique du Sud d'avant l'apartheid, je ne vois pas comment on pourrait parler de rituels chrétiens incitant à l'assassinat. C'est vraiment une contradictio in terminibus. Mais peut-être que pendant les Croisades, quelque chose d'approchant a été pensé dans des milieux hérétiques.

Publié par Guillaume Barry le 28 juillet 2005 à 23:01

Bonjour a tous,

Je suis aussi tombe sur un chanson aux paroles surprenantes.

Je l'avais deja ecoute plusieur fois sans me rendre compte de rien, mais depuis la guerre en Irak, le texte m'a subitement touche.

On dirait qu'il a ete ecrit pour les conservateurs-liberaux en plein milieu de la veille europe qui ne connait plus ses valeurs.

La traduction est approximative, puisque je ne maitrise pas l'anglais parfaitement.


Il s'agit de la chanson:
Neil Hannon - Yann Tiersen Les Jours Tristes


It's hard,
Hard not to sit on your hands,
Bury your head in the sand;
Hard not to make other plans
And claim that you've done all you can
All along
And life must go on.
It's hard,
Hard to stand up for what's right
And bring home the bacon each night;
Hard not to break down and cry
When every idea you've tried
Has been wrong
But you must carry on.


It's hard but you know it's worth the fight
'Cause you know you've got the truth on your side.
When the accusations fly,
Hold tight.
Don't be afraid of what they'll say,
Who cares what cowards think anyway,
They will understand one day,
One day.


It's hard,
Hard when you're here all alone
And everyone else has gone home;
Harder to know right from wrong
When all objectivity is gone
And it's gone
But you still carry on
'Cause you,
You are the only one left
And you've got to clean up this mess,
You know you'll end up like the rest,
Bitter, twisted unless
You stay strong
And you carry on.


It's hard but you know it's worth the fight
'Cause you know you've got the truth on your side.
When the accusations fly,
Hold tight.
And don't be afraid of what they'll say,
Who cares what cowards think anyway,
They will understand one day,
One day.


It's hard but you know it's worth the fight
'Cause you know you've got the truth on your side.
When the accusations fly,
Hold tight.
And don't be afraid of what they'll say,
Who cares what cowards think anyway,
They will understand one day,
One day,
One day.


AVEC GOOGLE et mes connaissances moderees en anglais je l'ai traduite.
J'espere ne pas a voir fait de contresens.

C'est dur,
dur de ne pas t'assoire sur tes mains
Et t'ensevelir la tête dans le sable
Dur de ne pas faire d'autres projets
Et clamer que tu as fait tout ce que tu pouvais,
tout le temps
Et la vie doit continuer.
C'est dur,
De s'élever pour ce qui est juste
et ramener le pain a la maison chaque soir;
Dur de ne pas ceder et pleurer
lorsque chaque idee que vous avez essayee
s'est averée fausse
mais vous devez continuer.


C'est dur mais vous savez que cela vaut la peine de lutter
Parce que vous savez que vous avez la vérité de votre coté
Quand les accusations volent,
tenez bon.
N'ayez pas peur de ce qu'ils diront,
qui de toute façon s'inquiète de ce que pensent les lâches ?
ils comprendront un jour,
un jour.


C'est dur,
dur quand vous êtes ici tout seul
et que tout le monde est rentré à la maison;
Encore plus dur de reconnaitre le bien du mal
lorsque toute objectivité est perdue
et elle est perdue
mais vous continuez toujours
Parce que,
vous êtes le seul qui reste
et vous devez nettoyer cette pagaille,
vous savez que vous finirez comme le reste,
amer, tordu
vous restez fort
et vous continuez.


C'est dur mais vous savez que cela vaut la peine de lutter
Parce que vous savez que vous avez la vérité de votre coté
Quand les accusations volent,
tenez bon.
N'ayez pas peur de ce qu'ils diront,
qui de toute façon s'inquiète de ce que pensent les lâches ?
ils comprendront un jour,
un jour.


C'est dur mais vous savez que cela vaut la peine de lutter
Parce que vous savez que vous avez la vérité de votre coté
Quand les accusations volent,
tenez bon.
N'ayez pas peur de ce qu'ils diront,
qui de toute façon s'inquiète de ce que pensent les lâches ?
ils comprendront un jour,
un jour,
un jour.


