« Un réveil douloureux | Accueil | Une autre élection forte »

5 mai 2005

Les femmes au combat

Ce reportage de Stars & Stripes s'intéresse aux activités de plusieurs militaires féminins engagés dans les rangs des Marines en Irak. Il confirme si besoin était que les dispositions empêchant les femmes en uniforme de prendre part aux combats, dans les Forces armées US, n'avaient pas cours dans les conflits dispersés de notre époque. Et il montre que les femmes jouent un rôle indispensable dès lors face à des menaces de basse intensité, lorsque les interactions avec la population civile font partie du quotidien :

The battalion's Lima and India companies absorbed the women into their ranks, giving them the primary mission to search women and children suspected of hiding anything. But the female Marines' presence was not intended to show a softer side of the Marine Corps, said Capt. Mark Liston, commander of India Company.
"They're still a fighting force for us," he said. "With them, we can grab a wife [of a suspected insurgent], for example, put the screws to her, and find out where the husband might be hiding. And while it hasn't been used here, [the insurgency has] been known to use female suicide bombers," Liston said.

A une époque où les conflits se sont élargis aux sociétés toutes entières, la présence de soldats féminins dans les formations militaires va de soi. Même si la féminisation des armées professionnelles s'explique largement par les problèmes d'effectifs subies par celles-ci, il paraît aujourd'hui impossible de remplir les tâches toujours plus diversifiées que les situations imposent aux armées sans des femmes en uniforme. Et les craintes et polémiques suscitées par cette présence féminine, durant les années 90, se sont largement avérées sans fondement au vu des expériences faites en Irak et en Afghanistan.

A mon sens, ce phénomène doit toutefois être considéré au-delà de l'efficacité militaire. La normalité des militaires féminins s'exprime sans ambages, même dans les circonstances les plus difficiles. Pourtant, cette normalité est une expression culturelle et sociétale, une arme dans la conquête des esprits : il faut s'imaginer l'effet que produisent sur les sociétés islamiques des femmes portant armes et uniformes, engagées de pair avec leurs camarades masculins, pour mieux comprendre l'importance du phénomène. L'égalité entre hommes et femmes, tellement difficile à faire accepter en Occident, est devenu un facteur de transformation au niveau planétaire. Et comme souvent les guerres auront grandement contribué à faire évoluer le rôle des femmes.

Publié par Ludovic Monnerat le 5 mai 2005 à 11:42

Commentaires

«Il y avait des femmes parmi les mille patriotes que Garibaldi emmena à Marsala. Elles avaient leur fusil. Leur jupon long jusqu'aux pieds, leur petit chapeau et leur fusil. (Je connais le prénom et le nom de famille de chacune. Elles étaient une quarantaine, dont beaucoup de sÅ“urs et de belles-sÅ“urs ou de cousines, et elles venaient presque toutes de Milan ou de Bergame ou de Varèse ou de Parvie ou de Gênes.) Avec leur jupon et leur petit chapeau et leur fusil, elles participèrent à de nombreuses batailles, beaucoup périrent, et pourtant, en Sicile, elles se multiplièrent. Lorsque Garibaldi arriva à Naples, elles étaient déjà presque deux mille!»

Oriana Fallaci, La FORCE de la RAISON, Éditions du Rocher, 2004
http://www.amazon.fr/exec/obidos/ASIN/2268052648/qid=1115294520/sr=8-1/ref=sr_8_xs_ap_i1_xgl/402-9751277-0265746

Publié par ajm le 5 mai 2005 à 14:03

L'Iran à aussi des unitées de femmes soldats et le Grand Leader Lybien à sa garde prétorienne féminime ;)

La différence, c'est la mixité qui existe dans les forces Occidentales ou hommes et femmes prennent les mémes risques.

Au faites, l'USMC est le moins féminisé des composantes des forces US, seulemement 6 % des Marines sont des femmes et elles ne composent que 3 à 4 % des officiers.

Publié par Frédéric le 5 mai 2005 à 16:35