« Un blog à suivre | Accueil | L'ironie de l'Histoire »

26 mai 2005

Une soirée bavaroise

Or donc, j'ai sacrifié à la tradition du lieu. Tous les jeudis, la NATO School organise en son sein une soirée bavaroise à laquelle il serait particulièrement discourtois de se soustraire. J'ai naturellement réussi à réduire celle-ci à son strict minimum, ce qui ne surprendra guère ceux qui connaissent mon penchant limité pour les distractions rustiques, en prétextant un travail urgent auquel je me suis d'ailleurs bel et bien attelé. Non sans encore subir les effets lénifiants de ma courte exposition aux turpitudes locales.

D'abord, j'avais pensé pouvoir m'en tirer à bon compte en me calfeutrant dans ma chambre sitôt la fin des cours, pour ensuite subrepticement m'esquiver en direction du village ; mais un SMS de l'un des 2 autres Helvètes présents ici a souligné la futilité de cette tentative. Je me suis donc résigné, et j'ai reçu de plein fouet les effets de la soirée en question. Une bière lourde et amère qui râpe les gorges sensibles. Une soupe aux knödel et aux raviolis qui donnerait des haut-le-corps à une méduse. Un plat principal constitué de choucroute, de chou rouge sucré, de spätzlis, de knödel, de tranches d'un cochon de lait ou de jambon fumé, et dont il est clairement malvenu de ne pas se gaver. Un dessert fait d'apfelstrudel à la crème fouettée. Le tout sous les rengaines d'un accordéoniste volubile, dont les airs pittoresques amènent une partie de l'assemblée - indubitablement germanique - à balancer en chÅ“ur leurs chopes dorées. Quel grand spectacle !

Mine de rien, je suis tout de même parvenu à m'extraire de cette soirée bavaroise en à peine plus d'une heure. Mes camarades suisses-allemands étant d'ailleurs bien plus réceptifs que moi à ces tentations teutonnes. Malgré cela, avec un estomac aussi léger qu'une ancre de pétrolier, ce sera un miracle si je parviens à m'assoupir avant le petit matin. Au moins, j'ai déjà donné pour la semaine prochaine et la suivante!

Publié par Ludovic Monnerat le 26 mai 2005 à 22:21

Commentaires

Les rösti, c'est quand même plus digeste. Surtout avec du Fendant.

Publié par François Guillaumat le 27 mai 2005 à 3:13

Il ne manque que la serveuse blonde aux joues dodues, rosées et aux glandes mammaires hypertrophiées, capable de porter cinq chopes d'un litre de bière dans chaque main et dotée d'une autorité de général soviétique. Quel exotisme! :o)

Publié par fingers le 27 mai 2005 à 8:55

Qu'est-ce qui se passe en Irak?

et avec l'Iran, ça farte?

Publié par mikhaël le 27 mai 2005 à 10:48

Pendant que certains s'ammusent, d'autres s'entrainent dur sous le soleil afghan ;)

http://www.armees.org/index.php?showtopic=13152&st=0&p=180583&#entry180583entry180583

Quelques photos du bataillon français de l'ISAF testant un centre d'entrainement de US de la 25th ID.

Publié par Frédéric le 27 mai 2005 à 14:38