Cordialement

A Meladius

Publié par Meladius le 29 juillet 2005 à 12:32

Un avion suicide s'écrase sur le Congrès américain:
http://www.amazon.com/exec/obidos/tg/detail/-/0006479758/qid=1122730294/sr=8-4/ref=sr_8_xs_ap_i4_xgl14/103-3762983-5739867?v=glance&s=books&n=507846
Un massacre est commis en Thailande par des islamistes:
http://www.amazon.fr/exec/obidos/ASIN/2080682377/qid=1122730444/sr=1-17/ref=sr_1_11_17/171-3702351-7557805
(Je ne suis pas sûr si c'est le bon titre, Houellbecq n'étant pas un de mes plumitifs favoris)
Des islamistes font exploser une bombe H à Denver,:
http://www.amazon.com/exec/obidos/tg/detail/-/0399136150/qid=1122730654/sr=8-5/ref=sr_8_xs_ap_i5_xgl14/103-3762983-5739867?v=glance&s=books&n=507846
Celui-là , pour le moment, les iuslamistes ne font que le rêver. Ils le réaliseraient sans hésiter une seconde s'ils le pouvaient.
À noter qu'Hollywood, paralysé par la correction politique, a réalisé un film où les islamistes sont remplacés par des conspirateurs d'extrême-droite (extrêmement irritant, cette incapacité d'Hollywood de nommer les choses par leur nom). Au contraire de l'islamo-fascisme, l'extrême-droite est un épiphénomène, tous les fondamentalismes ne sont pas équivalents, au contraire de ce que croient les belles-âmes.
PS.- Ludovic, vous devez connaître Tom Clancy, c'est dans vos cordes. "The Hunt for Red Octoiber", son premier best seller, était dans son esprit une forme romancée de questions tactiques et stratégiques destinée à au plus 2500 lecteurs!

Publié par al le 30 juillet 2005 à 15:48

Merci al, j'ai en effet la plupart des ouvrages de fiction de Clancy dans ma bibliothèque, et le réalisme des situations stratégiques et militaires a toujours nourri mes réflexions. A mon sens, "Red Storm Rising" reste ainsi l'une des meilleures représentations d'un conflit entre le Pacte de Varsovie et l'OTAN au milieu des années 80.

Publié par Ludovic Monnerat le 30 juillet 2005 à 17:53

Mes liens étant un peu excessifs, voici les titres:
"Executive orders", "The Sum of All Fears" de Tom Clancy, "Plateforme", de Houellebecq.
"Red Storm Rising" m'a semblé le récit d'une partie d'échec plutôt qu'un roman, je comprends pourquoi il doit passionner un spécialiste plutôt qu'un pékin comme moi ;o)

Publié par al le 30 juillet 2005 à 22:31

Prescience ou... propheties auto-realisatrices ?

Le cas particulier des mots d'ordre, silences ou... signatures de nos grands intellectuels :

Petit florilege:

1) "On ne saura jamais ce que la peur de ne pas paraître à gauche aura fait commettre de lâchetés à nos Français"

"'Avoir la paix', le grand mot de toutes les lâchetés civiques et intellectuelles."

Péguy

2) "Dans les années où la peinture était systématiquement détruite en URSS et dans les démocraties populaires, vous prêtiez votre nom aux manifestes qui glorifiaient le
régime de Staline (...). Votre poids pesait dans la balance et ôtait de l'espoir à ceux qui, à l'Est, ne voulaient pas se soumettre à l'absurde. Personne ne peut dire quelles
conséquences aurait pu avoir votre protestation catégorique à tous (...) contre le procès de Rajk, par exemple. Si votre appui donné à la terreur comptait, votre indignation aurait compté aussi".

Czeslaw Milosz, "Lettre ouverte à Pablo Picasso", 1956

3)"'Le Nouvel Observateur' et 'Le Monde' exercent une influence considérable sur les intellectuels du tiers monde. En prenant position comme collaborateur du Monde, je ne pense pas avoir poussé beaucoup de paysans cambodgiens à la révolte, mais j'ai pu lancer des intellectuels khmers sur une piste sanglante. Si j'ai écrit ce livre, ce n'est pas pour me faire pardonner mais pour appliquer un contre-poison à ce peuple empoisonné et lui faire prendre une tasse de lait après l'arsenic que j'ai contribué à lui administrer
(...).
Pour le Vietnam, je plaide coupable. Je m'accuse d'avoir pratiqué une information sélective en dissimulant le caractère stalinien du régime nord-vietnamien (...) Je
subissais l'influence écrasante de Sartre qui voyait dans toute critique de fond de la Russie soviétique une arme offerte aux réactionnaires et aux Américains. "Il ne fallait
pas désespérer Billancourt". Pendant vingt ans, j'ai participé à cette scandaleuse timidité à l'égard de la Russie communiste, que je considérais comme la capitale de la gauche et de la révolution mondiale"

Jean Lacouture, "Valeurs Actuelles", 13 novembre 1978

4) "L'intoxication qui, grâce à la vente publique de leur drogue, s'est répandue dans le monde entier, notamment dans les milieux universitaires européens, a été plus
profonde et destructrice qu'on ne pouvait le prévoir (...).

Aujourd'hui, dans une Europe où le terrorisme idéologique est passé des mots à la réalité quotidienne, il est permis de penser que ces doctrines troubles, parées de prophéties, ont été, au moins partiellement, co-responsables du sang versé. Les adversaires d'Aron avaient loué la révolution sans la moindre critique, avec toutes ses conséquences atroces, là où elle avait eu lieu, de la Russie de Lénine et Staline à la
Chine de Mao. Ils avaient plaidé pour une révolution impossible là où elle n'avait pas encore eu lieu. Ils avaient injecté dans les jeunes générations le culte de la violence, ils avaient promis des choses extraordinaires, suscité de trop grands espoirs suivis de déceptions de plus en plus pathologiques à cause de l'attente excessivement longue. Ils constituent un exemple du pouvoir homicide de la parole. D'admirateurs de la terreur d'Etat en Russie, ils sont devenus les précurseurs involontaires, mais non moins coupables, de la terreur d'opposition en Europe".

Enzo Bettiza, préface de la réédition italienne de "L'opium des intellectuels", 1979

5) "Nous avons contribué à promouvoir la violence comme seule arme de justice. Malheureux, on nous a cru et cela a abouti à des dictatures."

Mario Varga Llosa, "Le Monde", 31 janvier 1992

6) "On regrette l'indifférence d'un Balzac davant les journées de 1848, l'incompréhension apeurée d'un Flaubert en face de la Commune ; on les regrette pour eux : il y a là quelque chose qu'ils ont manqué pour toujours. Nous ne voulons rien manquer de notre temps."

Sartre, Qu'est-ce que la littérature ?, 1947

"Un anticommuniste est un chien, je ne sors pas de là , je n'en sortirai plus jamais"

Sartre, 8 - "Situations", IV, 1961

!"Nous crions d'un bout à l'autre de l'Europe : Attention, l'Amérique a la rage. Tranchons tous les liens qui nous rattachent à elle, sinons nous serons à notre tour mordus et enragés."

Sartre, après l'exécution des espions Rosenberg, Libération, 22 juin 1953

"La liberté de critique est totale en URSS et le citoyen soviétique améliore sans cesse sa condition au sein d'une société en progression continuelle."

Sartre, de retour d'URSS, Libération, 1954

7) "la dénonciation publique et solennelle, l'exposition détaillée de tous les crimes d'un personnage sacré qui a représenté si longtemps le régime est une folie quand une telle franchise n'est pas rendue possible par une élévation préalable et considérable du niveau de vie de la population."

Sartre sur le rapport Krouchtchev, 1956

"Abattre un Européen, c'est faire d'une pierre deux coups, supprimer en même temps un oppresseur et un opprimé ; restent un homme mort et un homme libre. "!

Sartre, préface des Damnés de la terre de Franz Fanon, 1961

"Les Vietnamiens se battent pour tous les hommes, et les forces américaines contre tous."

Sartre , Situations VIII, 1971

"un régime révolutionnaire doit se débarrasser d'un certain nombre d'individus qui le menacent, et je ne vois pas d'autre moyen que la mort. On peut toujours sortir d'une
prison. Les révolutionnaires de 1793 n'ont probablement pas assez tué."

Sartre, "Actuel", 28 février 1973

"J'ai menti. Enfin 'menti' est un bien grand mot. J'ai dit des choses aimables sur l'URSS que je ne pensais pas. Je l'ai fait d'une part parce que j'estimais que, quand on vient d'être invité par des gens, on ne peut pas verser de la merde sur eux à peine rentré chez soi, et d'autre part parce que je ne savais pas bien où j'en étais par rapport à l'URSS et par rapport à mes propres idées. (!) Je ne savais pas qu'ils [les camps] existaient encore après la mort de staline, ni surtout ce qu'était le Goulag."

Sartre, Le Nouvel Observateur, 1975

8) "L'adversaire de l'URSS use d'un sophisme quand, soulignant la part de violence criminelle assumée par la politique stalinienne, il néglige de la confronter avec les fins poursuivies... Sans doute, les épurations, les déportations, les abus de l'Occupation, la dictature policière, dépassent en importance les violences exercées dans aucun autre pays (...). Mais les considérations quantitatives sont insuffisantes (...). On ne peut juger un moyen sans la fin qui lui donne son sens. Le lynchage est un mal absolu, il représente la survivance d'une civilisation périmée. C'est une faute sans justification, sans excuse. Supprimer cent oppositionnels, c'est sûrement un scandale, mais il se peut qu'il ait un sens, une raison... peut-être représente-t-elle seulement cette part nécessaire d'échec que comporte toute construction positive."

Simone de Beauvoir, "Les Temps modernes", octobre 1946

"Les camps soviétiques, c'était vraiment des centres de rééducation, un travail modéré, un régime libéral, des théâtres, des bibliothèques, des causeries, des relations familières, presque amicales, entre les responsables et les détenus".

Simone de Beauvoir, 1963

9) "Montreuil n'est qu'un vaste camp de concentration, un "camp diffus de concentrationnaires, qui se crut libéré en 36, pris en 45, et qui vit le cercle des barbelés se refermer, les postes de garde réoccupés et, derrière eux, l'invisible armée de puissances sociales reprendre, silencieusement, position après position."

Emmanuel Mounier, "Esprit", février 1950

9) "La dénonciation des camps de concentration soviétiques ne hâte pas d'une seule minute la libération des déportés, mais peut dans un certain contexte, aggraver la tension entre les blocs qui tend à perpétuer l'existence des camps et les souffrances des déportés. Dénoncer au contraire sans relâche l'injustice sociale en France peut aider dans une certaine mesure à y mettre fin."

Maurice Duverger, Le Monde, 1955

10) "La CIA est beaucoup plus dangereuse pour les gens parce qu'elle est beaucoup plus difficile à contrôler (...). Il est également bien connu que la CIA a essayé d'assassiner des dirigeants d'Etats étrangers. En revanche, personne ne peut reprocher au KGB d'avoir participé, hier ou aujourd'hui, à des actions de ce type."

Gilles Perrault, commentaire d'un documentaire de 1989 sur le KGB, "Le Monde" du 16 mars 1991

11) "L'adhésion au communisme montre une disposition évidente à être attentif à la souffrance."

L'Abbé Pierre, "L'Humanité"


12) "Ils ont ici des tirages fabuleux. Ici la culture est considérable. C'est une des choses qui me frappe le plus. C'est incroyable la diffusion de la culture par rapport à chez nous. Chez nous, nous avons peut-être une culture de création, mais nous n'avons pas une culture de consommation comme ici".

Hervé Bazin, "L'Humanité", 30 juin 1980

13) "Les intellectuels d'Europe de l'Est peuvent, sans trahir leur éthique et leur idéal, considérer que l'alliance avec l'Union soviétique est, dans son principe même, nécessaire à leur sécurité et que le choix du socialisme est, également dans son principe, compatible avec la liberté intellectuelle."

Jacques Rigaud, 1975 (énarque, directeur de cabinet de plusieurs ministres Druon, Duhamel, alors Sous-directeur général de l'UNESCO, actuel PDG de RTL)

14) "Même avec le pacte germano-soviétique, même avec cette trahison, il est évident que le socialisme soviétique était la bouée de sauvetage, et la seule pour nous préserver de l'horreur qui nous envahissait. Le Parti communiste dans les années 40-50, c'était l'unique point géographique où se situer (...). Je n'aime pas beaucoup tous ces dissidents du PC qui sont devenus des réactionnaires forcenés."

Michel Piccoli,"L'Unité", 28 octobre 1983

- Pétitionnaires:

. Intellectuels qui appelèrent à voter communiste lors des élections européennes de juin 1979 : Alexandre Adler, Daniel Karlin, Tony Lainé, Gilles Perrault ("L'Humanité", 28 mai 1979), ...

. Signataires, en octobre 1981, de l'appel des intellectuels contre la bombe à neutron (appel inspiré par le Mouvement de la Paix français) : Brigitte Fossey, Jean-Louis Trintignant, Claude Lelouch, Marina Vlady, Edmonde Charles-Roux, Hervé Bazin, ...

- Signataires de l'Appel des Cent contre l'installation des "euromissiles" en RFA, 1982 : Michel Tournier, Maurice Béjart, Alain Decaux, Pierre Desgraupes, Claude Sérillon, Jean-Claude Darrigaud, Michel Cardoze, ...

- Autres :

Madeleine Rebérioux, présidente de la Ligue des Droits de l'Homme, ancienne militante du Parti communiste, du Collectif intersyndical universitaire contre la guerre au Vietnam et du Front solidarité Indochine

Pierre-Luc Séguillon, ancien membre-dirigeant de l'association "France-RDA", ex-promoteur de l'Appel des Cent et ex-dirigeant du Mouvement de la Paix


Source (principale):

Intellectuels : la trahison des clercs
Olivier Drape
Centre de Formation à l'Action Civique et Culturelle selon le Droit Naturel et Chrétien


http://www.centredeformation.net/actu/trahison.htm"

Publié par jc durbant le 14 août 2005 à 18:39

"... Prescience ou... propheties auto-realisatrices ? ..."

La lâcheté, comme la bêtise sont des valeurs sur lesquelles on peut compter. Ce florilège
intello nous donne envie de vomir.

Publié par Yves-Marie SENAMAUD le 15 août 2005 à 21:45